Tradition au Luxembourg

03 mars 2016 09:00; Act: 03.03.2016 11:32 Print

C’est aux filles d’offrir des bretzels cette année

LUXEMBOURG - Année bissextile oblige, les rôles sont inversés pour le Bretzelsonndeg. Les filles peuvent offrir un bretzel à l’élu de leur cœur.

Voir le diaporama en grand »

  • par e-mail
op Däitsch
Sur ce sujet

Ce week-end, c’est le quatrième dimanche du carême. Et, donc, le Bretzelsonndeg au Luxembourg. Un Bretzelsonndeg un peu particulier cette année, puisque 2016 est une année bissextile.

Du coup, les rôles sont inversés. C’est exceptionnellement au tour des filles d’offrir un bretzel à l’élu de leur cœur. Si les sentiments sont partagés, le garçon offrira des œufs à sa soupirante pour Pâques, le 27 mars. La tradition, dont l’origine reste obscure, est encore bien ancrée au Luxembourg. Du côté des boulangeries Fischer, on affirme que la semaine qui précède le Bretzelsonndeg est une grosse semaine en termes de production.

Décors adaptés

Chez Oberweis, on monte en puissance deux semaines et demie avant l’événement. «On a des bretzels de différentes tailles qui arrivent en magasins, avec des décors. Et, comme on a des bretzels en pâte et en chocolat, cela touche aussi bien nos activités boulangerie que confiserie», affirme Anne-Sophie Valentin, responsable marketing chez Oberweis. «Et nous jouons sur l’enchaînement des deux fêtes, le Bretzelsonndeg et Pâques».

Et, comme cette année est particulière, les décors des bretzels dans les boulangeries seront adaptés. Aux filles de jouer le jeu!

(Jérôme Wiss/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

Les commentaires les plus populaires

  • luxo le 03.03.2016 11:06 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @ Sandra: je suis homo et je ne trouve en rien cette tradition homophobe! Du n'importe quoi votre commentaire

  • Hipp le 03.03.2016 11:51 Report dénoncer ce commentaire

    Au lieu de d'offrir ces pâtisseries aux politiciens et au grand duc ils auraient dû sortir dans la rue et les offrir aux passants et aux sans abris.

  • Hein? le 03.03.2016 12:13 Report dénoncer ce commentaire

    Je ne vois aucune fille offrir les bretzels!!! Où sont elles!

Les derniers commentaires

  • BretzelEater le 04.03.2016 19:19 Report dénoncer ce commentaire

    C'est une tradition bien mignonne. C'est mon mari qui va être content ce we!

  • Hein? le 03.03.2016 12:13 Report dénoncer ce commentaire

    Je ne vois aucune fille offrir les bretzels!!! Où sont elles!

    • Moi54 le 03.03.2016 19:23 Report dénoncer ce commentaire

      faudrait peut être sortir de chez toi..Lol ;-))

  • Hipp le 03.03.2016 11:51 Report dénoncer ce commentaire

    Au lieu de d'offrir ces pâtisseries aux politiciens et au grand duc ils auraient dû sortir dans la rue et les offrir aux passants et aux sans abris.

    • Moi54 le 03.03.2016 19:24 Report dénoncer ce commentaire

      Pour info ils le font tous les ans..sauf si tempête de neige..Lol

  • beber le 03.03.2016 11:10 Report dénoncer ce commentaire

    Depuis que j'ai quitté mon ex-femme, les coutumes ne sont plus les mêmes, car j'ai changé de pays aussi....sans regret.

    • Moimoi le 03.03.2016 13:15 Report dénoncer ce commentaire

      COOL STORY !

  • luxo le 03.03.2016 11:06 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @ Sandra: je suis homo et je ne trouve en rien cette tradition homophobe! Du n'importe quoi votre commentaire