Manger local

26 août 2014 16:27; Act: 26.08.2014 19:05 Print

La viande 100% locale séduit les consommateurs

GRUNDHOF – L’Angus du Mullerthal, élevé en plein air dans l’est du Luxembourg, commence à se faire sa place sur le marché de la viande au Luxembourg. Un producteur explique ses méthodes.

Voir le diaporama en grand »

op Däitsch
Sur ce sujet
Une faute?

Sur l’ensemble de la production bovine nationale, l’Angus du Mullerthal reste marginal. En 2013, 13 832 tonnes de viande bovine ont été produites au Luxembourg. Hubert de Schorlemer, qui élève des Angus à Grundhof, dans le Mullerthal, a, en ce moment, environ 200 vaches dans ses prés. «Elles restent à l’extérieur toute l’année», indique l’éleveur, qui a repris l’exploitation familiale fondée en 1787 et tournée vers la production de viande depuis les années 1960. «Même l’hiver, quand il fait froid, elles ont simplement besoin d’un peu de forêt pour s’abriter».

Et elles ont de quoi faire. Les 200 têtes de bétail de Hubert de Schorlemer se partagent, en toute liberté, quelque 200 hectares. De quoi brouter tranquillement, sans apport extérieur, pendant leurs 30 à 35 mois de vie avant l’abattage, qui se fait à 3 km de l’exploitation agricole. «La zone dans laquelle elles paissent est entièrement classée Natura 2000», précise l’agriculteur. Au final, cela donne de la viande non seulement 100% locale, mais aussi, avec la culture extensive, plus tendre et goûteuse, dont tous les morceaux peuvent être consommés.

Une à deux bêtes vendues par semaine

Une fois sa viande produite, il fallait que l’éleveur trouve un débouché. Pour cela, il a signé un partenariat avec Delhaize, qui écoule le produit dans ses supermarchés luxembourgeois. C’est plus cher que de la viande classique, mais ça prend chez le consommateur, même si des chiffres de vente ne sont pas encore disponibles après trois mois dans les rayons. «L’objectif n’est pas d’aller très vite dans la production», nuance Kris Van Strydonck, responsable de Delhaize au Grand-Duché. «Nous étendons le produit progressivement dans les magasins du réseau» depuis la fin du mois de mai.

Actuellement, Delhaize achète 1 à 2 bêtes par semaine au producteur, en se soumettant aux capacités de l’éleveur. Les magasins proposent une vingtaine de pièces différentes, du filet pur à l’entrecôte, en passant par des morceaux moins nobles qui servent à confectionner des saucisses ou à faire des ragouts, histoire de rentabiliser tout l’animal. Sur une carcasse de 300 kilos, pas loin de 200 kilos peuvent en effet normalement être consommés. Pour Delhaize, la commercialisation se fait avec le soucis «du développement durable et du soutien de l’économie locale», affirme Kris Van Strydonck.

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

Les commentaires les plus populaires

  • Anne le 26.08.2014 19:55 Report dénoncer ce commentaire

    Un peu plus cher, c'est vrai. Mais, grâce à l'Angus du Mullerthal, je viens enfin de retrouver le goût et la qualité de la viande de bœuf de mon enfance. Un régal! Mieux vaut en manger moins et bon que beaucoup et insipide. Merci Mr. de Schorlemer!

  • inem le 27.08.2014 08:43 Report dénoncer ce commentaire

    J'aimerais bien en goûter pour retrouver les sensations du bon goût de dans le temps......

  • Geilé le 29.08.2014 18:29 Report dénoncer ce commentaire

    Mdrrrrrrrrrrr eux non de tout temps l'homme des cavernes l'être humain est carnivore j'y est vraiment crue.Et le pire grave certain(es) savent même pas ce qu'il mange dont moi même looooolllll!!!!!!

