«Save the Bees»

08 avril 2014 15:11; Act: 08.04.2014 16:41 Print

Le nombre d'abeilles a chuté de 40% en 3 ans

LUXEMBOURG - Ce mardi matin, natur&ëmwelt et Greenpeace ont présenté leur nouvelle campagne pour la protection des abeilles. Des insectes menacés qui ne servent pas qu'à faire du miel...

storybild

Greenpeace et natur&ëmwelt veulent que la protection des abeilles doit une priorité nationale. (photo: DR)

op Däitsch
Sur ce sujet
Une faute?

La disparition inquiétante des abeilles est un sujet qui revient très régulièrement dans l'actualité. Certains pourraient penser que ces insectes faiseurs de miel ne sont pas si importants, et pourtant... «Les abeilles ne produisent pas seulement du miel, elles sont une espèce clé dans la chaîne de production alimentaire», affirme Lea Bonblet, biologiste chez natur&ëmwelt. En effet, les abeilles pollinisent 71 des 100 plantes alimentaires. Selon elle, «87% des cultures ne peuvent être cultivés sans abeilles en Europe».

Début 2013, une étude mettait d'ailleurs en évidence un grave déficit d'abeilles pour polliniser les cultures en Europe. Dans la moitié des 41 pays étudiés, «il n’y a pas assez d’abeilles pour polliniser correctement les cultures, notamment en France, en Allemagne, au Royaume-Uni et en Italie», indiquaient les auteurs de cette étude.

Un sujet de priorité nationale

Au Luxembourg, entre automne 2010 et printemps 2013, le nombre de colonies d'abeilles est passé de 5 580 à 3 258, soit une baisse de plus de 40%. Plusieurs causes expliquent leur disparition: les pesticides, les insecticides, la perte d'habitats ou encore le Varroa (un acarien d'Asie).

Face à ce triste constat, natur&ëmwelt et Greenpeace ont lancé ce mardi matin «Save the Bees», une campagne de sensibilisation pour «faire de la problématique un sujet de priorité nationale». Une pétition a été lancée sur le site Internet de la campagne. Les abeilles ne sont pas les seuls insectes qu'il va falloir apprendre à protéger, explique Lea Bonblet. «La pollinisation n'est pas seulement garantie par les abeilles, mais aussi par les bourdons, les guêpes, les papillons et les mouches».

Le documentaire «More than Honey» par le réalisateur suisse, Markus Imhoof, traite de la mort des abeilles partout dans le monde:

(FR/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

Les commentaires les plus populaires

  • LuxDok le 08.04.2014 16:17 Report dénoncer ce commentaire

    Albert Einstein disait ... "Si l’abeille disparait de la planète, l’homme n’aura plus que 4 années à vivre"

  • andrea le 08.04.2014 16:36 Report dénoncer ce commentaire

    un ami Floyd en parle depuis des années et personne ne l'écoute il se bat pour protéger les abeilles au luxembourg. il mérite d'être connu.

  • Joséphine le 08.04.2014 17:07 Report dénoncer ce commentaire

    Il est absolument nécessaire de sensibiliser la population à ce sujet ! Il y a d'autres moyens pour éloigner de nous les insectes qui nous gênent(sans les tuer), des astuces BIO, comme les huiles essentielles, par ex.... et dire que le RUNDUP est encore en vente libre dans les magasins de jardinage (je ne citerai pas le nom de ces magasins). Laissez donc pousser les herbes dans vos jardins et créez une bio-diversité de façon + intelligente. Ainsi les abeilles seront protégées.

Les derniers commentaires

  • Fred M le 24.04.2014 11:24 Report dénoncer ce commentaire

    D’après le docteur Marla Spivak le problème du déclin des abeilles date de l'après seconde guerre mondiale, période où nous avons changé nos méthodes agricoles et commencé l'utilisation des produits chimiques. Elle a identifié 4 facteurs qui interagissent entre eux et qui seraient responsable de leur disparition.

  • Sigefroid le 09.04.2014 11:04 Report dénoncer ce commentaire

    Il faut être optimiste pour la planète terre, rare merveille au délicat équilibre dans un cosmos plutôt aride du peu qu'on en sait! Il a fallu des milliards d'années pour élaborer toute la complexité pour aboutir à des hominiens, les uns géniaux et les autres totalement débiles! Visiblement les débiles ont gagné: fric, fric et autodestruction massive pour les profits gigantesques de quelques uns! Retour du péché originel! Notre servilité et notre avidité nous détruiront sans doute et ensuite la jolie planète bleue, indifférente, retrouvera son calme jusqu'à l'extinction programmée du soleil !

  • Tatanka Yotanka le 09.04.2014 08:54 Report dénoncer ce commentaire

    Quand ils auront coupé le dernier arbre, pollué le dernier ruisseau, pêché le dernier poisson. Alors ils s’apercevront que l’argent ne se mange pas.

  • de Josy le 09.04.2014 08:48 Report dénoncer ce commentaire

    il serait intéressant de faire un parallel entre le déclin des abeilles et l'introduction de la 4G ainsi que la pullulation des antennes relais en Europe. Serions-nous prêt à renoncer au smartphone et autre pour sauver les abeilles?

    • Utopia le 09.04.2014 09:46 Report dénoncer ce commentaire

      Et les parallèles entre l'augmentation constante de l'incidence de cancer et l'introduction du Wifi, 4G, etc.? Mais non, ça va, parce qu'après, avec les médicaments pour la chimio, la radiothérapie, les soins médicaux, etc. etc. on continue d'enrichir les entreprises pharma/chimiques, donc c'est bien pour l'économie. On s'en fiche de la santé (humaine et animale), quoi. It's just MONEY MONEY MONEY.

  • rétr-butons le 09.04.2014 07:29 Report dénoncer ce commentaire

    Saviez vous que Monsanto à anticipé la chute des abeilles? il à en effet l'intention de créer des abeilles génétiquement modifiées, la firme qu'ils ont rachetés s'appelle Beeologics... renseignez-vous! cercle vicieux et vaste fumisterie