En Belgique

20 août 2019 14:25; Act: 20.08.2019 15:25 Print

Un goûter d'anniversaire dans un funérarium

Une famille qui rendait visite dans un funérarium à un de leur proche décédé a assisté à une scène plutôt insolite.

storybild

La société funéraire s'est justifiée auprès du quotidien belge en évoquant un problème de place. (photo: Pixabay)

Sur ce sujet
Une faute?

On pourrait croire que l'histoire sort tout droit d'un film et pourtant elle s'est déroulée ce week-end dans la région de Charleroi, en Belgique. Samedi soir, une famille se recueillait auprès d'un proche décédé dans un funérarium. Vers 18h, plusieurs personnes se sont rendues sur place, munies de ballons et de cadeaux. L'entreprise funéraire y a, en réalité, organisée une fête d'anniversaire pour leur petite fille.

Les proches du défunt, sous le choc, ont préféré changer de funérarium mais restent mécontents, «c’est scandaleux, et totalement irrespectueux, racontent-ils à la DH, ils sont passés à côté de la salle où se trouvait la dépouille pour aller faire la fête».

«On voulait avoir de la place pour faire l’anniversaire de la petite»

La société funéraire s'est justifiée auprès du quotidien belge en évoquant un problème de place, «on habite dans un petit appartement au-dessus du funérarium, et on voulait avoir de la place pour faire l’anniversaire de la petite, avec un gâteau et quelques invités. Normalement, il n’y a plus personne après 18 h. Et c’est notre salle de réception qui a été utilisée, la même que celle où on sert des sandwichs et du café aux familles des défunts. (...) On n’a pas fait d’esclandre, on n’avait pas la musique à fond. Juste des invités et une table pour découper le gâteau».

Un incident qui a eu plusieurs répercussions sur le deuil de la famille, puisque le corps a été transféré dans une autre chambre funéraire. «L’enterrement ne pourra se faire que mercredi à cause de toute cette histoire. Tout est retardé, évoque un proche du défunt. Ça n’est pas normal ce genre de choses!». «Je me suis excusé auprès de la famille, j’ai présenté mes regrets, a confié une personne du funérarium, et je comprends tout à fait qu’ils ne trouvent pas cela normal. Je ne sais pas quoi faire d’autre, à part m’excuser…».

(mm/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Fundero650 le 20.08.2019 15:40 Report dénoncer ce commentaire

    Malgré le chagrin il faut célébrer la vie il n y a rien d irrespectueux dans cette situation, chacun était dans une salle séparée donc c'est de l'esclandre pour pas grand chose. Le fait que certain soient en deuil ne peut empêcher les autres de vivre. Et j'ai perdus des proches donc je sais de quoi je parle au cas ou certains s'offusqueraient.

  • Pinocchio Arlecchino le 20.08.2019 17:07 Report dénoncer ce commentaire

    Les gens deviennent compliqués..

  • Me le 20.08.2019 15:45 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Je ne vois rien en mal a celà. Et puis comme il est dit a 18h il y a plus personne et ne fessaient pas de bruit donc cela été privé. Mais bon... il y en a qui aime faire des histoires avec peu de chose. Dans d'autres pays le jour de l'enterrement ils font la fêtes !

Les derniers commentaires

  • Ronaldo 1998 le 21.08.2019 10:20 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Oui c est totalement vrai j ai perdu 2 enfants et ce n est pour autant que je dois en vouloir à ce qui vivent quoi qu ils fassent après s ils entendaient de la musique la quand même a cette endroit ce serait déplacé!!!! C est de mon avis personnel!!!!!!!!!

  • Mimi le 21.08.2019 08:59 Report dénoncer ce commentaire

    Il faut lire les articles! "on habite dans un petit appartement au-dessus du funérarium, et on voulait avoir de la place pour faire l’anniversaire de la petite" : cela veut dire qu'ils ont utilisé la salle du funérarium comme une salle des fêtes. Il y-a d'autres endroits pour ça. Que certains fassent "la fête" lors d'un décés, pour célébrer la vie et non la mort, ok, mais là rien à voir. Donc oui c'est choquant. Les gens ne respectent plus rien. Un funérarium n'est pas une salle de fête que l'on peut utiliser comme bon nous semble, juste parce-que notre salon est trop petit...

    • José le 21.08.2019 19:13 Report dénoncer ce commentaire

      Je suis entièrement d'accord avec vos propos . J'ai vécu une scène de manque de respect total dans un funérarium lors du décès d'un frère.La salle funéraire voisine de celle de mon frère était occupée par une famille en total désaccord qui ne cessait de se disputer au vu et au su de tout le monde.Ils se disputaient dans le hall d'entrée du funérarium. Ce qui gênait pas mal de monde.Heureusement , le patron a mis un terme à cet état de fait.

  • Mich le 21.08.2019 08:11 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Je suis un peu surpris que tout le monde trouve cela normal de fêter un anniversaire dans lieu de recueillement. Moi ça me choque un peu.

  • patience le 21.08.2019 08:05 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ces commentaires me font peur. C est une plaisanterie ! On est dans un funérarium où on est censé se recueillir !!!

  • Eddy le 21.08.2019 06:56 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    une catastrophe ces commentaires ici... Si vous seriez devant le cerceuil de votre père, mère ou un enfant à vous, et quelque chose de ce genre ce passerait alors je suis sur que cela ne vous dérangerait surement pas hein c'est vous qui êtes plutot choquant à venir dire qu'à 18h il n'y aurait plus personne. Je ne pense pas que ces personnes sont restees la si tard pour leur plaisir mais bon!