Trop cher

15 mars 2012 11:30; Act: 15.03.2012 17:01 Print

Le nouveau Luxexpo va devoir attendre

LUXEMBOURG - Selon plusieurs médias luxembourgeois, le projet du nouveau centre d'exposition au Kirchberg dans sa forme actuelle a été abandonné à cause de son coût trop élevé.

storybild

Un concours international avait été organisé pour ce nouveau Luxexpo et avait été remporté fin 2010 par les bureaux d'architecte luxembourgeois Steinmetz Demeyer et allemand Pohl Architekten. (photo: Editpress)

Une faute?

Le projet devait coûter plus de 200 millions d'euros, et faute d'investisseurs privés pour en financer la moitié, l'État ne veut pas payer tout seul la facture... Le projet du nouveau centre d'exposition au Kirchberg a donc été abandonné. Tout du moins sous sa forme actuelle. Une décision qui a été prise par le conseil de gouvernement le vendredi 2 mars, mais relayée ce jeudi matin par plusieurs médias luxembourgeois. Le projet, qui compte plusieurs volets (voir encadré), n'est pourtant pas entièrement abandonné.

Etienne Schneider, ministre de l'Économie, a ainsi expliqué que les nouveaux halls d'exposition ne seront pas construits. Mais il a exposé deux alternatives: la rénovation des hangars actuels ou la vente de ceux-ci pour financer un nouveau projet. Toujours d'après le ministre, cette décision sera prise entre fin avril et début mai. À noter que l'arrêt de tram «Kirchberg-Foires» (qui fait partie de ce projet) sera maintenu.

Jean-Michel Collignon, directeur général de Luxexpo, contacté ce jeudi par L'essentiel Online, se dit «frustré et soulagé» par cette nouvelle. Car même si le centre d'exposition a besoin d'une rénovation (le bâtiment datant quand même de 1972), si les travaux avaient commencé cet été, il aurait fallu détruire certains halls dans pas longtemps. Et avec «tous les événements que nous accueillons, la situation aurait été difficile» à gérer, explique Jean-Michel Collignon. Avant d'ajouter que des «propositions alternatives» étaient actuellement discutées avec le gouvernement. Affaire à suivre...

(L'essentiel Online)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).