Étude

04 avril 2011 19:34; Act: 04.04.2011 19:37 Print

Pour empêcher les abus dans les internats

LUXEMBOURG - Responsable de la hotline de l'évêché pour venir en aide aux victimes d'abus physiques et sexuels de la part de membres de l'Église, Mill Majerus avait été très touché par les témoignages qu'il avait recueillis.

  • par e-mail
Sur ce sujet

Dans cette optique, il avait interrogé le ministre de la Recherche et la ministre de la Famille sur l'opportunité pour le Luxembourg de se joindre à une étude internationale sur les conditions de vie des internes et autres pensionnaires entre 1960 et 1975.

Dans leur réponse, les deux ministres estiment cependant qu'il serait plus judicieux de travailler pour l'avenir. «La recherche impose de faire des choix. Dans ce domaine plus précis, les priorités sont tournées vers la situation actuelle et future dans les centres d'accueil au Luxembourg», écrit notamment Marie-Josée Jacobs qui veut surtout améliorer la gestion des plaintes.

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

Les commentaires les plus populaires

  • Fair-play le 05.04.2011 09:03 Report dénoncer ce commentaire

    pour mieux pouvoir le répéter dans le futur

  • K00K le 05.04.2011 16:40 Report dénoncer ce commentaire

    ... "les deux ministres estiment cependant qu'il serait plus judicieux de travailler pour l'avenir"... oublions le passé... de toute façon, c'était couru d'avance... il n'y aura jamais de procès pour les pédophiles... sauf s'ils ne font pas partie du clergé. On voit, ici les rapports étroits entre la religion d'Etat et le monde politique. Les uns se nourrissent de la complicité des autres.

Les derniers commentaires

  • K00K le 05.04.2011 16:40 Report dénoncer ce commentaire

    ... "les deux ministres estiment cependant qu'il serait plus judicieux de travailler pour l'avenir"... oublions le passé... de toute façon, c'était couru d'avance... il n'y aura jamais de procès pour les pédophiles... sauf s'ils ne font pas partie du clergé. On voit, ici les rapports étroits entre la religion d'Etat et le monde politique. Les uns se nourrissent de la complicité des autres.

  • Fair-play le 05.04.2011 09:03 Report dénoncer ce commentaire

    pour mieux pouvoir le répéter dans le futur

    • Crazy Dog le 05.04.2011 11:20 Report dénoncer ce commentaire

      Donnez leur au moins une chance.N'avez-vous pas lu les commentaires dans l'essentiel comme quoi Mill Majerus avait fait un bon travail en ce domaine, commentaires confirmés par certains commentateurs touchés eux mêmes par le scandale.Vous savez Fair-Play en cette affaire scandaleuse et douloureuse il ne faut pas faire du sarcasme,mais si possible donner des tuyaux constructifs.

    • Fair-play le 06.04.2011 10:16 Report dénoncer ce commentaire

      Vous n'avez pas pu lire mes commentaires(censurés), car un décédé n'a fait que le bien. Sans sarcasme, au sein de l'église, RIEN ne changera, et tout n'est que façade pour ne pas perdre la face. Tuyau constructif: n'oublions jamais jamais le passé. Car toute la politique est basée sur la mémoire très courte de l'électeur.