Musique

04 octobre 2013 10:00; Act: 03.10.2013 20:33 Print

Lisa Berg a mis son art au service de Bertrand Cantat

LUXEMBOURG - Lisa Berg, une violoncelliste luxembourgeoise, 34 ans, a collaboré au dernier projet de Bertrand Cantat.

Sur ce sujet
Une faute?

En apparence, un monde sépare le studio de Carpentras où le chanteur français Bertrand Cantat a enregistré son dernier album et l'école de musique de Redange-sur-Attert où officie Lisa Berg en tant que professeur. La Luxembourgeoise s'accommode volontiers des deux univers. Leur point commun? Tous deux mettent en valeur sa virtuosité au violoncelle.

«Je suis tombée amoureuse de cet instrument à l'âge de 12-13 ans. Après une formation classique au conservatoire, j'ai commencé à improviser dans des groupes de rock ou encore de pop», raconte la musicienne luxembourgeoise de 34 ans. Festival après festival, des amis communs l'ont amenée à enregistrer quatre titres avec Bertrand Cantat, pour son projet musical «Detroit», en juillet dernier. Décrite par la jeune femme comme «sympathique et chaleureuse», la rencontre avec le chanteur a pourtant été mûrement réfléchie.

Le passé judiciaire de l'ex-leader de Noir Désir, condamné en 2004 pour le meurtre de Marie Trintignant, résonne encore dans toutes les têtes. «Je me suis posé la question. Mais j'ai finalement accepté pour la musique. Plus jeune, j'étais fan de Noir Désir», explique-t-elle.

Malgré cette collaboration de prestige, cette maman d'une petite fille de 4 ans n'a pas l'intention de laisser de côté sa vie à Luxembourg. «Les concerts, c'est aléatoire. Il me faut une certaine stabilité. Et j'adore enseigner!».

(Thomas Holzer)