Crash de la Germanwings

24 mars 2016 10:33; Act: 24.03.2016 11:35 Print

Ce qui a changé chez Luxair, un an après

LUXEMBOURG - Le 24 mars 2015, à 10h41, le pilote allemand Andreas Lubitz provoquait le crash d'un Airbus A320 en France. Du jamais vu. Luxair comme les autres a dû s'adapter.

Voir le diaporama en grand »

  • par e-mail
op Däitsch
Sur ce sujet

Le 24 mars 2015, à 10h41, le pilote allemand Andreas Lubitz, 27 ans, précipitait au sol dans les Alpes françaises un Airbus A320 de la compagnie Germanwings, qui reliait Barcelone à Düsseldorf. Il n'y aura aucun survivant parmi les 150 personnes à bord. Très vite, l'enquête a démontré la responsabilité du jeune pilote qui a attendu que le commandant de bord sorte du cockpit pour se verrouiller seul à l'intérieur et agir aux commandes. Ce crash a révélé des failles notamment dans l'évaluation de l'état mental des pilotes.

Le milieu aéronautique, dont la compagnie aérienne Luxair, a été fortement mis à contribution. Au lendemain de l'accident, l'Agence européenne de la sécurité aérienne (AESA) avait immédiatement préconisé la présence permanente de deux personnes dans le cockpit. Ce qu'a appliqué Luxair à partir du 15 juin 2015, comme 95% des compagnies en Europe. «Si l'un des pilotes s'absente momentanément du cockpit, le membre d'équipage le plus proche doit prendre place en cabine», explique Jean Lasar, porte parole de la compagnie luxembourgeoise. C'est une conséquence directe du drame de la Germanwings, qui s'applique aux Boeing et Bombardier.

«Les gens se connaissent»

Pour Luxair, le crash a été l'occasion, plus largement, de «remettre à plat l'ensemble des procédures» de la compagnie en matière de sécurité et de sûreté. Et les réunions ont perduré plusieurs mois au-delà de l'emballement médiatique qui a suivi le 24 mars. «Pour le recrutement de ses pilotes, Luxair a toujours été très sélective. La compagnie avait adopté avant le drame de la Germanwings un "Confidential Reporting System", éventail de mesures sur la situation individuelle des employés», ajoute Jean Lasar.

«Nous avons pu voir que Luxair était au point concernant toutes les questions soulevées par ce crash», estime un an après le représentant de la compagnie luxembourgeoise. Quoi qu'il en soit, l'acte d'Andreas Lubitz a provoqué une introspection générale et mis les compagnies face à des procédures qui en temps normal ne se changent pas facilement. «Nous avons l'avantage d'être une compagnie relativement petite, les gens se connaissent, voient quand il y a des raisons de penser que quelque chose ne va pas chez l'un d'eux», conclut optimiste, Jean Lasar.


(NC/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

Les commentaires les plus populaires

  • kirchberg le 24.03.2016 13:40 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Chez Luxzair aucun risque de suicide vu les salaires et le taux d'occupation...

  • monique crochet le 25.03.2016 12:59 Report dénoncer ce commentaire

    Peut-être revoir le système de verrouillage de la cabine : si le pilote en chef avait accès à la cabine (commandes électroniques d'ouverture?) même lorsque celle-ci est fermée de l'intérieur?

  • Caro le 25.03.2016 17:52 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Sécurité à revoir intégralement et tout le reste aussi !!! fret chargement bagages et surtout les prix énormément élevé

Les derniers commentaires

  • Prévenir que guérir ! le 04.04.2016 16:39 Report dénoncer ce commentaire

    De toute façon il vaut mieux prévenir que guérir imaginez un des deux pilotes aux toilettes et l'autre qui à un infarctus ou autre malaise c'est pareil il faut 2 personnes toujours dans le cockpit.

  • Caro le 25.03.2016 17:52 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Sécurité à revoir intégralement et tout le reste aussi !!! fret chargement bagages et surtout les prix énormément élevé

  • monique crochet le 25.03.2016 12:59 Report dénoncer ce commentaire

    Peut-être revoir le système de verrouillage de la cabine : si le pilote en chef avait accès à la cabine (commandes électroniques d'ouverture?) même lorsque celle-ci est fermée de l'intérieur?

  • CLAUDE H le 25.03.2016 08:03 Report dénoncer ce commentaire

    Ok je confirme.Pour avoir pris l'avion 3 fois avec Luxair depuis le crash,à chaque fois qu'un des 2 pilotes est sorti pour aller aux toilettes, une hôtesse ou un steward a pris sa place dans le cockpit, pour environ 2/3 minutes pas plus.Car nous sommes toujours assis dans les 7 premiers rangées, là où je vois tout.De plus à chaque fois,un des 2 pilotes accueille les passagers devant leur cabine la plupart du temps.Pour nous,je pense que pour Luxair, tout est ok là-dessus.En mai prochain, nous repartons avec eux sans problème.

  • Pilote le 24.03.2016 18:58 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    combien gagne-t-on et comment travaille-t-on? Je serais intéressé de lire un initié comme vous sur ces deux points.

    • BARON NOIR le 24.03.2016 21:23 Report dénoncer ce commentaire

      C'est un métier qui mérite ces salaires ,no comment.