Trafic aérien

01 novembre 2018 14:47; Act: 02.11.2018 10:20 Print

Un avion en retard à cause d'un copilote ivre

La Japan Airlines (JAL) s'est excusée jeudi, auprès de ses passagers pour un important retard sur un vol, lié à l'état d'alcoolémie d'un membre de l'équipage.

storybild

Le vol de la Japan Airlines accusait un retard de 1h09. (photo: AFP/Toshifumi Kitamura)

Sur ce sujet

La compagnie aérienne Japan Airlines (JAL) s'est excusée jeudi pour le retard encouru dimanche sur une liaison Londres-Tokyo, dû à un contrôle d'alcoolémie positif d'un copilote. Ces excuses interviennent au lendemain de la révélation par une autre compagnie japonaise, All Nippon Airways, que la gueule de bois de l'un de ses pilotes avait provoqué des retards pour plusieurs vols.

L'avion de JAL a quitté Londres avec un retard de 1h09. «L'entreprise s'excuse sincèrement auprès des passagers et de toutes les personnes affectées par les actes de cet employé», selon un communiqué de JAL. Des responsables de JAL ont expliqué aux journalistes que le copilote avait effectué un premier test d'alcoolémie à son domicile, dont les résultats s'étaient avérés négatifs. Mais l'homme n'a pu échapper aux suspicions du chauffeur du bus qui le conduisait au pied de son appareil à l'aéroport d'Heathrow. Le pilote a alors été interpellé par la police britannique après un éthylotest et un contrôle sanguin sans équivoque.

«Nous sommes convaincus que le premier test réalisé à domicile n'a pas été mené correctement», a commenté Muneaki Kitahara, directeur de la communication de JAL. Après cet incident et celui de la All Nippon Airways, le ministère japonais des Transports a demandé aux compagnies aériennes d'appliquer de manière stricte la réglementation sur l'absorption de boissons alcoolisées.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Hyg le 01.11.2018 17:42 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    De pire en pire bientôt il va falloir piloter nous même les avions ????

  • Loyaliste le 02.11.2018 11:24 Report dénoncer ce commentaire

    Alcootest avant chaque embarquement pour tout le service.

  • jane le 01.11.2018 19:37 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Haa c normal ca a l hôtel ou je travail on les voit constamment bourré et pire ils prennent le service comme ça!!!!!!

Les derniers commentaires

  • Loyaliste le 02.11.2018 11:24 Report dénoncer ce commentaire

    Alcootest avant chaque embarquement pour tout le service.

  • Knipchen le 02.11.2018 08:17 Report dénoncer ce commentaire

    Vivement les avions sans pilote !

    • joystick le 02.11.2018 17:10 Report dénoncer ce commentaire

      ben ce seras pire là, pilote sans avion ==>c'est un joystick là qui commande et si le"mec au joystick" est bourré on fais quoi !!lol

  • léa le 02.11.2018 03:41 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    De plus en plus souvent ce genre de problème !!! CA CRAINT

  • loyaliste le 01.11.2018 21:51 Report dénoncer ce commentaire

    Et en critique les automobilistes .

  • g3s le 01.11.2018 20:08 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    C’est un permis à points ?

    • Fred le 02.11.2018 20:03 Report dénoncer ce commentaire

      @ g3s: Pour lui c'est fini ne travaillera ^lus jamais dans l'aéronautique ce sont ses parents qui doivent être content d'avoir investit plus de 50000 € pour lui permettre de suivre ses cours et obtenir son BPL.