Au Luxembourg

23 mars 2016 10:05; Act: 23.03.2016 15:00 Print

«La réforme fiscale va dans le bon sens, mais...»

LUXEMBOURG - La réforme fiscale et d'autres thématiques étaient commentées par l'Union luxembourgeoise des consommateurs (ULC) ce mercredi.

storybild

«La réforme fiscale va renforcer le pouvoir d'achat des consommateurs, notamment des classes moyennes», a estimé le président de l'ULC, Nico Hoffmann. (photo: Editpress/Faussems)

  • par e-mail
Sur ce sujet
op Däitsch

Index, TVA, réforme fiscale ou prêt immobiliers étaient au centre d'une conférence organisée ce mercredi par l'Union luxembourgeoise des consommateurs (ULC).

L'occasion pour l'organisme de présenter son avis sur les points forts de l'année 2016. Et la thématique principale, c'était bien évidemment la réforme fiscale. «Il y aura toujours des cas spéciaux et des détails à fignoler mais dans l'ensemble, cette réforme va dans le bon sens», explique le président de l'ULC, Nico Hoffmann.

«On aurait préféré une baisse des taux plus forte»

Mais en parlant de «la réalité concrète du terrain», les dirigeants de l'union ont toutefois émis quelques réserves sur certains points. Alors que la TVA a été augmentée et que l'index tarde toujours à venir, «la réforme va renforcer le pouvoir d'achat des consommateurs, notamment des classes moyennes».

Seul hic de la réforme, les prêts hypothécaires. «On aurait préféré une baisse des taux plus en amont car ceux-ci restent énormes au début du prêt», explique Guy Goedert, administrateur chargé de direction. Un avis en ce sens a été formulé par l'ULC devant le ministre Gramegna, la veille.

L'ULC regrette les augmentations de taxes

Toujours sur la thématique de l'immobilier, l'ULC est revenue sur les cautions de trois mois demandées dans les baux. «Pour les ménages à faible revenu, ce sont 3 000 à 4 000 euros, voire plus avec les frais d'agence, qu'il faut débourser». L'Union luxembourgeoise des consommateurs estime que l'Agence immobilière sociale fait du bon travail, avec un «modèle qui arrange tout le monde», et demande donc au gouvernement de poursuivre dans cette voie.

Enfin, «avec une inflation de 0,2%», l'ULC regrette les augmentations de taxes de ces dernières années, TVA comme taxes communales et n'en démord pas: selon elle, il est nécessaire d'instaurer une tranche indiciaire d’avance, et ce avant les estimations fixées par le gouvernement. En 2015, l'Union a ouvert près de 5 000 dossiers, sur plus de 6 300 consultations juridiques.

(Jonathan Vaucher/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

Les commentaires les plus populaires

  • Libre le 23.03.2016 14:08 Report dénoncer ce commentaire

    A quoi bon faire un distingo entre différentes classes d'assujettis? Personnes morales ou physiques doivent contribuer à la même auteur. On devrait rechercher l'égalité à partir de la dépense du gouvernement pour la collectivité. On arrivera jamais à une égalité selon les revenus car c'est totalement impossible. Il faudrait pour cela que le gouvernement possède (maitrise) la totalité des dossiers, des tenants et des aboutissants des revenus. Ce qui ne sera jamais le cas: un gouvernement ne crée pas de valeur. Ce sont les gens dans un marché libre en échangeant de gré à gré qui créent la valeur

  • Pour augmenter le pouvoir d’achat de tou le 23.03.2016 18:12 Report dénoncer ce commentaire

    Pour augmenter le pouvoir d’achat de tout le monde les crédits d’impôt auraient dû être augmentés. En échange les abattements auraient dû être réduits. Les couts de l’Etat doivent être réduits. Par exemples les investissements de l’Etat (routes, écoles, traitements des eaux usées, etc.)sont beaucoup plus cher à Luxembourg comparé au pays voisins pour le même volume.

  • TramO le 23.03.2016 17:34 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Il faut lancer au 2ème trimestre une tranche indiciaire d'index de 2,5%. Plus de 3 ans, c'est extrêmement dure pour beaucoup de monde !!

Les derniers commentaires

  • Pour augmenter le pouvoir d’achat de tou le 23.03.2016 18:12 Report dénoncer ce commentaire

    Pour augmenter le pouvoir d’achat de tout le monde les crédits d’impôt auraient dû être augmentés. En échange les abattements auraient dû être réduits. Les couts de l’Etat doivent être réduits. Par exemples les investissements de l’Etat (routes, écoles, traitements des eaux usées, etc.)sont beaucoup plus cher à Luxembourg comparé au pays voisins pour le même volume.

  • TramO le 23.03.2016 17:34 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Il faut lancer au 2ème trimestre une tranche indiciaire d'index de 2,5%. Plus de 3 ans, c'est extrêmement dure pour beaucoup de monde !!

  • Lucrezia Borges le 23.03.2016 16:22 Report dénoncer ce commentaire

    A propos des taxes communales...la suppression des petites communes loin de générer une meilleure logistique et une prétendue épargne de moyens a donné comme résultats l'augmentation des taxes communales. Ex: Bascharage, augmentation de 200%. Ce sont toujours les plus faibles qui sont visés et qui paient pour les riches.

  • Libre le 23.03.2016 14:08 Report dénoncer ce commentaire

    A quoi bon faire un distingo entre différentes classes d'assujettis? Personnes morales ou physiques doivent contribuer à la même auteur. On devrait rechercher l'égalité à partir de la dépense du gouvernement pour la collectivité. On arrivera jamais à une égalité selon les revenus car c'est totalement impossible. Il faudrait pour cela que le gouvernement possède (maitrise) la totalité des dossiers, des tenants et des aboutissants des revenus. Ce qui ne sera jamais le cas: un gouvernement ne crée pas de valeur. Ce sont les gens dans un marché libre en échangeant de gré à gré qui créent la valeur

  • Piet Bull le 23.03.2016 13:13 Report dénoncer ce commentaire

    Ce qui reste sous silence et n'est plus évoqué, c'est la répartition de la charge fiscale entre personnes physique et personnes morales. Les contributeurs au PNB, à la richesse luxembourgeoise sont autant les PP que les PM. Par contre, elles ne contribuent pas toutes égalitairement aux impôts; ceux ci s'étant considérablement alourdis cette dernière décennie pour le PP. Pourquoi un gouvernement de coalition avalise t il cette inégalité grandissante ?

    • Lucrezia Borges le 23.03.2016 16:23 Report dénoncer ce commentaire

      C'est la brutalité du libéralisme sauvage et mondialiste qui ne peut fonctionner qu'avec une société à deux ou trois vitesses...