Fraude fiscale

24 février 2015 18:12; Act: 25.02.2015 10:45 Print

Vers un nouveau scandale financier au Luxembourg?

LUXEMBOURG – Des banques et cabinets luxembourgeois auraient aidé des clients allemands à frauder le fisc. La Commerzbank serait au cœur de cette affaire.

storybild

Le siège de la Commerzbank à Francfort a été perquisitionné. (photo: DPA)

  • par e-mail
op Däitsch

Le Luxembourg n’en a peut-être pas terminé avec les scandales financiers. Selon les journaux allemands Süddeutsche Zeitung, NDR et WDR, des enquêteurs allemands ont perquisitionné ce mardi le siège de la Commerzbank à Francfort. Des employés de la filiale luxembourgeoise de la banque sont soupçonnés d’avoir aidé des clients à cacher de l’argent au fisc allemand.

Interrogé par la presse allemande, un porte-parole de la Commerzbank a simplement expliqué que la banque coopérait avec les autorités. L’information judiciaire concerne des faits qui datent de dix ans ou plus. Entre-temps, l’entreprise aurait fait sa propre analyse en interne des cas litigieux. «La Commerzbank refuse toute relation commerciale avec des clients qui ne seraient pas en règle avec le fisc», a indiqué le porte-parole.

Quelque 150 avocats et spécialistes des questions fiscales participent à l’enquête, selon la Süddeutsche Zeitung.

(L'essentiel avec DPA)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

Les commentaires les plus populaires

  • Olivier COLERE le 12.04.2015 17:07 Report dénoncer ce commentaire

    Le luxembourg est un pays "minuscule" et scandaleux. La colère monte en France et en Allemagne dans la population . Il est temps que l'Europe fasse quelque chose. On ne peut pas tricher tout le temps sans conséquences. Mais j'ai bien peur que les politiques , banquiers et multinationales y trouvent leur interet ... C'est à la presse de dénoncer tous ces scandales et cette facon de procéder "en sous-terrain" et aux peuples des pays honnetes de faire pression .

  • Ar Gent le 25.02.2015 00:37 Report dénoncer ce commentaire

    Quelle surprise! Mais comment est-ce possible? La premiere place financiere mondiale pour les fonds, le pays le plus riche du monde! Non vous vous trompez, les gens deposent leur argent dans les banques au Luxembourg parce que, parce que... enfin ils ont certainement d'autres raisons. Le secret bancaire c'est pour aider les gens à se protéger contre, contre, contre... mais non pas le fisc. C'est pas le premier scandale, c'est pas le dernier non plus.

  • JRL le 24.02.2015 21:49 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    moi je crois que c'est la jalousie des pays voisins ,ils ont qu'à réfléchir pourquoi les personnes place leur € ---> travailler, dans d'autres pays ! quand je vois le Portugal , par exemple 28% sur les revenus de location. c'a sert a quoi les économie ??? a toujours payer des impôts, sur de l'argent , où ont as déjà payer des impôts . a réfléchir ; )

Les derniers commentaires

  • Olivier COLERE le 12.04.2015 17:07 Report dénoncer ce commentaire

    Le luxembourg est un pays "minuscule" et scandaleux. La colère monte en France et en Allemagne dans la population . Il est temps que l'Europe fasse quelque chose. On ne peut pas tricher tout le temps sans conséquences. Mais j'ai bien peur que les politiques , banquiers et multinationales y trouvent leur interet ... C'est à la presse de dénoncer tous ces scandales et cette facon de procéder "en sous-terrain" et aux peuples des pays honnetes de faire pression .

  • Pour vivre heureux vivons caché ! le 25.02.2015 12:10 Report dénoncer ce commentaire

    La force du Luxembourg était sa petite taille et sa présence en zone euro, il ne faisait d'ombre à personne et avait tous les attraits d'un pays fonctionnant en euros. Malheureusement nous n'avons pas su nous arrêter, il fallait toujours plus en terme de capital passant par le Lux et toujours plus de visibilité politique pour donner des leçons à nos gros voisins. Maintenant nous y sommes, nous sommes exposés et pas assez gros pour nous défendre ... Prendre les exemples des iles anglo-normandes, du Delaware, de la Suisse est inutile ... Ils peuvent se défendre et n'ont pas fait de vagues

    • La Suisse n'a pas fait de vagues ? le 25.02.2015 16:34 Report dénoncer ce commentaire

      Laisez moi regarder, quand il y avait la dernière "vague" en Suisse ? Ah oui, HSBC Genève a été perquisitionė le mecredi passė suite à l'affaire swissleaks. Dans tout les journaux du monde !

  • Archange le 25.02.2015 11:34 Report dénoncer ce commentaire

    Voilà la raison pour laquelle le Datacenter d'Interpol viendra s'installer chez nous! Ainsi ils n'ont pas à se déplacer! Allez tous: Criez BRAVO!!!

  • Cosmo le 25.02.2015 11:27 Report dénoncer ce commentaire

    Les détracteurs ont leur mana, les autres ripostent, les uns lancent des insultes aux autres ... mais franchement qu'avons nous à cirer de cette affaire? Je ne m'identifie pas au pays, et je me fous royalement de çà!!

  • franci le 25.02.2015 11:23 Report dénoncer ce commentaire

    Désormais on est dans le collimateur et on restera tant que les ennemis du GDL ne seront pas apaisés. Les Media allemands ces sont les premiers suivi des français car le Luxembourg reste toujours une épine dans le flanc depuis que notre bien-aimé Grande Duchesse Charlotte n'a jamais accepté d'être sous la domination allemand et en plus on est au pouvoir de l'Europe et comme petit Pays, qui met souvent en doute les projets de A.Merkel, on les met on rogne et ils ne savent pas comment nous faire du mal. Mon grand père me disait toujours: méfie-toi de tes ennemis mais beaucoup plus de tes amis.

    • valises le 25.02.2015 12:04 Report dénoncer ce commentaire

      une épine c'est surtout dans le pied que c'est gênant, dans le flanc… en revanche les porteurs de valises n'étaient pas des tire au flanc, pour le plus grand bonheur des banques en question...