Au Luxembourg

27 janvier 2016 09:00; Act: 27.01.2016 09:30 Print

25 enfants ont trouvé une famille d'adoption en 2015

LUXEMBOURG - L’an dernier, 18 procédures d’adoption d’enfants venus de l’étranger ont été finalisées et sept de petits Luxembourgeois.

storybild

Une demande d’adoption peut prendre plusieurs années avant de trouver enfin un aboutissement. (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

«L’adoption est souvent le dernier recours envisagé par les couples qui veulent avoir des enfants car les temps d’attente très longs, rencontrés en particulier en national, peuvent être une vraie souffrance», relate-t-on au Service de l’adoption du ministère de l’Éducation nationale. Depuis les séances d’information introduites l’an dernier comme un prérequis à une demande d’adoption, les couples y réfléchissent donc maintenant à deux fois.

Le nombre de nouvelles demandes s’est établi en 2015 à 41. «C’est un chiffre assez bas», souligne-t-on au Service de l’adoption. «Certains des couples qui ont suivi les séances d’information l’an dernier ont pris le temps de la réflexion et introduit leur demande cette année seulement. Certaines femmes sont aussi tombées enceintes entre-temps. Auquel cas, une adoption n’est pas recommandée car c’est un processus lourd». Au plan national aussi, les chiffres sont bas avec onze demandes d’adoption en 2015.

Malgré tout, le nombre d’adoptions finalisées était en hausse en 2015. Le chiffre s’est élevé à 18, contre treize en 2014, pour les adoptions internationales, et à sept, contre deux en 2014, pour les adoptions nationales. Au terme d’une longue attente pour certains couples, quand on sait qu’une adoption nationale peut prendre jusqu’à cinq ans.

(Séverine Goffin/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Processus long le 27.01.2016 10:51 Report dénoncer ce commentaire

    Une adoption n'est pas à pendre à la légère.. mais c'est un processus trop long pour une adoption.. beaucoup sont déjà impuissants avant d'entammer un processus. Faudrait faciliter un peu les démarches.. tout en contrôlant lors de l'adption. Je connais un couple qui ont essayé..

  • Caroline le 27.01.2016 10:29 Report dénoncer ce commentaire

    Belle vie à ces enfants !

  • Sabrina le 27.01.2016 10:24 Report dénoncer ce commentaire

    25 en un an???!!!??? Est ce que 25 par an est minable, faible, bien, pas mal ou énorme?

Les derniers commentaires

  • Berthoo le 27.01.2016 16:46 Report dénoncer ce commentaire

    Et 3 ans en international, mais la "récompense" en vaut tellement la peine qu'il faut essayer de ne pas se décourager, même si c'est dur, on oublie après...

  • Processus long le 27.01.2016 10:51 Report dénoncer ce commentaire

    Une adoption n'est pas à pendre à la légère.. mais c'est un processus trop long pour une adoption.. beaucoup sont déjà impuissants avant d'entammer un processus. Faudrait faciliter un peu les démarches.. tout en contrôlant lors de l'adption. Je connais un couple qui ont essayé..

  • Carina le 27.01.2016 10:48 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Et après certains osent dire du mal de la procréation médicalement assistée et que ses patients sont des égoïstes de vouloir des enfants de même sang car "il y a déjà tellement d'enfants dans le monde. Pourquoi vous n'en adoptez pas au lieu d'en faire?!"

  • célibataire le 27.01.2016 10:36 Report dénoncer ce commentaire

    Ma vie serait à revoir, ma réponse serait ....pas d'enfant.

    • Candycrash le 27.01.2016 11:04 Report dénoncer ce commentaire

      Tellement triste...

    • Sabrina le 27.01.2016 13:20 Report dénoncer ce commentaire

      Êtes vous célibataire parent? Autrement je ne vois pas l'intérêt de votre déclaration!

    • célibataire le 27.01.2016 15:58 Report dénoncer ce commentaire

      Non, je suis père de famille et je soutiens mon écrit en affirmant que si c'était à refaire, je n'aurai pas d'enfant. J'ai le droit de penser.

    • @celibataire le 27.01.2016 16:22 Report dénoncer ce commentaire

      Si vous pensez cela, c'est que vous êtes bien triste, et si vous êtes triste, c'est qu'on vous a fait du mal, alors je compatis et je peux alors comprendre votre commentaire !

    • Jean-Marie le 27.01.2016 22:19 Report dénoncer ce commentaire

      @célibataire: Serait il indiscret de savoir pourquoi vous ne voudriez plus d'enfants? Je pourrais comprendre si vous disiez que vous ne voudriez plus de femme, mais un enfant c'est le soleil dans votre vie! Vous pouvez tout m'enlever mais ne touchez pas à mes enfants! Je ne vous critique pas je suis juste curieux!

    • Julie le 28.01.2016 07:11 Report dénoncer ce commentaire

      Justement, la vie de "célibataire "ne me regarde pas, mais les femmes en cas de séparation, ont plus de droits que les hommes, et privent le papa des enfants, de toute vie familiale , ce qui est terrible à vivre! L'enfant n'est pas le problème, mais bien souvent la personne avec qui on le fait... Mais ça c'est une autre histoire!

    • célibataire le 28.01.2016 10:50 Report dénoncer ce commentaire

      @ Jean-Marie. C'est mon choix, et puis je contre la "ponte automatique", mais pour la régulation des naissances. Si vous croyez que vous faîtes des enfants pour vous, vous mettez le doigt dans l'oeil, car à la première occasion ils mettront le cap dans une autre direction et vous laisseront choir comme une vieille chose. C'est la vie du XXI siècle.

    • @célibataire le 28.01.2016 17:13 Report dénoncer ce commentaire

      Bien triste, mais dans certains cas, réaliste ... Pour le travail, j'ai été obligé de laisser mes enfants dans le Sud de la France pour travailler au Luxembourg, ils me manquent à mourrir, et je fais tout pour retrouver un travail dans le Sud, mais pas facile! Vous voyez, ce sont parfois les parents qui laissent les enfants, et même si ils sont grands, ils souffrent de mon absence, et je n'en suis pas fière! Je vous souhaite de tout cœur des jours meilleurs, vraiment!

    • célibataire le 29.01.2016 09:15 Report dénoncer ce commentaire

      @Jean-Marie. L'évolution dans les familles a fait qu'aujourd'hui le cocon familial a éclaté. On vivait avant avec les grands parents, les oncles et tantes, les parents et les enfants tous ensemble. Aujourd'hui nous vivons seuls, et quand vous êtes à l'age de la retraite, c'est tout juste si on ne vous pousse pas dans une maison de retraite pour vous oublier. L'égoïsme est de rigueur, alors je maintiens ce que j'ai annoncé clairement avant et ce n'est pas faute d'inculquer à ma progéniture le sens de la famille, mais çà n'a pas réussit....

  • Caroline le 27.01.2016 10:29 Report dénoncer ce commentaire

    Belle vie à ces enfants !