Gare du Pont rouge

02 juillet 2015 07:30; Act: 02.07.2015 12:44 Print

63 secondes pour aller du Pfaffenthal au Kirchberg

LUXEMBOURG - Les travaux de la gare Pont rouge ont débuté en mai. Un funiculaire sera ensuite installé.

Voir le diaporama en grand »

op Däitsch
Sur ce sujet
Une faute?

«Cela existe à Montmartre ou dans les régions alpines en Autriche, mais au Luxembourg, ce système sera unique», introduit Romain Meyer, porte-parole des CFL au moment d'évoquer la gare Pfaffenthal-Kirchberg et son funiculaire. Estimé à 96 millions d'euros, le projet financé par le Fonds du rail se divise en trois parties: ladite gare, qui se situera sur la ligne du Nord, le funiculaire et la station située sur le Pont rouge.

Les travaux de terrassement ont débuté courant mai, en même temps que les premiers aménagements sur les voies. La mise en service est d'ores et déjà prévue pour décembre 2017. Les voyageurs, qui pourront facilement rejoindre la ligne de tram du Kirchberg prévue pour le second semestre 2017, découvriront quatre funiculaires (deux en montée, deux en descente).

30 minutes gagnées

Chaque véhicule pourra accueillir 158 personnes. Circulant à une vitesse de sept mètres par seconde, l'engin mettra 63 secondes pour parcourir les 200 mètres du tracé. Le dénivelé est de 38,7 mètres et la pente à 19%. Mais, plus qu'une simple attraction, «l'arrêt Pont rouge» représentera surtout un gain de temps fondamental pour les usagers des CFL qui se rendent au Kirchberg.

«Un train démarrera toutes les dix minutes au départ de la gare de Luxembourg. Les travailleurs du Kirchberg arrivant en gare centrale n'auront plus à prendre le bus. Ils gagneront jusqu'à 30 minutes sur leur trajet quotidien», détaille Romain Meyer.

(Thomas Holzer/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Lynette/Scavo le 02.07.2015 11:35 Report dénoncer ce commentaire

    Pourquoi faire sortir les gens du train.. pour en reprendre un autre... pour prendre le funi.. pour prendre le TRAM... alors que le TRAM sera accessible depuis LA GARE CENTRALE.. !?!?!? Ahlalala... y en a qui devraient revoir leurs diplomes parce que le gâchi d'argent fait peur... et la logique de ******* !!!! Bravo...

  • jck le 02.07.2015 15:04 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Avant quarante ans ont essayer de passer en 63 secondes le pfaffenthal , aujourd'hui ont est content d'être en 63 secondes dans La banlieue de Luxembourg . Bravo

  • inem le 03.07.2015 07:41 Report dénoncer ce commentaire

    Si seulement nos décideurs lorrains avaient la même attention quant à ce type de transport Thionville/Luxembourg au lieu de se battre pour une 3éme voie qui n'aura aucune utilité si ce n'est qu'à augmenter le volume des bouchons...

Les derniers commentaires

  • inem le 03.07.2015 07:41 Report dénoncer ce commentaire

    Si seulement nos décideurs lorrains avaient la même attention quant à ce type de transport Thionville/Luxembourg au lieu de se battre pour une 3éme voie qui n'aura aucune utilité si ce n'est qu'à augmenter le volume des bouchons...

  • Travailleurs venant en train le 03.07.2015 06:40 Report dénoncer ce commentaire

    Il n'y a pas d'industries au Kirchberg, juste des bureaux. Pourquoi faire venir ces gens en train et les faire monter en funiculaire pour s'installer derrière un PC ? Ne serait-il pas plus simple d'aménager des bureaux dans les trains et d'y laisser tous ces gens ? On pourrait les faire monter doucement jusqu'à Schmett où, après une matinée de travail dans le train, ils pourraient se restaurer à la Cafétaria du Knauf et dépenser quelques sous dans le centre commercial, puis lentement revenir vers la capitale durant l'après-midi.

  • Candide © le 03.07.2015 03:27 Report dénoncer ce commentaire

    "le projet financé par le Fonds du rail" ?? Keseko? Qui donc finance ce "fond du rail"? Nous avons tellement de Fonds plus ou moins occultes dans notre minuscule GDL, qu'un de ces jours, tout le pays va s'effondrer dans un grand ravin et ce seront les citoyens qui recevront la pelle pour combler le trou !

  • psyckoqwack le 02.07.2015 22:58 Report dénoncer ce commentaire

    toutes ces critiques c'est affligeant ! Et les gens qui arrivent en train du nord ? et les habitants de Pfaffenthall ?

    • Voir le Bon côté des choses le 02.05.2017 16:59 Report dénoncer ce commentaire

      Exactement, psyckoqwack ! Moi en tant qu'habitant du Sud du Luxembourg je dis ENFIN et MERCI !

  • catherine le 02.07.2015 20:55 Report dénoncer ce commentaire

    Ce sera un funiculaire pour touristes. Est-ce que l'Etat s'est vraiment renseigné sur l'importance d'un tel projet. Je n'avais pas encore remarqué que l'axe Pfaffenthal-Kirchberg était le plus fréquenté de la capitale. GASPILLAGE

    • PsykoQwack le 02.07.2015 22:54 Report dénoncer ce commentaire

      mais etes vous bête avez vous compris qu'une gare sera également créée qui rejoindra la gare de Luxembourg en moind de 30 minutes ?

    • @ PsykoQwack le 03.07.2015 06:54 Report dénoncer ce commentaire

      Gare-Kirchberg en moins de 30' ? Mais il ne faut, normalement, que 10 ' pour faire ce trajet. Après, la ville est saturée de frontaliers les jours de semaine, et les voies de circulation sont progressivement cannibalisées par des voies réservées bus, vélo, taxi, et bientôt tram. Tout ça pour des gens qui viennent se mettre devant un PC... Celà fait 20 ans que l'on parle d'Internet. Pourquoi ne pas avoir installé tous ces bureaux hors de la ville ? Dans les banques, pas mal de travail informatique est sous-traité en Inde. Pourquoi les frontaliers ne pourraient-ils pas travailler de chez eux ?