Pour ses cheveux

14 août 2020 07:02; Act: 14.08.2020 10:26 Print

Trump veut faire réviser les normes des douches

Le président américain estime que la pression des douches aux États-Unis, régulée par des normes visant à économiser l’eau, n’est pas suffisante pour ses cheveux.

storybild

Pour Donald Trump, ses cheveux doivent être «parfaits» (archives). (photo: KEYSTONE/EPA/JIM LO SCALZO)

Sur ce sujet
Une faute?

Le gouvernement américain cherche à assouplir les normes destinées à économiser l’eau des douches, après que Donald Trump s’est plaint d’une pression d’eau insuffisante pour ses cheveux. Il a proposé mercredi un changement des normes des pommeaux de douche. Le projet du ministère américain de l’énergie doit permettre l’installation de plusieurs pommeaux sur un seul raccord, une façon de contourner les mesures d’économie d’eau mises en place sous le président George H. W. Bush.

Les normes établies en 1992 limitent le débit d’eau à 9,5 litres par minute pour les douches. Il avait été décidé en 2011, que les douches multijets constituaient un appareil unique auquel s’appliquait la limitation, rappelle le magazine Forbes.

Avec le changement voulu par le gouvernement, la restriction sur le débit d’eau s’appliquera à chaque jet d’eau au lieu de l’ensemble du système. Cette annonce intervient après des plaintes de Donald Trump, un climatosceptique notoire, sur la pression insuffisante de l’eau dans les douches.

Plusieurs mois de plaintes

«Les pommeaux de douche… vous prenez une douche, l’eau ne coule pas. Vous voulez vous laver les mains, l’eau ne coule pas. Donc qu'est-ce que vous faites? Vous restez là plus longtemps ou vous prenez une douche plus longue. Parce que mes cheveux, je ne sais pas pour vous, mais les miens doivent être parfaits, parfaits», avait expliqué le président en juillet à des journalistes à la Maison-Blanche.

Le milliardaire républicain mène une bataille pour augmenter le débit et la pression de l’eau dans les installations de salles de bains depuis plusieurs mois. Les gens «prennent une douche. L’eau arrive par petites gouttes. Cela coule très doucement. Les gens tirent la chasse d’eau 10 fois, 15 fois, au lieu d’une, ils finissent par utiliser plus d’eau», avait assuré Donald Trump en décembre.

L’agence de protection de l’environnement (EPA) «va examiner minutieusement les lavabos et les douches et les autres éléments des salles de bains», avait-il annoncé.

(L'essentiel/afp)