Turquie

01 juillet 2020 19:55; Act: 01.07.2020 20:01 Print

Un kebab à 48 euros, un jour à la plage à 70 euros

Durement touché par la crise sanitaire, le secteur touristique turc tente de relever la tête. Des prix exorbitants sont parfois au rendez-vous.

storybild

Les clients d’un restaurant de plage de Bodrum ont dû suer en recevant l’addition. (photo: Twitter)

Sur ce sujet
Une faute?

Depuis l’assouplissement des restrictions et la réouverture de la saison touristique en Turquie, les prix proposés atteignent parfois des sommets sur les plages privées ou dans les hôtels de luxe des régions côtières. Dans la station huppée de Bodrum par exemple, les clients d’un restaurant de plage ont eu la désagréable surprise de devoir payer 369 lires (48 euros) un döner kebab et 184 lires (24 euros) un pain pita, deux plats traditionnels turcs. Le café a été facturé 61 lires, soit plus de 7,90 euros.

Pendant ce temps dans un autre hôtel du coin, les visiteurs doivent débourser la somme de 70 euros s’ils veulent passer la journée à la plage. Le Hürriyet Daily News explique que les établissements touristiques turcs ne peuvent pas légalement facturer des frais pour l’utilisation de la plage. Certains clubs facturent toutefois l’utilisation de parasols, de chaises longues et de serviettes.

«Ils peuvent payer 100 000 lires pour un kebab, s’ils veulent»

La polémique enflant sur les réseaux sociaux, à tel point que le maire de Bodrum a tenu à mettre les choses au point lors d’une conférence de presse, dimanche. Ahmet Aras a déclaré que la ville se démenait pour survivre après la crise sanitaire et qu’elle pouvait «prendre tout ce qu’elle peut dans les poches des touristes, jusqu’au dernier centime». «Je me fiche que quelqu’un veuille payer un prix élevé pour un döner kebab. Ils peuvent payer 100 000 lires s’ils veulent», a-t-il estimé.

Le maire a toutefois ajouté qu’il n’était pas fair-play de «surfacturer» les prestations. Il a précisé que certains restaurants de la région pratiquaient des prix beaucoup moins élevés pour la même nourriture. Dans la plupart des établissements de Bodrum, le prix du döner kebab tourne autour de 1,60 euro.

(L'essentiel/joc)