France

27 mars 2019 07:16; Act: 27.03.2019 10:21 Print

Un palais à 57 millions d'euros devra être détruit

La justice a décidé que le «château Diter», du nom de cette somptueuse propriété construite en grande partie illégalement à Grasse, sera détruit.

storybild

La propriété de Patrick Diter a été agrandie en partie illégalement. (photo: Google Maps)

Sur ce sujet
Une faute?

La justice française a tranché, lundi. Le palais de Patrick Diter devra bel et bien retrouver son aspect originel, à Grasse, dans les Alpes-Maritimes. Cette immense propriété de 3 000 mètres carrés, connue sous le nom de «château Diter», est estimée à quelque 57 millions d'euros par le fisc, selon Le Parisien.

Selon la cour d'Aix-en-Provence, le propriétaire devra rendre à cette maison son aspect d'antan, soit une bastide de quelque 200 mètres carrés. Patrick Diter, homme d'affaires sexagénaire, avait acquis ce bien en 2000, avant de le transformer et de l'agrandir au fil des années, y installant notamment une piscine et un héliport. Il a un délai de dix-huit mois pour une remise en conformité, assortie d'une amende de 450 000 euros. Il a annoncé mardi qu'il allait faire recours de la décision de justice.

Lors d'une audience au mois de janvier, l'avocat général avait dénoncé «un projet pharaonique, délirant, totalement illicite». L'accusé avait reconnu des «erreurs». «J'ai été trop loin», avait-il déclaré.

(L'essentiel/cbx)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • sandrine le 27.03.2019 10:01 Report dénoncer ce commentaire

    reportage vu à la télé le propriétaire loue ce palais pour des grandes fêtes et le bruit occasionné dérange énormément les voisins , ils n'ont d'ailleurs aucun respect pour le voisinage , la justice à raison il n'avait pas le droit de le faire donc à démolir , la prochaine fois il fera dans le respect des autres

  • papy le 27.03.2019 08:31 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Puisqu’il a reconnu ses erreurs , pourquoi fait- il appel ?

  • sosa le 27.03.2019 07:36 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    C’est normal...personne n’est et ne peut être au dessus des lois meme lorsqu’on a BEAUCOUP d’argent

Les derniers commentaires

  • OVERLOX le 28.03.2019 15:59 Report dénoncer ce commentaire

    Qu'on lui rase son palais... pas de passe droit, faut qu'ils arrêtent de croire que parce qu'ils sont plein de pognon tout leur est du!!

  • pep le 27.03.2019 14:45 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Il n’a pas construit cela en 1 jour Comment se fait il qu’on laisse construire 3000 m2 avant de s’offusquer de cette construction Aurait il oublier quelques choses ?

  • Cruel Dilemme le 27.03.2019 12:47 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Le problème soulevé par cette affaire est incroyablement délicat. D'un côté nous avons une fabuleuse propriété où aucun détail n'a été laissé au hasard. La construction est d'excellente qualité, l'architecture renaissance particulièrement réussie, le mobilier y est absolument époustouflant, tout pointe vers l'extravagance de bon goût, regarder les dizaines de photos disponibles sur le Web suffisent pour s'en convaincre. D'un autre côté il y a la loi, et tout spécialement en matière immobilière si on commence à laisser construire sans la respecter on va droit au désastre écologique, ni plus ni moins. Son château est d'une beauté incomparable, mais il y a des gens qui ont fait de la prison pour moins que ça. Détruire cette petite merveille assurément non, punir le contrevenant plus que sévèrement, assurément oui.

    • Rente le 27.03.2019 13:55 Report dénoncer ce commentaire

      L'utiliser comme maison de retraite ce serait une bonne solution et en plus pas de problème de bruit pour les voisins

    • overlox le 28.03.2019 16:08 Report dénoncer ce commentaire

      Destruction peut etre que non, mais ne surement pas lui rendre sa propriété, ça serait l'ouverture à tout et n'importe quoi, du moment qu'on a de l'argent !

  • baboun le 27.03.2019 11:20 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    écologiquement c'est absurde de le détruire. pourquoi pas saisie pour une maison de retraite...

    • Berthe le 27.03.2019 11:41 Report dénoncer ce commentaire

      Ben donc l'état serait au dessus des lois ! La construction est illégale !

  • Steph le 27.03.2019 10:44 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    effectivement, bonne idee