Piratage au Luxembourg

06 février 2015 14:37; Act: 06.02.2015 16:50 Print

Plusieurs entreprises visées par des hackers

LUXEMBOURG - Une vague d'attaques informatiques fait actuellement rage au Luxembourg et bloque les fichiers des ordinateurs affectés. Plusieurs sociétés ont été touchées ces derniers jours.

storybild

Cet écran apparaît sur votre ordinateur si vous êtes victime d'un «ransomeware». (photo: CIRCL)

  • par e-mail
Sur ce sujet

La prudence doit être de mise lorsque vous ouvrez vos e-mails. Une dizaine de cas de «ransomware», une arnaque informatique qui tente de soutirer une rançon aux victimes, ont été recensés cette semaine par le CIRCL, le Computer Incident Response Center Luxembourg. Ce type d'attaque est «techniquement très avancé depuis quelques semaines», a indiqué le CIRCL.

Ces piratages prennent la forme d'un e-mail dans lequel un lien ou une pièce jointe contient un logiciel malveillant qui prend en otage les données personnelles contenues sur l'ordinateur. Une fois les fichiers bloqués, les hackers invitent les victimes à payer de 500 à 1 000 euros pour, soi-disant, résoudre le problème.

Restaurer ses fichiers

Parmi les cas recensés ces derniers jours au Luxembourg, ce sont principalement des entreprises qui ont été touchées. Un ordinateur infecté peut alors bloquer les fichiers de tous les ordinateurs connectés au réseau de l'entreprise. Les données sont ensuite quasiment impossibles à récupérer vu la complexité du code utilisé actuellement par les hackers.

Le CIRCL suggère à toutes les entreprises de bien vérifier leur back-up. «Souvent les entreprises sauvegardent leurs fichiers mais ne vérifient pas que leur back-up est bien fait», explique-t-on au CIRCL. Il faut donc vérifier que les fichiers sauvegardés peuvent bien être restaurés et qu'ils disposent d'une période de conservation adéquate. Du côté des particuliers, sauvegarder ses données personnelles sur un disque dur externe est un bon réflexe. «Mais il ne faut pas laisser le disque dur branché à l'ordinateur», insiste-t-on encore au CIRCL, faute de quoi les fichiers contenus sur le disque dur externe seront aussi accessibles aux hackers.

(jd/L'essentiel)