Basket-Ball

06 août 2019 07:37; Act: 06.08.2019 08:09 Print

Un joueur de basket contrôlé... «enceinte»

D.J. Cooper, notamment élu meilleur joueur de Pro A en 2017, a voulu jouer au plus malin, mais il a été pris. Il est suspendu jusqu'en 2020.

storybild

Le meneur de jeu pensait pouvoir duper les contrôleurs en fournissant l'urine de sa copine. (photo: Geoffroy van der Hasselt)

Sur ce sujet
Une faute?

L'AméricainD.J.Cooper (28 ans) ne foulera plus les parquets pour un bon moment. Il a en effet été suspendu par la Fédération internationale (FIBA) car son urine a révélé qu'il était... enceinte! On s'explique. Formé à l'Université de l'Ohio, Cooper est venu jouer en Europe, notamment en France (il a été élu Meilleur joueur de Pro A en 2017 avec Pau-Orthez) puis à l'AS Monaco.

Mais il a quitté ce club en septembre 2018 «pour raisons personnelles». En fait, il a été rattrapé par la patrouille et contrôlé positif à l'hormone chorionique gonadotrope (hCG), selon divers sites américains. Là où l'affaire se corse, c'est que l'on n'est pas censé trouver trace de hCG dans les urines d'un athlète masculin: c'est en effet une hormone produite par les femmes enceintes. Elle est fabriquée durant les premiers mois de la grossesse et favorise la sécrétion de progestérone et d'œstrogène.

Connu pour être un gros consommateur de cannabis , le meneur de jeu aurait donc cherché à fausser les tests en utilisant l'urine de sa petite amie… sans savoir que celle-ci attendait un enfant. Il semble même qu'elle non plus n'était pas au courant! Hervé Beddeleem, un dirigeant de Gravelines (club par lequel a aussi transité Cooper), avait révélé juste après le test positif du joueur que ce dernier se promenait toujours avec une pipette d'urine sur lui en cas de contrôle impromptu. Il s'en vantait même auprès de ses coéquipiers. Mais le subterfuge a été découvert. Et voici Cooper privé de parquets jusqu'au mois de juin 2020.

(L'essentiel)