Autos au Luxembourg

08 janvier 2016 17:05; Act: 11.01.2016 11:06 Print

La fiscalité des voitures de société changera-​​t-​​elle?

LUXEMBOURG - Les professionnels du secteur de l'automobile s’inquiètent d'un possible changement de l'imposition des voitures de société, une piste suivie par le gouvernement.

storybild

L'évolution de la fiscalité sur les voitures de société est «une piste étudiée, parmi d'autres», réagit la ministre de l'Environnement, Carole Dieschbourg.

  • par e-mail
Sur ce sujet
op Däitsch

Trois fédérations professionnelles du secteur de l'automobile ont publié ce vendredi un communiqué commun. Ils s'étonnent «des propos récents» de la ministre de l'Environnement, Carole Dieschbourg, «concernant le projet de revoir l'imposition des voitures de société». L'Association des distributeurs automobiles luxembourgeois (Adal), la Fédération des garagistes du Grand-Duché de Luxembourg (Fegarlux) et la Fédération luxembourgeoise des loueurs de véhicules (FLLV) s'inquiètent d'une hausse possible de la fiscalité. Et rappellent «les impacts positifs des voitures de société, tant sur l'économie luxembourgeoise que sur l'environnement» (lire en encadré).

Contactée par «L'essentiel», la ministre de l'Environnement minimise. «J'étais l'invitée de RTL jeudi, où le modérateur m'a demandée si, dans le cadre de la réforme fiscale à venir, cette piste était étudiée. J'ai répondu "oui", car toutes les pistes sont étudiées», répond Carole Dieschbourg. Mais, «il n'y a rien de nouveau», reprend-elle. Et d'expliquer que cette option, comme d'autres - la réflexion sur l'évolution de la fiscalité des carburants, pour répondre au «tourisme à la pompe, par exemple» - , font déjà partie «d'échanges menés avec la Commission européenne à Bruxelles». Pour ce qui est des annonces concrètes et officielles, il faudra attendre le prochain discours de la Nation par le Premier ministre.

Sollicité dès jeudi par «L'essentiel» sur une éventuelle évolution de la fiscalité pour les véhicules de société, le porte-parole du ministère des Finances a indiqué que «pour l'instant, aucun changement n'est prévu à ce sujet à notre niveau». Une autre source, proche des milieux économiques, confiait que, à ce sujet, «des rumeurs courent depuis un moment, et on entend un peu de tout».

(Mathieu Vacon/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

Commentaires sélectionnés

Je ne détourne rien.Vous ne comprenez (ou ne voulez pas comprendre) simplement pas ce que je vous explique. Je vous dis 60% des luxembourgeois sont dans la fonction publique (ou emplois assimilés si vous préférez).Vous me dites: non ils sont 42%. Je vous explique que, en admettant que les chiffres que vous avancez soient exacts, les 18% qui restent travaillent dans des structures para-étatiques ou dépendant directement de l'état.Ceux-là ne sont évidemment pas considérés comme "fonctionnaires"par la Statec mais c'est du pareil au même quant aux avantages qu'ils touchent et leurs préoccupations. – Clairvoyant

Les commentaires les plus populaires

  • Enzo le 08.01.2016 19:17 Report dénoncer ce commentaire

    C'est bien, le Luxembourg commence à prendre le même chemin que ce bon pays qu'est la France et qui a 1 économie exceptionnelle avec 1 croissance à 2 chiffres..! Non mais franchement, il faut quand même se dire une chose : si tous les "avantages" qui se trouvent au Luxembourg commencent à disparaître, le Luxembourg va suivre la même voie que ses pays voisins et autres pays européens en manque cruelle de croissance ! Réveillez-vous un peu au gouvernement et pensez à ce qui a bâti ce bon pays qu'est le Luxembourg.. Taxez un petit peu plus les gros groupes au lieu d'aller chercher du gagne-petit!

  • Pascal le 08.01.2016 18:49 Report dénoncer ce commentaire

    moi je preferai avoir + en salaire qu'une belle voiture.

  • Asimov1973 le 09.01.2016 23:33 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    je ne sais pas dans quelle boite vous travaillez pour avoir des 4x4. Chez nous il n'y a pas de voitures qui depassent 115cv pour les employes et 140cv pour les chefs/ directeurs. Tous voitures sont berline ou break diesel, il n'y a pas de cabrio, ni de 4x4 ni de voitures qui depassent 140cv ...ah j'ai oublié : je ne travaille pas pour une entreprise Luxembourgeoise....peut-être c'est ça la raison??

Les derniers commentaires

  • conducteur le 11.01.2016 17:52 Report dénoncer ce commentaire

    Si l'Etat touche à la fiscalité des autos de société, le revers pour l'Etat risque d'être très sévère, car les gérants par exemple peuvent se permettre des véhicules de grosses cylindrées. Dans le cas où on touche au peu d'avantage qu'ils peuvent avoir, le choix de diminuer dans le gammes de prix sera vertigineux. en outre, il ne faut pas oublier que des impôts se grèvent en plus pour les utilisateurs de voiture de société.

