Petite blague

21 mars 2019 07:34; Act: 21.03.2019 10:23 Print

Une ministre imagine un chat qui s'appelle Brexit

Une ministre française s'est moquée des Britanniques en racontant l'histoire de son matou miaulant sans cesse, sans savoir s'il voulait sortir ou rester à l'intérieur.

storybild

Le lien entre le comportement de son chat et celui des Britanniques est né de l'imagination de Nathalie Loiseau, qui ne possède d'ailleurs pas de chat. (photo: Editpress/Alain Rischard)

Sur ce sujet
Une faute?

La ministre française des Affaires européennes, Nathalie Loiseau, a évoqué une dose d'humour face au Brexit, après un imbroglio autour du fait qu'elle aurait appelé son chat Brexit. «Je pense que je me dois d'avoir un certain sens de l'humour pour me confronter au Brexit», a déclaré la ministre, interrogée par un journaliste à son arrivée à une réunion à Bruxelles, sur l'état de santé de son chat.

L'affaire trouve son origine dans un article du Journal du dimanche, intitulé «Loiseau, son chat s'appelle Brexit», relatant ce qu'elle a écrit sur sa page privée Facebook: «J'ai fini par appeler mon chat Brexit. Il me réveille en miaulant à la mort parce qu'il veut sortir, et dès que je lui ouvre la porte, il reste planté au milieu, indécis, et il me jette un regard noir quand je le mets dehors». Une belle allégorie de la situation politique du Royaume-Uni.

L'information a été reprise par différents médias en ligne de langue anglaise, et a fait un tabac auprès des utilisateurs anglais de Twitter. Mais le chat Brexit de Nathalie Loiseau n'existe pas. Dès dimanche après-midi, sur la radio française RadioJ, la ministre, et probable tête de liste de la majorité présidentielle d'Emmanuel Macron pour les élections européennes, admettait «une plaisanterie». «C'est une plaisanterie évidemment. Je n'ai pas de chat», a affirmé la ministre. Une information confirmée mardi par son entourage.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Gilbert le 21.03.2019 11:07 Report dénoncer ce commentaire

    De l'humour ni plus ni moins. On en a bien besoin. La comparaison est excellente. Pas de quoi en faire tout un plat.

  • Le Suisse le 21.03.2019 10:24 Report dénoncer ce commentaire

    Génial ce nom lui ira à merveille.

  • verodu57 le 21.03.2019 12:10 Report dénoncer ce commentaire

    j'adore

Les derniers commentaires

  • Luxit le 21.03.2019 12:49 Report dénoncer ce commentaire

    En quoi est ce drole de se moquer des pays qui luttent pour se défaire du joug de l'europe ...

    • Marcellus K le 21.03.2019 13:34 Report dénoncer ce commentaire

      Trop drôle!

    • @Luxit le 21.03.2019 14:35 Report dénoncer ce commentaire

      On ne se moque pas des pays qui veulent sortir de l'Europe. Mais de ceux qui veulent sortir tout en restant dedans mais pas trop, immediatement mais pas tout de suite ou meme plus tard. Mais peut etre pas pas finalement. Ou si. A moins que. L'ideal ca serait d'etre dehors en etant dedans. En fait personne ne les empeche de partir, c est juste qu au bout de 2 ans ils ne savent toujours pas ou ils veulent aller. Du style ils veulent sortir du marche commun mais ne pas avoir de frontiere entre l'ulster et l'irlande. Sauf à faire sortir l'Irlande ou se separer de l'Ulster, ce n est pas possible.

    • Willy W le 21.03.2019 15:07 Report dénoncer ce commentaire

      L'erreur des britaniques : La Grande Bretagne est plus forte sans l'Europe ne signifie pas qu'elle est pluis forte en dehors de l'Europe, mais qu'elle est plus forte si l'Europe n'existe pas.

  • Rose le 21.03.2019 12:18 Report dénoncer ce commentaire

    De l’humour peut-être mais à son niveau il faudrait quand même qu’elle réfléchisse un peu avant de parler.

    • André Rousseau le 21.03.2019 13:38 Report dénoncer ce commentaire

      @Rose: Au contraire, il n'était même pas nécéssaire de préciser qu'il s'agissait d'humour. Il y a un moment où la vérité doit être dite, c'était on ne peut plus appoprié, et cela revet un caractère pédagogique indéniable.

  • verodu57 le 21.03.2019 12:10 Report dénoncer ce commentaire

    j'adore

  • Gilbert le 21.03.2019 11:07 Report dénoncer ce commentaire

    De l'humour ni plus ni moins. On en a bien besoin. La comparaison est excellente. Pas de quoi en faire tout un plat.

  • Le Suisse le 21.03.2019 10:24 Report dénoncer ce commentaire

    Génial ce nom lui ira à merveille.