Au Luxembourg

08 janvier 2015 07:30; Act: 08.01.2015 11:10 Print

La faillite personnelle pour mettre le compteur à zéro

LUXEMBOURG - Les particuliers ayant demandé la faillite ont en moyenne des dettes de 90 000 euros.

storybild

Depuis le 1er février dernier, 87 particuliers ont déposé un dossier de surendettement pour s’en sortir. (photo: DR)

op Däitsch
Une faute?

Depuis le 1er février dernier et la réforme du surendettement, la loi permet aux personnes privées lourdement endettées d’effacer leurs ardoises grâce à la faillite personnelle. Celle-ci passe par une liquidation des actifs du débiteur. En clair, si celui-ci a une voiture, elle sera vendue et la somme répartie entre les créanciers. Le reste de la dette sera éteinte. L’ancien débiteur pourra ainsi prendre un nouveau départ.

Depuis qu’elles existent, «moins de cinq faillites personnelles ont été demandées», indique-t-on au ministère de la Famille. La procédure est en cours mais n’aboutira que si toutes les parties, débiteur et créanciers, jouent le jeu jusqu’au bout. Le montant moyen de la dette à épurer dans les cas concernés «s’élève à environ 90 000 euros». Les personnes ayant recours à une faillite personnelle ont majoritairement eu à subir «la perte d’un emploi» et leurs revenus sont «insuffisants pour couvrir les dépenses fondamentales de leur ménage».

Au total, ces dix derniers mois, depuis la réforme, «87 dossiers de surendettement ont été ouverts» dans le nouveau répertoire national. À ce jour, 34 de ces dossiers ont été acceptés.

(Séverine Goffin)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

Les commentaires les plus populaires

  • Gibbes Duhr le 08.01.2015 20:20 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    La faillite personnelle . de l'Ukraine va être épongée par l'UE et tout le monde trouve cela normal

  • ZZTOP le 08.01.2015 09:47 Report dénoncer ce commentaire

    Bonne initiative qui existe en Alsace et Lorraine. Des accidents de "vie" peuvent arriver à n'importe qui...

  • vindulux le 08.01.2015 18:53 Report dénoncer ce commentaire

    Les sociétés y avaient droit, maintenant les particuliers et bientôt les états... La Grèce mériterait aussi un droit à la faillite et un effacement de ses dettes, ce sont les Grecques qui pâtissent des erreurs de ses dirigeants et de la corruption du travail au noir et des sociétés qui se sont délocalisées fiscalement sous d’autres cieux ( peut être au GDL)

Les derniers commentaires

  • Mamomam le 08.01.2015 22:28 Report dénoncer ce commentaire

    Je pose la même question que hier: moins de cinq faillites ou 87 dossier avec 34 acceptés???

    • @Mamomam le 09.01.2015 11:23 Report dénoncer ce commentaire

      87 demandes, 34 acceptées ou en cours et 5 ont eu une faillite demandée, faut juste savoir lire l'article :P

  • Gibbes Duhr le 08.01.2015 20:20 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    La faillite personnelle . de l'Ukraine va être épongée par l'UE et tout le monde trouve cela normal

  • vindulux le 08.01.2015 18:53 Report dénoncer ce commentaire

    Les sociétés y avaient droit, maintenant les particuliers et bientôt les états... La Grèce mériterait aussi un droit à la faillite et un effacement de ses dettes, ce sont les Grecques qui pâtissent des erreurs de ses dirigeants et de la corruption du travail au noir et des sociétés qui se sont délocalisées fiscalement sous d’autres cieux ( peut être au GDL)

  • Gibbes Duhr le 08.01.2015 15:12 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Il y aura bientôt et un gros marché des bmw , Audis et Mercedes d'occasion à saisir quand la crise va frapper le Luxembourg.

    • la crise va frapper le 08.01.2015 15:55 Report dénoncer ce commentaire

      que personne ne pourra acheter...

    • Francky le 08.01.2015 16:46 Report dénoncer ce commentaire

      Il y a toujours quelqu'un pour racheter les choses des gens.

  • Lili le 08.01.2015 13:02 Report dénoncer ce commentaire

    C est une bonne initiative quand il s agit vraiment des aleas de la vie, mnt les gens qui vivent au dessus de leur moyen, pas d accord... car une fois la dette effacée, ils vont recommencer de plus belle. Ca devraient etre suivit par des cours obligatoires sur la gestion de budget et pas des rendez vous avec un psychologue.

    • LuxBobo le 08.01.2015 14:05 Report dénoncer ce commentaire

      sérieux?! c'est suivi par des psychologue??