Recherche au Luxembourg

10 mars 2016 12:58; Act: 10.03.2016 17:31 Print

Des chercheurs mobiles sur la maladie de Parkinson

LUXEMBOURG - La Fondation André et Henriette Losch a offert au NCER-PD un centre de recherche sur roues.

Voir le diaporama en grand »

  • par e-mail
Sur ce sujet
op Däitsch

Les patients du Luxembourg atteints de la maladie de Parkinson pourront à l’avenir participer plus facilement à l’étude luxembourgeoise sur cette maladie. La Fondation André et Henriette Losch a remis, ce jeudi, la clé du nouveau service mobile «NCER-PD Flying Team» à l’équipe de recherche clinique du National centre of excellence in research on parkinson’s disease (NCER-PD).

Il s’agit d’un véhicule utilitaire spécialement équipé d’un centre d’études complet pour le programme de recherche. «Nous sommes très heureux de ce généreux soutien», a déclaré le professeur Rudi Balling, directeur du Luxembourg centre for systems biomedicine (LCSB) de l’Université du Luxembourg et coordinateur du programme de recherche NCER-PD. «Ce nouveau véhicule nous permettra d’amener la recherche luxembourgeoise sur la maladie de Parkinson directement jusqu’aux patients».

«Soutenir la recherche clinique»

Créé en 2015 par le Fonds national de la recherche, le programme NCER-PD s’est fixé pour objectif de mettre au point de nouvelles stratégies permettant un diagnostic précoce et donc de meilleures possibilités de traitement de la maladie de Parkinson. Des patients et des individus témoins sains au Luxembourg et dans la Grande Région sont invités à participer à l’étude. «Une participation élevée des patients est une condition importante pour la réussite de l’étude. Cependant, nous souhaitons éviter aux patients de longs trajets jusqu’à la "Parkinson’s research clinic". Ce véhicule va leur permettre de participer à proximité de chez eux», a dit le professeur Rejko Krüger. Neurologue au Centre hospitalier de Luxembourg (CHL) et chercheur à l’Université du Luxembourg, il dirige la partie clinique de l’étude.

Ce sont un neurologue et une neuropsychologue de NCER-PD Flying Team qui effectueront les examens et collecteront des échantillons de sang, d’urine et de salive. Ceux-ci seront ensuite traités et conservés dans la biobanque luxembourgeoise (IBBL) pour le programme de recherche. «Avec ce centre de recherche mobile spécialement fabriqué sur la base d’une Volkswagen Caravelle, nous sommes heureux de pouvoir ainsi soutenir la recherche clinique au Luxembourg», a expliqué André Losch.

(L'essentiel)