Canada

18 mars 2016 10:21; Act: 18.03.2016 10:25 Print

Spectaculaire évasion par hélicoptère

Deux détenus se sont échappés en 2013 d'une prison québecoise par la voie des airs. Les autorités viennent de publier les impressionnantes images de leur fuite.

Youtube.com

La scène est digne d'un bon film d'action. En mars 2013, Danny Provençal et Benjamin Hudon-Barbeau se sont évadés de la prison Saint-Jérôme, située quelque 50 km au nord de Montréal, au Québec.

Leurs complices armés avaient pris en otage le pilote d'un hélicoptère pour qu'il survole l'établissement pénitentiaire. Les hommes avaient lancé une corde aux deux détenus avant de s'envoler avec eux. Si les prisonniers avaient rapidement pu être interpellés par les forces de l'ordre, l'histoire, elle, est restée gravée dans la mémoire des gens.

Les autorités canadiennes viennent désormais de publier la vidéo de leur spectaculaire évasion. Sur l'enregistrement, on voit les deux détenus tenter d'atteindre le toit - sur lequel se trouve l'hélicoptère - en grimpant une corde, accrochée à l'hélicoptère. Mais les hommes ont eu quelques difficultés à accéder au toit. L'appareil a alors décollé avec les deux individus accrochés à la corde.

Mesures de sécurité intensifiées

Selon un responsable, qui s'est confié mardi à CBC, les gardiens n'ont rien pu faire pour arrêter les fuyards. Comme personne ne savait si les hommes à l'intérieur de l'hélicoptère étaient armés, ils n'ont pas pu intervenir. «Ce n'est que dans les films qu'on peut faire tomber un hélicoptère en lui tirant dessus avec un pistolet», a-t-il précisé.

Depuis cette évasion qui a marqué les esprits, la prison a augmenté ses mesures de sécurité. Pas assez pour les employés des établissements pénitentiaires du Québec qui demandent des fouilles plus strictes, notamment pour débusquer les natels que les détenus auraient pu faire entrer en prison. Car c'est grâce à l'utilisation de téléphones portables que l'évasion avait pu être orchestrée.

(L'essentiel/vro/ofu)