«Les Princes de l'amour»

08 janvier 2016 19:24; Act: 11.01.2016 14:12 Print

Mélissa doit dire adieu à son prince

LUXEMBOURG - La jeune Dudelangeoise a été éliminée par Gabano qui lui a préféré Clémence, dans l’émission «Les Princes de l’amour», sur «W9».

storybild

La Dudelangeoise Mélissa a joué la carte de la sincérité avec son prince mais Gabano a préféré poursuivre l'aventure avec Clémence. (photo: Capture d'écran W9)

  • par e-mail
Sur ce sujet
op Däitsch

Clap de fin pour Mélissa: la jeune Dudelangeoise (22 ans), malgré une réelle complicité avec son prince, a dû faire ses valises à l'issue de l'émission de vendredi soir, sur W9. Le prince lui a préféré Clémence (26 ans, originaire de l'Oise). Gabano a fait son choix après avoir testé la fibre maternelle des deux jeunes femmes, en qui il voyait une belle-mère potentielle pour sa fille de 5 ans, Marilou.

Sur la plage d'Ibiza, Mélissa et Clémence ont donc fait des châteaux de sable et joué aux raquettes avec la petite fille de Gabano. Le moins que l'on puisse dire, c'est que le prince n'a pas été convaincu par les «œuvres» de la jeune Dudelangeoise: «Les châteaux de Mélissa, on dirait des prothèses mammaires! Elle devrait prendre des cours de maçonnerie», assène le jeune homme. Son choix semble fait, d'autant que sa petite fille a préféré jouer avec Clémence.

«Tu es une fille adorable»

Pourtant, après une discussion avec Mélissa, Gabano semble soudain moins sûr de lui. «Cette fille est vraiment sincère. Je ne sais plus quoi penser», hésite-t-il. «C'est le choix le plus difficile que j'aie eu à faire». Redoutant que son prince lui échappe, Clémence décide de jouer son va-tout et invite Gabano à passer avec elle la dernière nuit avant le jour du verdict. Mais coup de théâtre! Le prince refuse, préférant «réfléchir, pour avoir les idées claires au moment du choix».

Malgré ce suspense de dernière minute, Gabano a décidé de continuer l'aventure avec Clémence, au nom du «lien charnel» qui l'unit à elle. Il tente de justifier sa décision devant Mélissa: «Tu es une fille adorable mais j'ai besoin de quelqu'un qui ait plus de tempérament, pour me remettre de temps en temps à ma place...». En pleurs, la jeune Dudelangeoise se fait difficilement une raison: «Il aurait dû me laisser une chance», sanglote-t-elle.

(pp/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

Les commentaires les plus populaires

  • Will le 09.01.2016 08:11 Report dénoncer ce commentaire

    Une femme peut être sexi sans être vulgaire, sur les photos c'est carrément vulgaire .

  • hoplaaa le 08.01.2016 22:26 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    ç est de la daube cette émission pour cas sociaux

  • Olivier le 09.01.2016 11:02 Report dénoncer ce commentaire

    Tous ces tatouages ... beurk ! Ca altère sa féminité pourtant elle n'est pas mal du tout ...

Les derniers commentaires

  • Solange le 15.02.2016 13:02 Report dénoncer ce commentaire

    Libre à chacun de regarder ce qu'il veut, et il est clair que ce n'est pas une émission de Bernard Pivot mais je viens de croiser cette jeune fille en ville, et elle est tout à fait charmante et gentille. Arrêtons d'attaquer les gens pour rien et occupons nous des vrais problèmes de notre société.

  • CROAC le 11.01.2016 11:25 Report dénoncer ce commentaire

    Pardon, mais quelq'un peut t-il m'expliquer qui est cette, au demeurant, charmante personne? Ainsi que les autres dont on parle dans l'article d'ailleurs, et ce qu'ils ont fait, a part leurs tatouages, pour devenir célèbres? Parce-que pour moi ce sont des parfaits inconnus!...

  • Den Nico le 10.01.2016 10:26 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Toxique Renette - musée d'art moderne vivant!

  • sebdesign le 10.01.2016 07:43 Report dénoncer ce commentaire

    C'est une télé réalité et il y en a qui aime et d'autres pas. Libre de regarder ou pas. Est-ce que vous a mis un couteau sur la gorge pour regarder cela? Après vous allez ausi critiquer TPMP ou ONPC?

    • Vol au-dessus d'un nid de coucou le 10.01.2016 11:00 Report dénoncer ce commentaire

      @sebdesign. TPMP ou ONPC, ..., sont doté d'une très bonne culture. En effet, Léa Salamé à oser hausser le ton contre J.C Cambadélis (un homme) dans ONPC mais elle totalement absente pour défendre la cause des femmes en Allemagne. Thierry Ardisson avez dit lui même : « Si je suis animateur télé, c'est parce que je suis un acteur raté ». Donc, les téléspectateurs de la téléréalité sont comme : Randall Patrick McMurphy (il avait au moins essayer, il l'ont gardé et la seule sortie possible été le décès). « Chef » Bromden, le géant indien est vivant...

  • Nina le 10.01.2016 01:48 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @ Yann... Les goûts et les couleurs ne se discutent pas ;)