Faillite au Luxembourg

30 octobre 2015 09:54; Act: 30.10.2015 11:27 Print

L'Imprimerie Faber met la clé sous la porte

MERSCH - Suite à l'échec des négociations entre la direction et les représentants du personnel, l'Imprimerie Faber a fait aveu de faillite. 75 employés sont sur la sellette.

storybild

L'entreprise emploie 75 salariés. (photo: Editpress)

op Däitsch
Sur ce sujet
Une faute?

Coup dur pour le secteur de l'imprimerie. L'Imprimerie Faber, installée à Mersch depuis plus d’un siècle, ferme ses portes. Elle a fait aveu de faillite suite à l'échec des négociations portant sur une réduction de la masse salariale, a-t-on appris vendredi. «Les employés ont appris la faillite par la presse. Ce n'est pas sérieux par rapport à des employés qui formaient une grande famille et qui ont une ancienneté moyenne de 17 ans», déplore Pit Schreiner, de l'OGBL.

Mi-octobre, la société avait annoncé s'engager dans un vaste projet de restructuration financière en raison des pertes accumulées depuis plusieurs années. La direction avait indiqué vouloir réduire les salaires d'en moyenne 13% (20% selon l'OGBL) et supprimer le 13e mois. Mardi, l'OGBL avait fait savoir que le plan ne serait pas accepté. «Nous avons eu l'adhésion d'une petite moitié des employés mais cela n'a pas été suffisant», explique le directeur général de l'Imprimerie Faber, Yves Jean-Baptiste, contacté par L'essentiel.

Quel sort pour les 75 employés?

Sans repreneur dans un secteur en crise et sans consensus pour réaliser une économie de 660 000 euros par an afin de sortir la tête de l'eau, l'entreprise, qui emploie 75 salariés, a décidé de mettre la clé sous la porte. Le sort réservé aux employés est incertain. La direction de l'entreprise ne s'est pas prononcée à ce sujet. «C'est le curateur qui a maintenant en charge le futur des employés», a simplement dit Yves Jean-Baptiste. Du côté de l'OGBL, on ne voit pas d'autre alternative pour les employés que d'être mis à la porte. «La société possède aussi Faber Digital Solutions. Quelques employés pourront peut-être y être transférés. Mais cela ne concernera qu'une poignée d'entre eux», rapporte Pit Schreiner.

Pour la direction, la faillite était inévitable. «La société essuyait des pertes depuis trois ou quatre ans. Nous n'avons pas pu trouver d'autre solution à court terme», explique Yves Jean-Baptiste. L'OGBL n'est pas du même avis. «La faillite aurait pu être évitée s'il y avait eu un vrai plan de restructuration et si les litiges dans la famille Faber avaient pu être réglés.» Pour 2014 et 2015, l'Imprimerie Faber a accumulé des arriérés de loyers à hauteur de 965 000 euros.

(jd/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • TramO le 30.10.2015 20:41 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    On oublierait presque la mauvaise gestion de l'entreprise !! Vos commentaires contre le(s) syndicat(s) montrent comment on arrive à la manipulation et à vous retourner le cerveau !! Personne n'est magicien et surtout pas le(s) syndicat(s), par contre ce qui saute aux yeux c'est la mauvaise gestion et l'état des comptes de cette société !!!

  • Jean Bon le 30.10.2015 16:30 Report dénoncer ce commentaire

    Les syndicats ne servent pas à grand chose, c'est évident, du fonctionnariat déguisé pour les gens qui se cachent derrière un logo, rien de plus qu'une façon de protéger son propre job, ils sont intouchables ! Par contre de laisser couler volontairement une entreprise qui a fêté ses 100 ans en 2014, c'est très grave... Et là, il y va des enfants du créateur de l'entreprise. Le père et l'oncle doivent se retourner dans leurs tombes si il voyaient comment les deux filles et le fils s'y sont pris, au détriment de tous les salariés, qui ont toujours fait le job, eux...

  • Faber Décide du Sinistre le 30.10.2015 17:43 Report dénoncer ce commentaire

    Prochaine étape : FDS Faber Digital Solutions Mêmes actionnaires, même direction, mêmes resultats ? A moins que le curateur mis en place ne serve réellement à quelque chose ? ce dont je doute...

Les derniers commentaires

  • MOMO le 05.11.2015 17:20 Report dénoncer ce commentaire

    Je me rappelle vous avez avant un service pour les ouvriers, je me demande s'ils étaient pas pour vous contrôlez........................... et rien dire depuis le moyen âge. Non on peut dire bla bla bla bla c'est mes mots, bonne année les petits enfants

  • MOMO le 05.11.2015 17:11 Report dénoncer ce commentaire

    je ne veux pas faire de commentaires de plus........... oui c'est du capitaliste avec tous vos arguments etc ...... mais il y des familles, des jeunes qui construisaient la brique d’étage de la vie, pas en or mais du béton. C'est maintenant du sable pour eux. (FABER) mes camarades je penses tous les jours a vous

  • Le personel le 30.10.2015 21:57 Report dénoncer ce commentaire

    Bravo quels gâchis merci Miriam ,Eliane

    • l obervateur le 31.10.2015 18:05 Report dénoncer ce commentaire

      vous devriez plutòt remercier Fraentz (François) la descente aux enfers a démarré dés lors qu'il a repris la direction de l'imprimerie

    • simrog le 16.11.2015 17:00 Report dénoncer ce commentaire

      Et vous oubliez le manager et son acolite directeur commercial incompétents dans le domaine graphique, en 2010-2011 ils n'ont plus entretenu le parc marchine offset ce qui est la mort d'une imprimerie, pour donner le niveau - ils ont maintenu le marché du continu en belgique avec un commercial plus que dépassé..un puit sans fond...malheureusement ces cadres surtout dans le services vente, n'ont fait que mettre leurs intérêts en avant et saper le travail des collèges beaucoup plus compétents

  • TramO le 30.10.2015 20:41 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    On oublierait presque la mauvaise gestion de l'entreprise !! Vos commentaires contre le(s) syndicat(s) montrent comment on arrive à la manipulation et à vous retourner le cerveau !! Personne n'est magicien et surtout pas le(s) syndicat(s), par contre ce qui saute aux yeux c'est la mauvaise gestion et l'état des comptes de cette société !!!

    • Mouton rasé de prêt par Faber & Co le 01.11.2015 11:17 Report dénoncer ce commentaire

      Pourquoi juridiquement ne peuvent-ils pas être inquiété ! Ça sent la magouille a plein nez et les abus de biens sociaux, non ? Il n'y a pas de fisc ou de système de gardes fous et de loi anti corruption au Lux ?

  • Agence de publicité le 30.10.2015 19:03 Report dénoncer ce commentaire

    Je suis profondément triste pour les employés qui faisaient du travail qualitatif, par contre et je n'irais pas plus loin, doit-on parler en tant que clients, des non réponses des commerciaux, des délais trop longs, des prix bien au dessus du marché au Luxembourg etc... Il y a beaucoup d'anecdotes à dire. Avant tout, courage aux équipes. A tous ceux qui sont des artisans du bon travail.

    • MOMO le 02.11.2015 17:19 Report dénoncer ce commentaire

      je suis dsl pour les employés car j'en connais beaucoup. Je n'ai pas de mot........ FABER sans famille puffffffffff. Je suis avec vous camarades