Mexique

15 janvier 2020 11:07; Act: 16.01.2020 09:17 Print

Une bière à l'effigie du narcotrafiquant El Chapo

Le narcotrafiquant Joaquin Guzman, alias «El Chapo», sert d'argument publicitaire pour une bière artisanale, dernière création en date de la marque «Chapo 701».

storybild

La bouteille d'«El Chapo Lager», qui titre 4° d'alcool, arbore une étiquette noire, marron et blanche avec, en médaillon, le visage du narcotrafiquant moustachu.

Sur ce sujet
Une faute?

«Elle n'est pas encore en vente, c'est juste une présentation» de cette bière pour «un nouveau lancement», a déclaré mardi, Adriana Uriarte, gérante du stand de cette marque au salon de mode international IM Intermoda México à Guadalajara (ouest), la deuxième plus grande ville du Mexique. La bouteille d'«El Chapo Lager», qui titre 4° d'alcool, arbore une étiquette noire, marron et blanche avec, en médaillon, le visage du narcotrafiquant moustachu.

La bière est en passe de recevoir l'autorisation d'être mise sur le marché, selon Mme Uriarte. C'est le dernier produit en date d'une gamme commercialisée depuis un peu moins d'un an en utilisant l'image d'El Chapo pour une marque appartenant à Alejandrina Guzmán, une fille du narcotrafiquant. Au catalogue de la marque «El Chapo 701» figurent également des portefeuilles, des tee-shirts et des bracelets.

1 200 tonnes de cocaïne en l'espace de 25 ans

Le chiffre 701 correspond au classement du narcotrafiquant sur la liste Forbes des personnes les plus riches du monde en 2009. Les produits de la marque sont pour le moment disponibles uniquement en ligne mais elle prévoit d'ouvrir son premier magasin en février à Guadalajara, où elle a été créée.

La marque se prévaut de faire concevoir et fabriquer ses produits au Mexique. «El Chapo» a été condamné en juillet 2019 aux États-Unis à la réclusion à perpétuité. Joaquin Guzman a cofondé le cartel de Sinaloa, encore considéré comme le principal pourvoyeur de la drogue entrant aux États-Unis, et a acheminé dans ce pays au moins 1 200 tonnes de cocaïne sur un quart de siècle.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • trumptrump le 16.01.2020 02:40 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    pays à éviter trop de trafiquants degagez

  • Sage le 15.01.2020 23:23 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Il faut financer les frais d avocats !!! Les citoyens seront vraiment naïfs s’ils achètent la bière .

  • Narco le 15.01.2020 12:21 Report dénoncer ce commentaire

    Faite à base de feuilles de coca...

Les derniers commentaires

  • trumptrump le 16.01.2020 02:40 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    pays à éviter trop de trafiquants degagez

  • Sage le 15.01.2020 23:23 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Il faut financer les frais d avocats !!! Les citoyens seront vraiment naïfs s’ils achètent la bière .

  • el chaparito le 15.01.2020 18:42 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @Grand Maitre balayez devant chez vous avant de critiquer un pays à l’autre bout du monde!

  • Grand Maître le 15.01.2020 14:46 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    On voit la valeur de ce pays !!!

  • Narco le 15.01.2020 12:21 Report dénoncer ce commentaire

    Faite à base de feuilles de coca...