Fins de mois difficiles

20 octobre 2010 22:07; Act: 20.10.2010 22:14 Print

Le surendettement gagne du terrain

LUXEMBOURG - Plus de 500 dossiers de surendettement auront été engagés au Grand-Duché cette année. Un bien triste record.

storybild

La loi sur la faillite civile, adaptée aux personnes surendettées, n'a pas encore été soumise à l'approbation du Conseil d'État.

Sur ce sujet
Une faute?

«On aura les 400!». Christian Schumacher, chef du service d'information et de conseil en matière de surendettement à la Ligue médico-sociale, évoque là, hélas, les seuls dossiers de surendettement déposés pour le Nord et le Centre du pays.

Dans le Sud, Interaction (101 dossiers ouverts actuellement) partage le même constat: «L'année a été terrible pour les habitants en situation sociale fragile…». D'autres chiffres démontrent que nombre de foyers ont eu du mal à joindre les deux bouts. Les saisies sur salaire pour régler des dettes? Plus de 12 000 en 2010. Le paiement des taxes communales? La ville de Luxembourg a mis en place un millier de plans pour finaliser des échéanciers de remboursement.

Si les cas de surendettement progressent vite, c'est doucement qu'avance la loi sur la faillite civile. Le Luxembourg adopterait là la possibilité pour un juge de paix de déclarer insolvable une personne, comme on le fait d'une entreprise. Le ministère de la Famille tient à cette réforme permettant aux cas les plus graves de ne pas se retrouver en situation de pauvreté après le règlement de leurs crédits. Cette phase de «rétablissement personnel» serait la principale avancée.

Patrick Jacquemot

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

Les commentaires les plus populaires

  • Jean le 20.10.2010 22:24 Report dénoncer ce commentaire

    Plus rien ne va en Europe. Nous vendons nos usines, nos banques. Et puis, il y a la mentalité actuelle. Les gens pensent être intéressants avec leur nouveau gadget à 600 euro, mais qui ne sert en réalité à rien. J'ai vu des personnes pauvres dépenser de fortes sommes pour un téléphone portable. Triste

  • Anticonformiste le 21.10.2010 12:23 Report dénoncer ce commentaire

    Prenez une famille "pauvre". Le couple gagne "ensemble" un salaire de 2000 euros net avec 2 enfants. Rajoutez l'appartement minuscule de 65m2 pour 4 personnes à 1000 euros. Les courses moyennes ALDI/Lidl pour environ 500€ (125€ par mois et par tête... excusez du peu) et on atteint déjà 1500 €. Reste 500€ pour vivre et payer les frais + crédits. Mieux vaut être pauvre en France qu'ici !

  • Fair-play le 21.10.2010 09:00 Report dénoncer ce commentaire

    Vous notez la saisie sur salaire pour régler des dettes.Le contraire est vrai aussi: des dettes pour compenser la saisie. Un avocat engage une saisie même injustifiée auprès du collègue juge de paix pour ensuite suspendre les débats. Votre employeur saisira alors la moitié du salaire. Vous n'aurez plus de quoi régler les acomptes d'avocat et la seule issue pour nourrir les enfants est la dette.

Les derniers commentaires

  • Lusuriello nicola le 21.07.2011 16:11 Report dénoncer ce commentaire

    moi,je suis vraiment decus du Luxembourg depuis que euro est rentrer au pays on n'arrive plus suivre les prix ils ont augmente du 60%, les prix des maisons et des appartements + la vie generale sa monte toujours plus,moi aussi je suis ne au Luxembourg mais ca continue comme ca je vais vendre et je vais partir en france.

  • NightBird le 22.10.2010 01:25 Report dénoncer ce commentaire

    Et nous revenons ainsi à l'article dans lequel les banques prêtent sans contrôle. En effet une banque qui prêterait à un "saisi" est irresponsable. C'est un cercle vicieux.

  • Barbare le 21.10.2010 16:28 Report dénoncer ce commentaire

    Mais attention, en France le salsire ne serait pas e 2.000 euros. La vie est moins chère (et encore il faut voir), mais les salaires aussi et en fin de compte 0 est 0 que ce soit en France, au Luxembourg ou ailleurs.

  • Anticonformiste le 21.10.2010 12:23 Report dénoncer ce commentaire

    Prenez une famille "pauvre". Le couple gagne "ensemble" un salaire de 2000 euros net avec 2 enfants. Rajoutez l'appartement minuscule de 65m2 pour 4 personnes à 1000 euros. Les courses moyennes ALDI/Lidl pour environ 500€ (125€ par mois et par tête... excusez du peu) et on atteint déjà 1500 €. Reste 500€ pour vivre et payer les frais + crédits. Mieux vaut être pauvre en France qu'ici !

  • Fair-play le 21.10.2010 09:00 Report dénoncer ce commentaire

    Vous notez la saisie sur salaire pour régler des dettes.Le contraire est vrai aussi: des dettes pour compenser la saisie. Un avocat engage une saisie même injustifiée auprès du collègue juge de paix pour ensuite suspendre les débats. Votre employeur saisira alors la moitié du salaire. Vous n'aurez plus de quoi régler les acomptes d'avocat et la seule issue pour nourrir les enfants est la dette.