Réunion bipartite

22 février 2016 18:58; Act: 22.02.2016 19:19 Print

«Le partenariat pour l'emploi fonctionne»

LUXEMBOURG - Le gouvernement et le patronat se retrouvaient ce lundi pour évoquer la compétitivité et l'organisation du temps de travail. Jeudi, les ministres voient les syndicats.

storybild

«Les chiffres du chômage montrent qu'on va dans le bon sens, surtout concernant les jeunes sans qualifications», a indiqué le Premier ministre, Xavier Bettel. (photo: Editpress/Jean-Claude Ernst)

  • par e-mail
Sur ce sujet

Patrons et gouvernement se retrouvaient ce lundi pour faire le bilan intermédiaire de l'accord signé en janvier 2015. Cet accord en 19 points «est en cours de réalisation dans sa grande majorité», a fait savoir le Premier ministre, Xavier Bettel.
«Les chiffres du chômage montrent qu'on va dans le bon sens, surtout concernant les jeunes sans qualifications», a-t-il poursuivi à l'issue de la réunion.

En début d'année dernière, le patronat s'était en effet engagé à créer 5 000 emplois de plus que la moyenne (NDLR: 11 000 chaque année) par le biais de l'Adem (Administration pour l'emploi) en trois ans, soit environ 1 600 chaque année.

«Un message encourageant»

Pour l'administrateur-délégué de l'UEL (Union des entreprises luxembourgeoises), Jean-Jacques Rommes, «le partenariat pour l'emploi fonctionne». «Les entreprises ont recours plus systématiquement à l'Adem alors que l'administration s'est réformée pour fonctionner de façon plus effective», a-t-il avancé.

Interrogés par L'essentiel sur les chiffres intermédiaires après un an de partenariat, les deux hommes ont toutefois botté en touche. «Il y aura un débat cette semaine au Parlement sur la situation de l'emploi. Le ministre du Travail et de l'Emploi donnera les chiffres à ce moment-là», s'est contenté de répondre le Premier ministre. Pour Jean-Jacques Rommes, «la courbe semble suivre la moyenne voulue et Nicolas Schmit nous a livré un message encourageant cet après-midi».

(Patrick Théry/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

Les commentaires les plus populaires

  • Jimmy le 23.02.2016 08:44 Report dénoncer ce commentaire

    Cela ne suffira pas... il faut surtout parler à tout les niveaux..(pourquoi un diplômé ou non ne trouve pas à tout les coups un job, et voir même pas du tout) ?? Pourtant à l'enseignement luxembourgeois quelque ce soit ont nous à matraquer avec les langues et leur manière de faire et être, que finalement, n'est même pas compatible avec le milieu d travail, d'ou vient la faute, cela vient des patrons ou cela vient de l'enseignement! Ou est le vrai problème...Je connais la réponse du moins une bonne partie, cela saute même au yeux pour certains.

  • Charles le 23.02.2016 10:19 Report dénoncer ce commentaire

    Ailleurs, on peut lire, sur le même sujet : "Une bipartite qui n’aura rien donné de concret." ...

  • TramO le 22.02.2016 20:13 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Mais oui expliquons que l'emploi précaire "forcé" pour faire baisser le chômage est légitime. Ne pas s'attaquer aux pratiques des employeurs contre les salariés... Voilà la réalité !!

Les derniers commentaires

  • Charles le 23.02.2016 10:19 Report dénoncer ce commentaire

    Ailleurs, on peut lire, sur le même sujet : "Une bipartite qui n’aura rien donné de concret." ...

  • Jimmy le 23.02.2016 08:44 Report dénoncer ce commentaire

    Cela ne suffira pas... il faut surtout parler à tout les niveaux..(pourquoi un diplômé ou non ne trouve pas à tout les coups un job, et voir même pas du tout) ?? Pourtant à l'enseignement luxembourgeois quelque ce soit ont nous à matraquer avec les langues et leur manière de faire et être, que finalement, n'est même pas compatible avec le milieu d travail, d'ou vient la faute, cela vient des patrons ou cela vient de l'enseignement! Ou est le vrai problème...Je connais la réponse du moins une bonne partie, cela saute même au yeux pour certains.

  • TramO le 22.02.2016 20:13 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Mais oui expliquons que l'emploi précaire "forcé" pour faire baisser le chômage est légitime. Ne pas s'attaquer aux pratiques des employeurs contre les salariés... Voilà la réalité !!

    • vindulux le 22.02.2016 22:31 Report dénoncer ce commentaire

      @TramO: Arrêtez d'opposer les employeurs et les salariés, car c'est comme opposer les luxembourgeois aux fontaliers, ou la langue luxembourgeoise à la française. Nous sommes dans le même pays, et nos intérêts sont communs. Nous souhaitons tous le plein emploi et des salaires élevés.