Au Luxembourg

17 mars 2016 14:30; Act: 17.03.2016 18:42 Print

Les prestations familiales seront à nouveau adaptées

LUXEMBOURG - Comme avant 2006, les prestations familiales vont être adaptées à l'évolution du salaire médian dès 2018. Corinne Cahen et Claude Meisch l'ont annoncé ce jeudi.

storybild

Le mécanisme d'indexation des prestations familiales, abandonné en 2006, va faire son retour. (photo: DR)

  • par e-mail
Sur ce sujet
op Däitsch

Les prestations familiales seront à nouveau adaptées à l'évolution du salaire médian, ont annoncé ce jeudi Corinne Cahen, ministre de la Famille et de l'Intégration, et Claude Meisch, ministre de l'Éducation nationale, de l'Enfance et de la Jeunesse. L'adaptation se fera tous les deux ans sur la base d'un calcul entre l'évolution du salaire médian du pays et l'évolution des prestations familiales en espèces et en nature. La première adaptation aura lieu en 2018 et devrait représenter un coût de 29 millions d'euros pour l'État.

«Nous voulons dire aux familles que leurs prestations ne sont pas figées. Si l'on constate un écart avec le salaire médian, alors les enfants recevront plus de prestations en espèces et/ou en nature», souligne Corinne Cahen. Les prestations familiales en nature concernent par exemple les tarifs dans les maisons relais ou en crèche. Le mécanisme d'adaptation des prestations familiales avait été abandonné en 2006 par le gouvernement Juncker, qui souhaitait alors «créer les marges budgétaires suffisantes pour financer les nouvelles priorités dans le domaine de la politique familiale».

Accord en 2014

Dès 2012 pourtant, la Chambre des salariés avait estimé que les prestations familiales, après cinq tranches indiciaires, auraient été de 13,1% supérieures à leur montant figé en 2005 si elles avaient continué à être adaptées. Quand au boni, la somme mensuelle de 76,88 euros n'a jamais été réévaluée, rappelait de son côté l'OGBL.

Le retour à une adaptation des prestations familiales avait été enclenché en novembre 2014 après un accord sur la question entre le gouvernement et les organisations syndicales. Un accord qui n'avait pourtant pas été inscrit dans le projet de loi initial de la réforme mais qui a a été confirmé ce jeudi. «Nous souhaitons mettre en place un mécanisme flexible qui tiendra la route pour 20 ou 30 ans», a confié pour sa part Claude Meisch.

Les prestations familiales profitaient, fin 2014, selon les chiffres officiels, à 185 880 enfants issus de 108 094 familles. Parmi eux, 115 692 enfants résidents et 70 188 non-résidents.

Allocations familiales (exprimé en euros, boni inclus)
Nombre d'enfantsMontant actuel Nouveau montant Différence
Pour un enfant262,48265+2,52
Pour deux enfants594, 48530-64,48
Pour trois enfants1033,38795-238,38
Pour quatre enfants1472,081060-362,08
Pour cinq enfants1910,781325-585,78

(Nicolas Chauty/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

Les commentaires les plus populaires

  • L'index, c'est comme l'hiver dans GoT le 17.03.2016 14:52 Report dénoncer ce commentaire

    Si c'est comme l'indexation des salaires, ont peut toujours attendre pour les voir venir...

  • el toro le 17.03.2016 18:57 Report dénoncer ce commentaire

    qui touche des grand salaire ,pas probleme , mai pour les petit salaire pas bon c " est le desastre ,

  • Cathérine le 17.03.2016 18:30 Report dénoncer ce commentaire

    Si on annonce quelque chose pour 2018, c'est à mon avis du blabla pour avoir un bonbon pour les électeurs. Si c'était sérieux, on pourrait le faire dès le mois prochain.

Les derniers commentaires

  • la caro le 18.03.2016 10:55 Report dénoncer ce commentaire

    On annonce une hypothétique indexation des prestations pour 2018. Déjà lorsque ce gouvernement a reintroduit l'index, il savait pertinamment que celui-ci ne tomberait pas de si tôt - je me demande sur quoi il est calculé, j'ai des fins de mois toujours plus rèdes :(. Maintenant, on annonce que les allocations seront indexés sur la variation du salaire médian (?) mais d'ici deux ans seulement. On veut se moquer de qui là? comme dit Cathérine ci-dessous, s'il le voulait vraiment il le feraient à partir du mois prochain.

  • marc le 18.03.2016 08:23 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Faire des enfants est devenue un lux

  • annie le 18.03.2016 00:41 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Exactement! À croire que les gens font des gosses juste pour le blé...

  • el toro le 17.03.2016 18:57 Report dénoncer ce commentaire

    qui touche des grand salaire ,pas probleme , mai pour les petit salaire pas bon c " est le desastre ,

  • Cathérine le 17.03.2016 18:30 Report dénoncer ce commentaire

    Si on annonce quelque chose pour 2018, c'est à mon avis du blabla pour avoir un bonbon pour les électeurs. Si c'était sérieux, on pourrait le faire dès le mois prochain.