HARCèLEMENT SUR INTERNET

02 mai 2012 14:42; Act: 02.05.2012 16:47 Print

Assurez votre réputation sur le Net

LUXEMBOURG – Deux compagnies françaises ont lancé une assurance pour préserver la réputation des victimes du «cyber-mobbing». Au Luxembourg, on y pense...

storybild

En cas d'abus, il ne faut pas hésiter à en parler. (photo: DPA)

  • par e-mail

À l’ère d’Internet, les discriminations et le harcèlement ont trouvé une nouvelle forme. Beaucoup de jeunes ont déjà fait l’expérience douloureuse d’être moqués par des camarades sur Facebook, à cause d'images embarrassantes et visibles par le grand public. Le harcèlement peut même avoir une issue tragique. C'est le cas, récemment, de Claudia Boerner, qui avait participé à l’émission de cuisine allemande «Un diner presque parfait», et qui a mis fin à ses jours après avoir été insultée sur Internet.

Pour aider les victimes, la France dispose désormais de deux offres d’assurance. Après Swiss Life en juin 2011 (à 9,90€ par mois), c’est Axa qui a emboité le pas en janvier dernier, avec une offre qui devrait plaire aux parents d’ados. Des services à 22€ pour les familles assurées ou 13€ par mois pour les célibataires. En cas de litige, une entreprise spécialisée dans l’e-réputation est payée pour effacer toute trace de cyber-mobbing. Une assistance juridique est également prévue. Selon les compagnies, ces offres se justifient dans la mesure où 72% des internautes ne savent pas comment effacer eux-mêmes ces harcèlements numériques.

Pas encore au Luxembourg

Au Luxembourg, les deux compagnies d’assurance n’assurent pas ces prestations. Swiss Life se concentre sur l’assurance vie au Grand-Duché. Axa observe ce qu’il se passe de l’autre côté de la frontière. «Cette idée semble intéressante mais nous ne pouvons pas déjà nous prononcer sur une offre similaire au Luxembourg, ce serait prématuré», a déclaré la porte-parole, Nathalie Hanck, à L'essentiel Online.

Selon Paul Hammelmann, directeur de l’Association des compagnies d’assurances, les clients n'ont pas besoin d'une telle assurance. «Ces produits font de l’argent sur le dos des clients», a-t-il assuré à L’essentiel Online. «Les assurances feraient mieux de proposer des offres de protection juridique. Ce serait sérieux. Ces cas doivent être traités par des juges».

Pour Judith Swietlik, coordinatrice de projet à Bee Secure, initiative du ministère de l’Économie, «si les insultes se produisent sur le réseau à plusieurs reprises, les jeunes devraient se tourner vers leurs parents. Et si eux ne savent pas quoi faire, il y a la possibilité de se tourner vers la police. La victime doit en parler», conseille-t-elle. Et ne pas oublier de demander au réseau social d’enlever les commentaires désagréables.

(Kerstin Smirr/L'essentiel Online)

  • ange le 02.05.2012 16:51 Report dénoncer ce commentaire

    Les assurances n'assurent rien du tout AXA veut simplement faire du chiffre d'affaires au détriment des clients c'est du vol pur et simple.Ils ne savent plus quoi inventer pour donner de plus en plus de Stock options aux dirigeants.

  • Michael le 02.05.2012 16:03 Report dénoncer ce commentaire

    Admettons que je suis Scarlett Johansson. Bon ce n'est pas le cas :-D, Mais admettons. Bon là, la chauffe souris... heu non. Bon, admettons que je poste des photos de nus de moi. Bon ou que quelqu'un me les postes à l'insu de mon plein gré. Hein? Dans ce cas, comme j'ai plein de sous, pas difficile de demander à cette entreprise d'e-réputation d'enlever ces photos du net... Admettons, car on sai

    • Michael le 03.05.2012 09:31 Report dénoncer ce commentaire

      Admettons, car on sait que ce n'est pas possible, sinon Scarlett l'aurait déjà fait...