Les derniers commentaires

  • Geilé le 29.08.2014 18:29 Report dénoncer ce commentaire

    Mdrrrrrrrrrrr eux non de tout temps l'homme des cavernes l'être humain est carnivore j'y est vraiment crue.Et le pire grave certain(es) savent même pas ce qu'il mange dont moi même looooolllll!!!!!!

  • Alartan le 27.08.2014 21:42 Report dénoncer ce commentaire

    La mort des uns pour l'hédonisme des autres... on claquera tous un jour, autant ne pas traîner derrière soi une multitude de carcasses inutiles. Tous ça pour une question de goût ? Voir ces bêtes heureuses et en vie, puis les retrouver en morceaux dans les étals, bien propres et prêts à cuire... songez à la souffrance endurée dans les chargement, dans les transports et à l'abattoir. Pour avoir VU tout ça... vive le végétarisme et foutez la paix à ces bestioles. L'humain est végétarien par nature, lisez Darwin... désolant

    • Vallux le 28.08.2014 09:51 Report dénoncer ce commentaire

      Les premiers hommes étaient des chasseurs-cueilleurs, on ne dit pas de manger de la viande tous les jours!!! les dérives du végétarisme sont parfois également à la limite du ridicule(obliger son chien à manger des légumes, priver son bébé de viande blanche ou d'oeuf avec les effets sur la santé qui sont avérés!! Je suis d'accord avec la souffrance infligé aux animaux mais alors arrêtons de tirer à boulet rouge sur les chasseurs !!! Et puis deux poids deux mesures: les femmes et les enfants occupés "à crever" en Irak c'est aussi de la souffrance inutile!

    • Camille Honbaine le 28.08.2014 16:24 Report dénoncer ce commentaire

      C'est magnifique de vivre au pays de Blanche Neige ...

    • Alartan le 29.08.2014 16:39 Report dénoncer ce commentaire

      Blanche-Neige s'en tire plutôt bien, 56 ans, végétarienne depuis 43 ans, 2 filles de 16 et 18 ans, l'une en préparatoire d'école d'ingénieurs l'autre sur la voie des sciences également et végétariennes toutes deux... mon mari ébéniste-sculpteur et moi-même comptable. Bien, vive Blanche-Neige au pays de la réalité et de l'éthique.

    • Alartan le 29.08.2014 16:53 Report dénoncer ce commentaire

      Et pour préciser, aucune de nos filles n'a jamais mangé un morceau de viande, elles sont encore plus révoltées que nous sur la condition animale. Et que dire des 80% d'Indiens végétariens ? Nous avons une 15 aine de poules sur nos 2 hectares, elles mangent ce qu'elles veulent, vivent un plein bonheur et on mange les oeufs, il n'y a pas de coq, pas de poussins. Nombre d'alternatifs existent à la viande. Pourquoi élever et tuer ? Pour un simple plaisir gustatif et un manque d'esprit d'ouverture. Si l'Essentiel pouvait se renseigner un peu et publier un bon papier là dessus... quel rêve !

  • Geilé le 27.08.2014 20:37 Report dénoncer ce commentaire

    Rien de tel que le mc do viande bien grasse hum miam comme on l'aime;-)

  • Hyro Neek le 27.08.2014 16:45 Report dénoncer ce commentaire

    C'est bien connu qu'au Luxembourg tout est meilleur ! Il faut ouvrir un salon de l'agriculture !!

  • revoLUXion le 27.08.2014 14:36 Report dénoncer ce commentaire

    J'essaye le plus possible d'acheter des produits "locaux" ce qui devient de plus en plus difficile. J'ai goûté l'Angus du Müllerthal: Filet americain: très bon. Roulades: assez bonnes. Mais je préfère celles du boucher d'à côté. Par contre saucisses à rôtir: bien que la date limite de consommation était encore à 3 jours, les saucisses n'étaient plus bonnes. On a dû les jeter. Mais probablement plutôt un problème de la chaine du froid qui n'a pas été respectée entre le producteur et le supermarché.