Soins au Luxembourg

21 janvier 2016 07:30; Act: 21.01.2016 09:29 Print

L'Hôpital Kirchberg rode ses nouvelles urgences

LUXEMBOURG - Les urgences de l’Hôpital Kirchberg ont été entièrement revues suite à la fusion qui a donné naissance aux Hôpitaux Robert-Schuman.

storybild

Les patients sont répartis dans une des trois salles de triage. (photo: Editpress)

  • par e-mail
Sur ce sujet
op Däitsch

«Sur les milliers de patients que nous avons eus depuis la réorganisation de notre service, un seul n’était pas satisfait», sourit Pol Wio, infirmier-responsable aux urgences de l’Hôpital Kirchberg, en tendant les fiches d’évaluation remplies par les visiteurs. Suite à la fusion qui a donné naissance aux Hôpitaux Robert-Schuman, le groupe a rapatrié les urgences sur un seul site et l’a modernisé pour deux millions d’euros. Débuté en septembre, le processus doit s'achever en avril. «Le plus grand changement, ce sont tous les nouveaux visages (NDLR: l’ancien personnel des urgences de la ZithaKlinik venu pour renforcer l’équipe)», note Elton Silva da Graça, infirmier. «Considérant qu’ils travaillent de la même manière que nous, ils n’ont pas été difficiles à intégrer».

Autre modification notoire, l’amélioration du triage. «C’est un soulagement car nous n’avons plus la responsabilité, à la réception, d’identifier les cas graves. C’est un collègue dont c’est le métier qui nous assiste, explique Arianna Zanetti», secrétaire. «Et de notre nouveau bureau, nous voyons à la fois l’entrée des patients et celle des ambulances». Dès que le nouveau système informatique sera en place, le secrétariat verra en temps réel où se trouve le patient et pourra ainsi informer ses proches».

«En interne, cela signifie que quand un patient nous est transmis, nous savons directement ce qu’il a et quels soins il nécessite», note Elton Silva da Graça. «Cela permet également une prise en charge optimale et immédiate des cas plus graves», ajoute Pol Wio. Quant aux gardes, rien ne change, si ce n’est qu’elles sont un peu plus fréquentes.

(Séverine Goffin/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

Les commentaires les plus populaires

  • Océane le 21.01.2016 23:24 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Hôpital privé, argent public. Où est l'erreur?

  • Maniac le 21.01.2016 08:19 Report dénoncer ce commentaire

    Personel toujours aussi professionnel et sympathique, malgré tout ces changements et leurs mise en place.

  • Hopital le 21.01.2016 09:34 Report dénoncer ce commentaire

    En espérant que leur département facturation se réveille et arrête de facturer des actes non facturables

Les derniers commentaires

  • Océane le 21.01.2016 23:24 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Hôpital privé, argent public. Où est l'erreur?

  • Hopital le 21.01.2016 09:34 Report dénoncer ce commentaire

    En espérant que leur département facturation se réveille et arrête de facturer des actes non facturables

  • Maniac le 21.01.2016 08:19 Report dénoncer ce commentaire

    Personel toujours aussi professionnel et sympathique, malgré tout ces changements et leurs mise en place.