Réforme des pensions

17 septembre 2012 11:23; Act: 17.09.2012 16:06 Print

Les syndicats dans la rue le 16 octobre

LUXEMBOURG - Le LCGB, la CGFP et l'ALEBA ont annoncé lundi qu’ils s’allieraient à l’OGBL dans la rue, place Clairefontaine, le 16 octobre prochain, pour protester contre la réforme des pensions.

storybild

Les syndicats seront unis contre la réforme. (Photo «L'essentiel»)

  • par e-mail
Sur ce sujet

À l’occasion de sa rentrée syndicale, le LCGB a confirmé qu’il serait aux côtés de l’OGBL, le mardi 16 octobre, à 17h, place Clairefontaine, afin de dénoncer la réforme qui contraindra notamment les salariés à travailler trois ans de plus pour bénéficier d’une retraite pleine.

L'ALEBA a également confirmer à L'essentiel qu'elle participerait au mouvement. La CGFP lui a emboîté le pas lundi en affirmant qu'elle serait également Place Clairefontaine pour défendre l'ajustement des pensions à l'évolution des salaires.

La réforme prévoit en effet la fin de l’indexation des pensions dès 2013, date d’entrée en vigueur de la réforme.

Vendredi, l’OGBL avait déjà indiqué qu’elle battrait le pavé pour dire «non à la dégradation du système d’assurance pension» et pour prôner «des alternatives au démantèlement social».

En outre, le LCGB a appelé lundi à une tripartite sur les finances publiques et à la mise en place d’un Contrat d’initiation à l’emploi (CIE) pour les jeunes qui n’ont aucun diplôme.

(L'essentiel Online)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

Les commentaires les plus populaires

  • Ciné Marre le 17.09.2012 13:14 Report dénoncer ce commentaire

    Je suis peut être un peu simple d'esprit, mais nous cotisons tous pour nos pensions. Il y a une part salariale et une part patronale. Comment se fait-il qu'on nous demande de réduire un revenu auquel théoriquement nous aurions droit? Et peut être, qu'au lieu de cotiser d'une génération à l'autre, chacun devrait cotiser pour soi, non? Ca inciterait peut être au peu moins à la feignantisse et au travail au noir, non?

  • Marques le 17.09.2012 12:16 Report dénoncer ce commentaire

    Et la réforme du Gouvernement c'est pour quand??? On recoit de moins en moins alors qu'ils touchent une fortune pour prendre des decisions que le peuple n'en veux pas... C'est a eux qu'il faut couper dans le boudget de l'état..

  • I love le 17.09.2012 14:49 Report dénoncer ce commentaire

    y a vraiment qu'ici qu'on voit ça à ton vraiment une chance de se faire écouter si tous les ministres sont déjà rentres chez eux à 17h...

Les derniers commentaires

  • Jean-Etienne. le 17.09.2012 18:05 Report dénoncer ce commentaire

    Ciné Marre le 17.09.2012 13:14 commentaire Question et réflexion Je suis peut être un peu simple d'esprit, mais nous cotisons tous pour nos pensions. Il y a une part salariale et une part patronale. Comment se fait-il qu'on nous demande de réduire un revenu auquel théoriquement nous aurions droit? Et peut être, qu'au lieu de cotiser d'une génération à l'autre, chacun devrait cotiser pour soi, non? Ca inciterait peut être au peu moins à la feignantisse et au travail au noir, non? Très cher ciné tu oublies la 3e part : celle apportée par l'Etat

    • Ciné Marre le 18.09.2012 09:09 Report dénoncer ce commentaire

      Je l'avais oublié, merci pour avoir réparer cet oubli.

  • I love le 17.09.2012 14:49 Report dénoncer ce commentaire

    y a vraiment qu'ici qu'on voit ça à ton vraiment une chance de se faire écouter si tous les ministres sont déjà rentres chez eux à 17h...

    • John Smith le 17.09.2012 17:11 Report dénoncer ce commentaire

      Tu n'as pas le droit de faire grève si tu es conventionné, c'est pour ça. Donc pour ne pas être hors la loi, les grèves sont organisées en dehors des heures de travail. CQFD

  • Réaliste le 17.09.2012 13:39 Report dénoncer ce commentaire

    OGBL, LCGB on est pas sauvé !

  • Ciné Marre le 17.09.2012 13:14 Report dénoncer ce commentaire

    Je suis peut être un peu simple d'esprit, mais nous cotisons tous pour nos pensions. Il y a une part salariale et une part patronale. Comment se fait-il qu'on nous demande de réduire un revenu auquel théoriquement nous aurions droit? Et peut être, qu'au lieu de cotiser d'une génération à l'autre, chacun devrait cotiser pour soi, non? Ca inciterait peut être au peu moins à la feignantisse et au travail au noir, non?

    • marco57 le 17.09.2012 16:14 Report dénoncer ce commentaire

      c est peut etre une solution!!!

    • Emigrez donc le 17.09.2012 17:55 Report dénoncer ce commentaire

      Ca s'appelle remettre en cause la retraite par répartition et donc la solidarité inter-générationelle qui sont les fondements des sociétés européennes. Donc le règne du chacun pour soi - je vous suggère d'émigrer aux Etats-Unis ! Seulement faudra pas pleurer après de vivre dans un société violente et individualiste

    • Ciné Marre le 18.09.2012 09:13 Report dénoncer ce commentaire

      Vous me parlez de solidarité inter-générationnelle, je n'ai rien contre, au contraire, mais au train où vont les choses, nous aurons bientôt nos enfants trentenaires qui vivront toujours chez leurs parents car ils n'auront pas de travail et nos propres parents dont on aura tellement réduit les pensions qu'ils ne pourront plus subvenir à leurs besoins. Dans ce cas, pourquoi ne pas encourager un 4ième pilier et le rendre plus attractif?

  • Laurence le 17.09.2012 13:10 Report dénoncer ce commentaire

    ogbl ou lcgb du pareille au même , dessous de table , ils sont pour les patron et reçoivent des enveloppes , leurs place bien planqué devant leur ordi à jouer sur Facebook et autres , je ne voterai plus jamais pour eux et je ne veux plus payé pour des profiteurs