Selon Jean Asselborn

09 novembre 2014 11:46; Act: 10.11.2014 09:59 Print

«Ces combines fiscales n'auront plus cours»

LUXEMBOURG - Le ministre des Affaires étrangères, Jean Asselborn (LSAP), a exprimé sa volonté de changer les pratiques du Grand-Duché, dans une interview donnée au magazine allemand «Der Spiegel».

storybild

Jean Asselborn reconnaît que les révélations de LuxLeaks ont mis à mal la réputation du pays. (photo: Editpress)

op Däitsch
Sur ce sujet
Une faute?

«Le Luxembourg ne doit pas être un lieu que les grandes firmes considèrent comme accueillant, parce qu’elles n’y paient pas d’impôts». Dans une interview publiée dimanche par le magazine allemand Der Spiegel, le ministre luxembourgeois des Affaires étrangères, Jean Asselborn (LSAP), a exprimé sa volonté de changer la politique fiscale du Luxembourg. «Ces combines fiscales n'auront plus cours au Luxembourg», a-t-il indiqué, en référence à la révélation des accords fiscaux secrets souscrits avec plus de 340 multinationales.

Jean Asselborn veut débarrasser le Grand-Duché de son image de paradis fiscal qui lui colle à la peau. Les récentes révélations constitueraient en effet «un coup sévère à la réputation du pays». Une enquête menée sur six mois et révélée mercredi dernier a mis en lumière les accords passés discrètement entre les autorités fiscales du Grand-Duché et des multinationales comme Pepsi, IKEA, Apple ou encore Amazon, afin de leur assurer une imposition très faible voire inexistante au Luxembourg.

Depuis ces révélations, Jean-Claude Juncker, ancien Premier ministre luxembourgeois (CSV) devenu président de la Commission européenne, est sur la sellette. Certains n'hésitent pas à l'accuser de conflit d'intérêt, comme le groupe politique des Verts au Parlement européen. En réaction, Jean-Claude Juncker a expliqué qu'il n'allait «pas interférer dans cette affaire».

(jg/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

Les commentaires les plus populaires

  • Luxembourg le 09.11.2014 17:42 Report dénoncer ce commentaire

    Faites payer à ses entreprise qui doivent des millions à l'Etat je m'en fiche si ils feront faillite au moin l'état aurait l'argent de ce qui manque dans leur caisse des impôts de la part de ses entreprise

  • JRTLL le 10.11.2014 10:40 Report dénoncer ce commentaire

    Quelles combines??? C'était légal vis à vis de la loi luxembourgeoise et européenne? Oui ou bien Gramegna à menti.Si cela était légal et bien alors où est le problème.

  • patwullmaus le 09.11.2014 13:01 Report dénoncer ce commentaire

    ALors M. Asselborn finit de distribuer notre fric a l etranger, continuer a vous soumettre a la commission de Brux. devenez un soumis comme les autres, je vous plain, chapeau M. Bettel pour votre coup de gueule, continuez

Les derniers commentaires

  • Hofcat le 13.11.2014 10:10 Report dénoncer ce commentaire

    Un minsitre Luxembourgeois qui se joint aux attaques contre le Luxembourg. Peut-il rester ministre ?

  • code le 11.11.2014 14:00 Report dénoncer ce commentaire

    @proudhon: pas besoin de dictionnaire, il suffit de regarder ce qui se passe sur tous les continents sur les 6 ,derniers mois, alors pas besoin de sortir de saint cir pour comprendre qu'est ce que l'anarchie. l'avantage de lire tous ces commentaires c'est qu'on apprends beaucoup de chose, car il n'est pire ignorant que celui qui l'ignore;-)

  • franci le 11.11.2014 11:47 Report dénoncer ce commentaire

    C'est bizarre; quand Pragma écrit des commentaires Sigefroid n'a aucune réaction. Vous étés la même personne!!!!! Malin Sigefroid/Pragma.

    • Info Man le 11.11.2014 12:27 Report dénoncer ce commentaire

      Je suis les commentaires depuis longtemps et de temps en temps ils ont des opinions complètement différents!

  • SMITH/ Adam le 10.11.2014 17:01 Report dénoncer ce commentaire

    Deux questions sur la moralité économique : - Alors que les entreprises ne bénéficient pas de la jouissance personnelle de leur revenu et de leur richesse, pourquoi devraient-ils être assujettis à l’impôt ? - Pourquoi l’état n’est-il pas aussi agressif dans la lutte contre les irrégularités dans les dépenses publiques, qu’il ne l’est dans la collecte des impôts ? Ne devrait-il pas appliquer des sanctions équivalentes pour non-conformité ?

    • Pragma le 11.11.2014 00:57 Report dénoncer ce commentaire

      Parceque la main rédemptrice visant au bon usage de l'argent public n'existe pas plus que la main invisible d'Adam Smith de nos jours. A son époque, il y avait encore une éthique par le respect des forces de travail qui étaient nécessaire au rendement du capital car les stratégies d'investissement étaient sur le long terme. Depuis la financiarisation de l'économie, il n'y a plus aucune éthique ni morale, c'est cash de suite ou le plus vite possible. C'est aussi valable pour les impots.

  • Diabolicum le 10.11.2014 16:02 Report dénoncer ce commentaire

    Si vous verriez comment ce font les magouilles... euh, pardon, les affaires, entre avocats, politiciens et banquiers, vous perdriez foi en l'être humain. Cela va continuer ainsi, il y aura toujours des avocats capables de jouer avec les lois et de vendre leur âme au diable.