  • Vindulux le 11.01.2016 15:45 Report dénoncer ce commentaire

    Pourquoi ne peut on pas déduire de son revenu imposable le prix d'acquisition et la TVA du vélo utiliser pour se rendre au travail?

    • Oriana le 11.01.2016 22:27 Report dénoncer ce commentaire

      Pour ne pas tuer les voisins voyons! Voulez vous un nouveau Luxleaks avec des impôts réduits pour cyclistes? N'avons nous pas assez de problèmes avec les bas impôts des sociétés?

    • Vindulux le 11.01.2016 23:27 Report dénoncer ce commentaire

      @Oriana. Non en France ils offrent une prime au km pour les employés qui utilisent leurs vélos pour se rendre au travail.

    • Ckairvoyant le 12.01.2016 02:01 Report dénoncer ce commentaire

      Chère Oriana: auriez-vous l'amabilité d'expliquer à l'ignorant que je suis en quoi "les bas impôts sur les sociétés sont un problème"?

    • Vindulux le 12.01.2016 11:11 Report dénoncer ce commentaire

      @Clairvoyant: C’est pourtant évident, une société qui déménage son siège social pour payer moins d’impôt dans un autre pays provoque une perte de rentrées fiscales pour son pays d’origine. Les actionnaires y gagne, mais pas les états donc nous les citoyens. A moins d’être nombrilistes et égoïste, je ne comprends pas qu’un Luxembourgeois puisse se réjouir lorsqu’une entreprise d’un pays voisin arrive chez nous pour payer moins d’impôts sur des activités réalisées ailleurs.

    • Clairvoyant le 12.01.2016 14:48 Report dénoncer ce commentaire

      @Vindulux: Dans ce cas vous portez mal votre pseudo! Certaines choses sont certaines: quand les impôts sont trop élevés, cela incite au départ.Les sociétés n'échappent pas à la règle. Ce n'est pas illégal.Il ne s'agit pas d'être nombriliste ou égoïste mais il est dans la nature humaine de penser à ses proches et à soi avant des inconnus qui plus est étrangers.Quand en plus rien n'est fait dans les pays en question pour éviter la fuite des capitaux voire les aggraver .Et si on sait que le tout est en règle juridiquement, il faudrait être sacrément stupide pour refuser d'accueillir ces sociétés!

  • kiki le 11.01.2016 12:55 Report dénoncer ce commentaire

    Un point non abordé dans les commentaires est le fait que les personnes utilisent leur voiture de société parce qu'elle est de toute façon "déjà payée" (i.e. le coût est le même qu'elles s'en servent ou non) alors qu'elles pourraient tout à fait prendre les transports en commun ! Si ce changement de fiscalité peut réduire le nombre de voitures sur nos autoroutes, cela ne peut être que bénéfique pour tous (encore faut-il que les investissements soient à la hauteur pour le développements des transports alternatifs) !

  • Albertini le 11.01.2016 12:44 Report dénoncer ce commentaire

    Il faudrait déjà commencer par la chasse aux voitures de sociétés non déclarées, il y a beaucoup trop qui circulent sans payer les impôts... Elles ne rapportent rien à l'Etat par contre si vous augmenterez les taxes sur ces voitures, ils n'y en aura plus de ceux qui payaient dont plus de rentrée pour l'Etat aussi.

    • Albertoni le 12.01.2016 07:29 Report dénoncer ce commentaire

      oui... surtout dans le transfrontalier. Taxez un peu tous ces plaques jaunes au dela de Dudelange

  • Vindulux le 11.01.2016 12:41 Report dénoncer ce commentaire

    La fiscalité actuelle pousse à la consommation et à la mise à disposition de voitures de sociétés aux employés, pour le plus grand plaisir des concessionnaires. Le bon sens serait de prendre des mesures pour limiter l’usage abusif de la voiture particulière. Ces voitures sont un salaire déguisé, qui avantage ses bénéficiaires et cause une perte de cotisations sociales et d’impôts. Il serait souhaitable d’avantager fiscalement l’usage du vélo et des transports en commun. Si le montant de cet avantage était payé en salaire, je ne suis pas certain que tous s’achèteraient une voiture tous les 3 ans.

    • Hein? le 11.01.2016 13:02 Report dénoncer ce commentaire

      Avantager fiscalement les vélos? Mais les vélos ne payent pas de taxe à ce que je sais! Combien voulez vous déduire de zéro??

    • Hein aussi. le 11.01.2016 13:23 Report dénoncer ce commentaire

      qu'est-ce-qu'il dit celui la?

    • Autsch le 11.01.2016 18:42 Report dénoncer ce commentaire

      @Hein aussi: Il dit qu'il veut déduire des impôts sur des impôts qu'il ne paye pas .... enfin quelque chose dans ce genre!