Départ du gouvernement

11 avril 2013 15:30; Act: 11.04.2013 19:30 Print

François Biltgen a annoncé sa démission

LUXEMBOURG - Candidat à la Cour de justice de l'Union européenne, le ministre de la Justice a donné sa démission ce jeudi soir.

storybild

Biltgen ne fera plus partie du gouvernement jeudi soir. (editpress)

Sur ce sujet
Une faute?

François Biltgen ne sera bientôt plus ministre de la Justice, de la Fonction publique et de la Réforme administrative, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, des Communications et des Médias et des Cultes. Postes qu'il occupait depuis 2009. Il a annoncé sa démission jeudi soir.

Sa carrière pourrait se poursuivre à la Cour de justice de l'Union européenne. «Si je vous parle pour la dernière fois sur cette tribune aujourd'hui, ce n'est pas parce que je suis lassé de la politique. J'ai toujours voulu faire de la politique mais j'ai une passion pour le droit cela a toujours été mon rêve d'être juge à la Cour de justice de l'Union européenne.», a-t-il déclaré en larmes devant la Chambre des députés ce jeudi. Mardi, il a en effet officiellement annoncé sa candidature pour succéder à Jean-Jacques Kasel, au poste de juge de l'institution. Pour des raisons de santé, celui-ci a démissionné le 15 mars dernier. Il était en poste depuis 2007. Pour l'instant, Jean-Claude Juncker n'a pas encore accepté sa démission.

François Biltgen était au gouvernement depuis 1999. De 1999 à 2004, il était ministre du Travail et de l'Emploi, ministre des Cultes, ministre aux Relations avec le Parlement et ministre délégué aux Communications. De 2004 à 2009, il a été reconduit ministre du Travail et de l’Emploi, ministre des Cultes et s'est vu confier le poste de ministre de la Culture, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche.

(L'essentiel Online)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

Les commentaires les plus populaires

  • Vérité crue le 11.04.2013 19:29 Report dénoncer ce commentaire

    Il a l'air super content en ts cas de changer d'emploi... un rêve devenu réalité pff!! J'espère au moins k'à la Cour de Justice il demandera un menu spécial régime à la cantine car je suis persuadée kil s'est empâté avec les années! Un peu de changement ça fait pas de mal.

  • Quenelle de 12' le 11.04.2013 16:05 Report dénoncer ce commentaire

    Eurocrate!

  • Charlène le 12.04.2013 08:36 Report dénoncer ce commentaire

    Si jamais vous lisiez ces commentaires, cher Monsieur Biltgen, cet article écrit : "...cela a toujours été mon rêve d'être juge à la Cour de justice de l'Union européenne.», a-t-il déclaré en larmes devant la Chambre des députés ce jeudi ..." Grâce à vous il n'y a jamais eu de loi sur le harcèlement moral dans ce pays (malgré des projets de loi solidement préparés). Quid de toutes les victimes de harcèlement moral qui n'ont plus de "rêves" mais que des cauchemars ? Quid de toutes les victimes de harcèlement moral qui sont aussi en larmes ? Votre carrière et votre bonheur avant tout, non ?

Les derniers commentaires

  • jojo le 12.04.2013 17:18 Report dénoncer ce commentaire

    quelqu'un peut me dire ce que cet homme a fait pour le pays en tant que ministre dans différents fonctions gouvernementales pour les 14 dernières années? seule chose que je me souviens avoir lu sur lui peu de temps un aller-ce qu'il a visité le festival du film de canne, Je trouve cela très intéressant

  • Jacomo le 12.04.2013 16:17 Report dénoncer ce commentaire

    Mais comment un parlementaire peut devenir du jour au lendemain être Juge à la Cour de justice de l'Union européenne !

    • @Jacomo le 12.04.2013 17:23 Report dénoncer ce commentaire

      exactement Monsieur, je me pose la même question, il ya un conflit total des intérêts, comment est-il possible?

  • Jeff Bodé le 12.04.2013 10:24 Report dénoncer ce commentaire

    Merci Franz..... Tu nous manqueras..... Bonne continuation.... Un de tes admirateurs.

    • Charlène le 12.04.2013 14:55 Report dénoncer ce commentaire

      Admirez toujours une personne qui a préféré ne pas légiférer : Le 18/11/2003 on publiait : "Le Gouvernement a récemment (cf. Doc parl. 4979(1),4.11.2002) proposé un plan d'action en 4 étapes à l'égard d'un de ces fléaux, le harcèlement moral. Le Gouvernement propose, au lieu de légiférer par une loi spécifique ad hoc (…) un plan d'action à quatre étapes: • sensibilisation, • prévention, • médiation, • répression …" Anno 2013 on en est toujours à la sensibilisation … et le fléau prend toujours plus d'ampleur.

  • Charlène le 12.04.2013 08:36 Report dénoncer ce commentaire

    Si jamais vous lisiez ces commentaires, cher Monsieur Biltgen, cet article écrit : "...cela a toujours été mon rêve d'être juge à la Cour de justice de l'Union européenne.», a-t-il déclaré en larmes devant la Chambre des députés ce jeudi ..." Grâce à vous il n'y a jamais eu de loi sur le harcèlement moral dans ce pays (malgré des projets de loi solidement préparés). Quid de toutes les victimes de harcèlement moral qui n'ont plus de "rêves" mais que des cauchemars ? Quid de toutes les victimes de harcèlement moral qui sont aussi en larmes ? Votre carrière et votre bonheur avant tout, non ?

  • dunadan le 12.04.2013 07:34 Report dénoncer ce commentaire

    Il a laissé la réforme de la Justice, de la fonction publique, des EP...et maintenant il s'en va...bravo...quel courage, j'ai pleuré aussi hier ...mais de joie...mais on est pas dupe des mensonges...il n'avait pas les épaules pour le boulot, et il n'aura pas les épaules pour la cour de justice...Biltgen n'est que la confirmation vivante de la défaite de ce gouvernement...