«Wibbel an Dribbel»

11 juillet 2013 10:00; Act: 11.07.2013 12:33 Print

Les sportifs en herbe ont testé un tas de disciplines

LUXEMBOURG - Cette semaine, 3000 enfants vont essayer une dizaine de sports lors de la 23e édition du Wibbel an Dribbel.

storybild

Les jeunes peuvent essayer de nouveaux sports. (photo: Editpress)

Sur ce sujet
Une faute?

Casque sur la tête, les enfants s'élancent sur leur vélo pour un circuit tout autour de La Coque. «C'est trop bien de pouvoir essayer des vélos de course», se réjouit Ricardo, 10 ans. Juste avant, les enfants ont testé le canoë dans la piscine du centre sportif. «J'en avais déjà fait sur une rivière, se rappelle India, mais j'avais peur. Ici, c'est plus rassurant».

Le Wibbel an Dribbel bat son plein depuis le début de la semaine. «L'événement permet vraiment aux enfants d'entrer en contact avec différents sports», explique Hubert Eschette, du ministère des Sports. «Près de 80% des enfants du cycle 3.2 de l'enseignement fondamental vont pouvoir participer aux ateliers préparés par les fédérations sportives».

Chaque journée, quelque 600 jeunes testent dix sports chacun. Dans les couloirs, un va-et-vient d'enfants incessant. C'est que depuis 23 ans, l'organisation est bien rodée. Un appel au micro les avertit, au bout de 30 minutes, qu'ils doivent changer d'atelier. Alors, les ballons cessent de rebondir et les raquettes sont déposées... Dans la salle d'à côté, les suivants ont déjà retiré leurs chaussures, ils sont prêts à saluer sur le tatamis. Les autres enfilent un masque et attrapent une épée pour une rapide initiation aux gestes de l'escrime.

(Julie Fohal)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

Les commentaires les plus populaires

  • Le Papé le 11.07.2013 10:47 Report dénoncer ce commentaire

    Y a-t-il du rugby ? le sport à la mode à Walferdange. L’essayer c'est l'adopter.

Les derniers commentaires

  • Le Papé le 11.07.2013 10:47 Report dénoncer ce commentaire

    Y a-t-il du rugby ? le sport à la mode à Walferdange. L’essayer c'est l'adopter.