En Inde

26 décembre 2018 10:49; Act: 27.12.2018 11:07 Print

Vous reprendrez bien un peu de rat?

Le rat constitue un plat de choix sur un marché du nord-est de l'Inde, comme chaque fin d'année.

storybild

La viande de rat se vend au prix du poulet et du porc. (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

Chaque fin d'année sur un marché du nord-est de l'Inde, le rat constitue un mets de choix, et un complément de revenus pour les membres de communautés tribales employés le reste du temps dans les plantations de thé. Destiné à être bouilli, dépouillé puis cuisiné avec une sauce épicée, ce rongeur est plus prisé que le poulet et le porc par les clients du marché du dimanche de Kumarikata, un village d'Assam, grand État du nord-est de l'Inde.

Les consommateurs y achètent des centaines de rats fraîchement attrapés et écorchés, une chasse qui permet aussi de protéger les rizières de ces champs situés à proximité du Bhoutan. Le rat déjà rôti est également très demandé. Durant les mois d'hiver, lorsque le travail est rare dans les plantations de thé de la région, cette activité permet aux communautés tribales pauvres de gagner un peu d'argent.

2,5 euros le kilo

Un kilogramme de viande de rat, considérée comme un plat raffiné, se vend environ 200 roupies (2,5 euros), soit autant que le poulet et le porc. Le soir, les tribaux placent des pièges faits de bambou à la sortie des terriers dans les rizières. Les chasseurs travaillent de nuit, pour éviter que des prédateurs ne mangent les proies mortes avant qu'ils puissent les recueillir.

«Nous mettons des pièges dans les champs car les rats mangent les cultures de riz», explique à l'AFP Samba Soren, un vendeur de rats de Kumarikata. Les agriculteurs estiment que la population de rats a augmenté dans la région ces dernières années. Certains d'entre eux peuvent peser plus d'un kilo, et les commerçants du marché disent en ramener entre 10 et 20 kilogrammes par nuit.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Bill le 26.12.2018 16:41 Report dénoncer ce commentaire

    En Afrique le rat de rizière se prépare aussi comme du civet. Les cuisses (arrière) sont vraiment une bonne viande.

  • gourmet le 26.12.2018 12:50 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    à table .....

  • shaun le mouton le 26.12.2018 11:32 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Il faut respecter toutes les cultures c'est bien normal .

Les derniers commentaires

  • Diukdiuk le 22.03.2019 13:28 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Cela dépendra toujours de l’alimentation première de l’animal ! Celle de égouts est répugnante, celle des rizières est saines donc

  • djodjodjo57 le 27.12.2018 09:56 Report dénoncer ce commentaire

    C'est bon ça un rat-burger

  • Humour rose le 26.12.2018 23:19 Report dénoncer ce commentaire

    Ma copine mange de tout...

  • Miss le 26.12.2018 20:17 Report dénoncer ce commentaire

    Il faut aller bien loin pour voir des cultures alimentaires différentes: en Italie du sud, ils mangent bien les cochons d'Inde et les grives...voire même des hérissons ! Donc qu'ils mangent du rat, ça ne me choque pas du tout.

    • Miaou le 26.12.2018 22:14 Report dénoncer ce commentaire

      On mangeait bien des chats ici pendant la guerre, et certains Suisses en raffolent toujours...

  • damesgod le 26.12.2018 18:24 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Au moins c’est respectueux de l’environnement : les rats se nourrissent de leurs déchets, ils les mangent à leur tour. Les rats viennent chez eux: C’est une viande immédiate disponible, en circuit court.

    • Yummy le 26.12.2018 20:15 Report dénoncer ce commentaire

      @damesgod: c'est une bonne définition de la chaîne alimentaire :-)