Logement au Luxembourg

02 février 2016 16:32; Act: 03.02.2016 10:47 Print

Les logements vides, une réalité «inacceptable»

LUXEMBOURG - Déi Lénk propose aux résidents luxembourgeois d'indiquer sur une carte interactive les logements inoccupés, pour prendre la mesure du phénomène.

storybild

De nombreux logements, récoltés par les sections locales de déi Lénk, ont déjà été recensés sur la carte à travers tout le pays. Le parti de gauche invite désormais les résidents à compléter la liste. (photo: Déi Lénk)

  • par e-mail
op Däitsch
Sur ce sujet

Plusieurs milliers de logements sont vides au Grand-Duché rappelle déi Lénk qui a publié cette semaine, sur son site Internet, une carte interactive dont l'objectif est de «faire prendre conscience d'une réalité». «Ce n'est plus à démontrer qu'il y a une pénurie de logements au Luxembourg et que les prix ne sont plus justifiés, explique Gary Diderich, membre du parti de gauche et conseiller communal à Differdange. Mais en parallèle, beaucoup de logements restent trop longtemps vides pour de multiples raisons».

Déi Lénk évoque ainsi la spéculation foncière des promoteurs ou les projets, pourtant signés, mis en stand-by. Mais aussi les logements au loyer trop élevé, ou encore ces particuliers qui héritent d'un logement ou d'un terrain et tardent à l'exploiter. «Pourquoi n'applique-t-on pas de manière globale la taxe sur les logements inoccupés? Lorsqu'elle est appliquée, les choses bougent», s'interroge Gary Diderich, qui veut aussi «mieux accompagner ceux qui ne le font pas intentionnellement et ne prennent pas la mesure du phénomène».

«Mettre un peu de pression»

De nombreux logements, récoltés par les sections locales de déi Lénk, ont déjà été recensés sur la carte à travers tout le pays. Le parti invite désormais les résidents à compléter la liste. «En Allemagne, c'est très courant et ça fonctionne», glisse Gary Diderich, qui exclut toute forme de dénonciation: «Toutes les annonces reçues seront étudiées et validées avant d'être mises en ligne».

Derrière la démarche participative se glisse le message politique de déi Lénk qui dénonce une réalité «inacceptable» et un dossier qui évolue trop lentement, alors que le Luxembourg a «besoin de logements sociaux locatifs». «Nous voulons faire prendre conscience, mettre un peu de pression et en appeler au courage politique pour faire avancer la question du logement au Luxembourg».

(NC/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

Les commentaires les plus populaires

  • loueur potentiel le 02.02.2016 18:14 Report dénoncer ce commentaire

    La gauche, changez les droits des propriétaires en limitant les problèmes avec des locataires non-payeurs et casseurs et il y aura sûrement plus de propriétaires qui auront le courage de louer leur bien. Vu que tous les droits sont actuellement bienveillants par rapport aux mauvais loueurs, moi-aussi je ne veux jamais louer ma 2ième propriété.

  • Clotilde le 02.02.2016 19:21 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Le droit de propriété doit être absolu. Si on instaure une telle taxe, il y a violation du caractère absolu de ce droit. De plus, les prérogatives de la propriété sont le usus, l'abusus et le fructus et c'est au propriétaire de choisir comment il s'occupe de sa propriété. De ce fait, une telle taxe ferait pression sur le propriétaire qui ne pourrait donc plus user de son droit librement.

  • Hanzi le 02.02.2016 19:09 Report dénoncer ce commentaire

    En Allemagne on a commencé cette exercice parce qu’il n’y avait plus de la place pour accueillir les réfugiés. La même raison au Luxembourg ? Cette attitude n’est pas contraire à la législation associée à la propriété privée ? Le pas suivant sera de légiférer l’espace nécessaire et maximal pour une famille afin d’introduire une autre dans leur maison, pour une cohabitation imposée ? Les sociétés communistes l’ont fait, si vous voulez prendre le même chemin, allez-y.

Les derniers commentaires

  • proprio le 04.02.2016 15:02 Report dénoncer ce commentaire

    Le libre choix vous connaissez ? Pour ma part, en tant que propriétaire, je ne donnerai pas un logement vacant à la location. Je préfère payer une amande.

    • porcinet le 04.02.2016 18:06 Report dénoncer ce commentaire

      l'amande sera toujours moins chere que les dégats occasionnés pas le locataire

  • Devos Claude le 03.02.2016 23:31 Report dénoncer ce commentaire

    En 1982 on pouvait acheter une petite maison pour la somme de 1.200.00 FLUX, soit en gros 30.000 euros! Cette même maison se vend aujourd'hui entre 300.00 et 350.00 euros! Question à vous les experts: Combien y aurait il d'euros sur son compte d'épargne s'il n'avait pas acheté cette maison et que pourrait il acheter avec ça? Ben voilà, il ne s'agit nullement de spéculation mais de mettre l'argent à l'abri

    • Vindulux le 04.02.2016 16:40 Report dénoncer ce commentaire

      @devos: Le vrais prix de votre maison est de 30 000 € + l'inflation. Si chaque années vous aviez une taxe de 10% à payer sur la valeur actuelle (35 000€) je suis sur qu'elle serait rapidement vendue. Il y a 30 ans un ouvrier avec le salaire minimum pouvait s'acheter une maison . Aujourd'hui, il faut être fonctionnaire ou gagner 5 fois plus.

    • lulu le 04.02.2016 17:53 Report dénoncer ce commentaire

      Vous êtes même en dessous des prix. Vérifiez. Je pense 550.000.- à 600.000.-€ est plus juste aujourd'hui.

  • Alex le 03.02.2016 15:58 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    je suis agent immobilier à luxembourg, au pire je peux vous aider ;-)

    • beber le 04.02.2016 15:03 Report dénoncer ce commentaire

      @ Alex. Tous les moyens sont bons pour ratisser large. Maintenant tu vas gratter profond........!

  • Legilux le 03.02.2016 15:04 Report dénoncer ce commentaire

    Ont-ils le droit de faire des photos et de les mettre sur internet alors qu'il s'agit d'une maison à qqn.? Je doute fort.

  • BBlancM le 03.02.2016 14:53 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @isabel Rodriguez .... Bienvenu dans le vrai monde ... Il faut quitter le monde des bisounours... Vous avez aussi le droit de payer un loyer!!!! Bien Fait vous avez économisé depuis 19 ans et bien maintenant il faut payer !!!!!!

    • N'imp. le 03.02.2016 15:37 Report dénoncer ce commentaire

      Dans le genre commentaire bête, méchant et totalement gratuit, vous faites fort.