Enquête terminée

25 juillet 2012 12:29; Act: 25.07.2012 13:53 Print

La vente de Dexia BIL validée par Bruxelles

LUXEMBOURG - La Commission européenne a conclu que la vente de Dexia BIL ne constituait pas une aide d'État. Elle a donc clôturé son enquête, ouverte en avril dernier.

Voir le diaporama en grand »

La banque luxembourgeoise n'a pas attendu la Commission européenne pour tourner la page Dexia...

  • par e-mail
Sur ce sujet

«Je suis heureux d'annoncer que nous avons pu clôturer un chapitre de cette longue histoire, en autorisant la vente de Dexia BIL, ce qui ouvrira la voie à un développement indépendant de la partie luxembourgeoise du groupe» a déclaré ce mercredi Joaquín Almunia, vice-président de la Commission chargé de la concurrence.

Après une enquête de près de quatre mois, la Commission européenne a donc conclu que la vente de la partie luxembourgeoise du groupe Dexia «n'a entraîné aucun avantage économique financé au moyen de ressources de l’État, que ce soit pour Dexia BIL ou pour le groupe Dexia». La Commission estime également que le prix de vente (730 millions d'euros) était «conforme au marché et reflète la valeur véritable de la société vendue».

Le groupe bancaire Dexia, qui a été démantelé fin 2011, a officialisé début avril la vente de sa filiale luxembourgeoise. Mais avant d'être finalisée, la vente de Dexia BIL devait obtenir le feu vert de la Commission européenne, gardienne de la concurrence en Europe. C'est désormais chose faite.

(FR/L'essentiel Online)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

Les commentaires les plus populaires

  • Anonyme le 25.07.2012 14:24 Report dénoncer ce commentaire

    Etant concerné par cet article, je ne peux pas dire beaucoup là-dessus. Voir Dexia partir du groupe est la plus belle chose qui soit arrivée aux employés. La BIL a toujours été une banque de valeur, mais Dexia avait tout détruit. Adieu Dexia, tu nous ne manqueras pas.

Les derniers commentaires

  • Anonyme le 25.07.2012 14:24 Report dénoncer ce commentaire

    Etant concerné par cet article, je ne peux pas dire beaucoup là-dessus. Voir Dexia partir du groupe est la plus belle chose qui soit arrivée aux employés. La BIL a toujours été une banque de valeur, mais Dexia avait tout détruit. Adieu Dexia, tu nous ne manqueras pas.