France/Région ACAL

26 février 2016 12:15; Act: 26.02.2016 12:50 Print

Le Grand-​​Duché premier choix des frontaliers

LUXEMBOURG - Située le long de quatre pays, la région Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine rassemble 44% des travailleurs frontaliers français. Le Luxembourg en accueille le plus.

storybild

Selon l'Insee, le Grand-Duché accueille le plus de frontaliers de l'ACAL, avec près de 70 000, devant l'Allemagne (46 000), la Suisse (36 100) et la Belgique (8 500). (photo: Insee)

  • par e-mail
Sur ce sujet

La nouvelle grande région Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine (ACAL) rassemble à elle-seule près de la moitié (44%) de tous les travailleurs frontaliers français. Voilà ce que l'on apprend d'une étude publiée par l'Institut national de la statistique et des études économiques (Insee), qui précise que 159 600 habitants de la région (données 2012) passent tous les jours la frontière belge, suisse, allemande ou luxembourgeoise pour aller travailler. La région, née de la réforme des collectivités en France, compte désormais «800 km de frontière au nord et à l’est de son territoire».

Selon l'Insee, c'est d'ailleurs le Grand-Duché qui accueille le plus de frontaliers de l'ACAL, avec près de 70 000 en 2012 (plutôt 85 000 en 2015), devant l'Allemagne (46 000), la Suisse (36 100) et la Belgique (8 500). «En 1999, l’Allemagne était encore la première destination des travailleurs frontaliers de la région», rappelle l'étude qui souligne que «le nombre de travailleurs français (NDLR: lorrains) a doublé au Luxembourg» depuis l'an 2000.

38 ans de moyenne d'âge

En confirmant la tendance, l'Insee apporte aussi quelques données plus précises. Par exemple, Thionville et Longwy, avec respectivement 33 800 et 22 200 personnes, figurent parmi les bassins de vie qui abritent le plus de travailleurs frontaliers dans toute la région. Au Luxembourg, «les frontaliers français s’y rendent surtout pour travailler dans les services aux entreprises (18%), le commerce (16%), l'industrie (15%) ainsi que dans les activités financières et d’assurances (13%)». En moyenne, selon le document, les frontaliers français qui travaillent au Luxembourg ont 38 ans.

Plus largement, 97% des frontaliers d’Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine sont des salariés et bénéficient d’emplois stables. Côté allemand, on les trouve majoritairement autour de Sarrebruck. Côté belge, un tiers de ceux qui passent la frontière quotidiennement œuvrent dans le secteur industriel, et notamment alimentaire avec l'entreprise Ferrero à Arlon.

(NC/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

Les commentaires les plus populaires

  • tintin le 26.02.2016 12:38 Report dénoncer ce commentaire

    Je suis français, ne parle malheureusement pas le luxembourgeois. Je n'ai pas le besoin de le pratiquer dans ma société, et je manque de temps et de compétences pour l'apprendre. Ceci étant, le Luxembourg m'a permis de découvrir le mot "cosmopolite" . Et même si sur le "vrai" luxembourgeois est parfois un peu froid, hautain, ce pays m'a permis d'offrir à mes enfants la vie qu'ils ont aujourd'hui. Merci donc à ce pays....

  • John le 26.02.2016 12:37 Report dénoncer ce commentaire

    Une statistique en plus qui prouve que sans le Luxembourg, la Lorraine-Champagne-Ardennes serait une région morte économiquement, et l'une des plus pauvres de France!

  • vain de Lorraine. le 26.02.2016 13:54 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    le Luxembourg est un joli pays qui plus est,cosmopolite,attrayant sur pas mal de point.les gens qui traversent tout les jours la frontière savent pourquoi ils font, (et j'en fait partit).le Luxembourg ne serait peut-être pas si fort sans les frontaliers et les frontaliers ne seraient pas si fières sans leur emploi au lux.chacun a besoin de l'autre et comme d'hab il y a toujours des commentaires déplacés.le jour ou les gens arrêteront d'être jaloux les uns des autres il y aura la paix sur terre.

Les derniers commentaires

  • Citoyen 57 le 07.03.2016 19:37 Report dénoncer ce commentaire

    A John. Que serait le Luxembourg sans ses banques? Regardez donc la place de la Lorraine ,de l'Alsace et de Champagnes Ardennes dans un vrai livre d'économie au niveau national français au lieu de raconter des aneries.

  • Citoyen 57 le 07.03.2016 19:28 Report dénoncer ce commentaire

    A John. Vos propos n'engage que vous. Si le Luxembourg avait respecté les régles fiscales européennes que serait votre pays? Si les pays frontaliers du Luxembourg avaient tapé du poing sur la table quand ce meme Luxembourg était sur la liste grise des paradis fiscaux... Par ailleurs 70 000 travailleurs français sur 60 millions de résidents français... Les régles de l'Europe n'ont pas été les memes pour tout le monde .Qu'on me prouve le contraire. Ah vos banques...!! Et ce n'est pas de la jalousie c'est juste la vérité qui n'est pas bonne à dire.L'UE est bien trop complaisante.

  • Guiro le 27.02.2016 11:31 Report dénoncer ce commentaire

    Oui malheureusement et en détruisant ainsi notre propre langue et culture par leur mentalité chauviniste et l'incapacité ou volonté d'apprendre même 2 mots de luxembourgeois.

  • yacafocon le 27.02.2016 10:36 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Moyenne d'âge 38 ans ... Espérons que le système des pensions fort généreux avec les luxembourgeois actuellement, le sera encore quand la masse des frontaliers cotisants actuellement partira à la retraite dans 25 ans ... Ça ne sent pas bon à mon avis mais les pensionnés d'aujourd'hui auront bien vécus

  • Miaou le 26.02.2016 23:19 Report dénoncer ce commentaire

    Résident, frontalier, immigré, ce contexte profite à tout le monde, et c'est très bien comme ça ! Merci le pays des trois frontières :-)

    • Tartiflette le 27.02.2016 09:37 Report dénoncer ce commentaire

      Je plussoie, et merci il est vrai que la stabilité du Luxembourg permet à de nombreux frontaliers d'avoir un niveau de vie décent.