Agriculture

15 novembre 2013 10:00; Act: 15.11.2013 10:31 Print

Les jeunes agriculteurs se font entendre

ROESER - L'Association des jeunes agriculteurs et viticulteurs présentera dimanche ses doléances à leur ministre de Tutelle.

storybild

Laurent Frantz produit environ 800 000 litres de lait chaque année. (photo: Editpress)

Une faute?

Laurent Frantz travaille dans la ferme familiale de Roeser depuis neuf ans. Grâce à sa centaine de vaches, l'agriculteur de 31 ans s'est spécialisé dans la production de lait. Il en produit environ 800 000 litres chaque année. En tant qu'ancien vice-président du Conseil européen des jeunes agriculteurs, rôle qu'il a exercé pendant deux ans, Laurent est très engagé dans l'Association des jeunes agriculteurs et viticulteurs. «Il est important de soutenir les jeunes et de les encadrer pour qu'ils puissent développer leur exploitation», estime-t-il.

La première revendication de l'association consiste en la création d'une formation d'ouvriers agricoles au lycée, totalement inexistante pour l'instant. «Actuellement, une vingtaine d'exploitations emploient des ouvriers agricoles allemands car il n'y en a pas suffisamment au Grand-Duché», précise Laurent Frantz.

De l'aide de la Commission européenne

Autre point de mécontentement des jeunes agriculteurs: les permis de construire compliqués à obtenir, et qui vont parfois à l'encontre de la logique les obligeant ainsi à s'établir à deux endroits opposés d'un même village. Les jeunes agriculteurs souhaitent également que la zone protégée pour la production agricole leur soit accessible avant d'être achetée par des investisseurs qui spéculent et font monter les prix des terrains.

Enfin, ils réclament que les aides de la Commission européenne leur soient directement versées, plutôt que de devoir attendre d'avoir payé un droit d'accès à la terre pour pouvoir ensuite toucher les aides européennes.

Emmanuelle Ravets