Études d'opinion

06 décembre 2018 17:33; Act: 06.12.2018 17:50 Print

Trump juge sa cote de popularité trop basse

Donald Trump a expliqué jeudi sur Twitter que sans les affaires qu'il conteste, sa cote de popularité, mesurée par les instituts de sondage, serait beaucoup plus élevée.

storybild

Donald Trump cultive le goût de la provocation. (photo: AFP/Ludovic Marin)

Sur ce sujet
Une faute?

Donald Trump n'a jamais caché son goût pour la provocation et l'exagération. Jeudi, il a estimé que sa cote de popularité, à peine au-dessus de 40%, devrait en réalité se situer à 75%. Dénonçant une nouvelle fois, dans un tweet, l'enquête du procureur spécial Robert Mueller sur d'éventuels liens entre son équipe de campagne et la Russie en 2016, le président américain en a profité pour se décerner un satisfecit.

«Sans la chasse aux sorcières de l'enquête russe, et avec tout ce que nous avons accompli au cours des deux dernières années (baisse des impôts et des réglementations, juges, armée, anciens combattants, etc...), ma cote de popularité serait à 75% plutôt qu'à 50% selon les derniers chiffres de Rasmussen», a-t-il écrit. «Cela s'appelle du harcèlement présidentiel!», a-t-il ajouté. Selon les derniers chiffres du site FiveThirtyEight, qui établit quotidiennement la cote de popularité du président en utilisant les données de plusieurs instituts de sondage, 42,1% des Américains approuvent l'action de M. Trump.

Dans son livre «The Art of the Deal» (L'art de la négociation), publié en 1987, le magnat de l'immobilier vantait sans détour les vertus d'une forme d'emphase. «Les gens ne pensent pas toujours en grand, mais ils adorent ceux qui le font. C'est la raison pour laquelle un peu d'hyperbole ne fait jamais de mal. Les gens veulent croire qu'une chose est la plus grande, la meilleure, la plus spectaculaire. J'appelle cela l'hyperbole sincère. C'est une forme innocente d'exagération et une forme redoutablement efficace de promotion».

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • DonaDark le 06.12.2018 17:50 Report dénoncer ce commentaire

    Dans pareil cas, on peut voir avec une agence marketing, ou bien avec un psychologue, comment faire pour améliorer sa quote...

  • johny le 06.12.2018 23:11 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Beaucopu de personnes la juge trop élevé.

  • Sandrine le 07.12.2018 12:53 Report dénoncer ce commentaire

    Alors il devrait se préoccuper du boulot qu il reste à faire puisque d après lui les autres avant étaient nuls plutôt que sa côte de popularité ... J sais pas moi t as voulu le job nan alors bosse !!

Les derniers commentaires

  • Sandrine le 07.12.2018 12:53 Report dénoncer ce commentaire

    Alors il devrait se préoccuper du boulot qu il reste à faire puisque d après lui les autres avant étaient nuls plutôt que sa côte de popularité ... J sais pas moi t as voulu le job nan alors bosse !!

  • Elcorvo le 07.12.2018 12:28 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Lesquelles.

  • Jeff le 07.12.2018 09:20 Report dénoncer ce commentaire

    Ben ça... sans un PV pour excès de vitesse, j'aurais plus de sous dans les poches. En fait, il parle ce que sa base électorale dûre comprend

  • johny le 06.12.2018 23:11 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Beaucopu de personnes la juge trop élevé.

    • knlxg le 07.12.2018 09:00 Report dénoncer ce commentaire

      Vous voulez dire "encore trop élevée" :) ?

  • Kramp-K le 06.12.2018 20:58 Report dénoncer ce commentaire

    Qui s'intéresse à la cote de popularité de Trump? On s'en fiche éperdument!