Pour mi-octobre

01 octobre 2014 10:32; Act: 01.10.2014 17:39 Print

Un préavis de grève a été déposé à la Commission

LUXEMBOURG - Les six syndicats représentés au sein de la Commission européenne à Luxembourg ont déposé ce mercredi un préavis de grève pour les 10, 13 et 14 octobre.

storybild

Les agents contractuels de la Commission européenne au Luxembourg pourraient bientôt faire grève. (photo: L'essentiel/Jean-Michel Hennebert)

  • par e-mail
op Däitsch
Sur ce sujet

Le 25 juin dernier, les syndicats européens se mettaient d’accord pour faire grève si la situation des agents contractuels de la Commission européenne ne s’améliorait pas d’ici la rentrée. Avec un salaire de 1 700 euros nets pour certains, on est très loin de l’idée reçue selon laquelle les collaborateurs des institutions européennes sont grassement payés. Rien que pour la Commission européenne à Luxembourg, ils sont environ 500 agents contractuels dans une situation précaire. En 2004, la Commission comptait environ 100 agents contractuels. En 2014, ils sont cinq fois plus, et la tendance augmente. Les agents contractuels représentent une petite part méconnue du personnel des institutions (4 000 collaborateurs au Luxembourg), souvent en contrat précaire, en CDD.

Face au silence de l’institution, les syndicats ont donc décidé ce mercredi de mettre leurs menaces à exécution. Un préavis de grève a été déposé pour les vendredi 10, lundi 13 et mardi 14 octobre. «La réunion de dialogue social (instance dépourvue de pouvoir de négociation) organisée ce mardi 23 septembre au Luxembourg n'a pas permis, malgré le fait que les problèmes sont bien connus et qu'ils remontent à des années, d'enregistrer quelque disposition crédible et convaincante que ce soit, du côté de la DG.HR. (NDLR: direction générale des ressources humaines)», écrivent ainsi les syndicats dans une lettre adressée au vice-président de la Commission européenne, Maroš Šefčovič.

Les syndicats attendent désormais de la Commission européenne qu’elle se saisisse sérieusement de la problématique des agents contractuels au Luxembourg. «Les organisations syndicales restent à disposition de l’institution en vue de trouver une solution en concertation», concluent les syndicats dans leur missive.

(Patrick Théry/ L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

Les commentaires les plus populaires

  • Honte la le 01.10.2014 12:14 Report dénoncer ce commentaire

    Une secrétaire avec 3600 par mois net et ils veulent se plaindre, vivement que tout ceci s'écroule et que chaque pays se débrouille seul, ceux qui ne sont pas heureux de leur travail peuvent retourner dans le prive, ou chez eux

  • Salarié le 01.10.2014 11:10 Report dénoncer ce commentaire

    alors là c'est un scoop, je n'aurai jamais pensé qu'à la commission européenne, des agents seraient payés 1700 eur net. J'irai bosser au Mc Do à leur place.

  • flute le 01.10.2014 14:13 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Et c'est sans parler des stagiaires bac+5 qui n'ont même pas le droit à un petit quelque chose alors que tous leurs chefs se trimbalent avec 10ke par mois ! Écœurant !!!

Les derniers commentaires

  • Georges Marcopoulos le 07.10.2014 14:04 Report dénoncer ce commentaire

    Le problème de l'Europe n'est pas sa fonction publique. Exemple: La PAC (Politique Agricole Commune) dépense chaque jour 2 euros par vache. Le coût de la fonction publique européenne est de 0.021 euros par jour et par personne. Ainsi, une vache est égale à 100 fonctionnaires et autres agents.

    • Mickael Quintin le 07.10.2014 14:35 Report dénoncer ce commentaire

      Tu as raison à 100% Georges !

  • Eliane Charabot le 04.10.2014 16:46 Report dénoncer ce commentaire

    Ce qui est dit dans cet article est totalement véridique : je peux l'affirmer moi-même pour avoir été licenciée malgré un travail exemplaire durant 22 ans simplement parce que j'ai refusé de voir mon salaire diminué et mes heures de travail augmentées et d'être réduite au sort d'un étudiant sans baccalauréat alors que j'ai fait 5 années d'études universitaires

    • Martina SELINOIS le 12.10.2014 18:22 Report dénoncer ce commentaire

      bonjour ,je ne pense pas que vous aviez les diplômes nécessaires .Vous n'avez pensé qu'à vous .votre salaire n'aurait pas diminué.ne pas demander la lune comparer aux agents contractuels

    • MINONA Eliane le 12.10.2014 18:43 Report dénoncer ce commentaire

      Chère Madame Charabot dite la vérités votre salaire n'allait pas baisser vos heures de travail aurait diminué mais vous n'étiez pas du tout solidaire ni avec les AC ni avec les SDL .Et vous n'aviez pas les diplômes comme vous le prétendez.

    • Eliane C. le 24.11.2015 11:54 Report dénoncer ce commentaire

      Que savez-vous de ce dossier pour vous permettre de contredire ce que j'affirme ? Si tous les SDL avaient eu le courage de s'unir, ils bénéficieraient aujourd'hui de conditions de travail dignes et la Commission n'aurait pas pu se permettre de leur imposer des contrats illégaux. Prenez garde de ne pas faire de la diffamation contre moi !

  • @EUROPA le 02.10.2014 22:26 Report dénoncer ce commentaire

    Alors là, vu le nombre de commentaires postés en l'espace de 2 jours, et ce, pendant vos heures de boulot...oh, non, de dur labeur, j'ai un peu de mal à gober vos dires. Allez bosser en usine, et vous verrez ce que c'est de travailler dur. Et puis, genre il n'y a pas de piston dans les institutions EU, faut arrêter délirer, ça existe depuis la nuit des temps et même dans le secteur privé, rassurez-vous.

    • Eliane Charabot le 04.10.2014 16:53 Report dénoncer ce commentaire

      Comme dans tous les secteurs, il y a des gens sérieux et des profiteurs ; mais il faut savoir que les agents contractuels ne sont pas des fonctionnaires ! et, si le personnel des Institutions bénéficie d'avantages (et ce n'est pas le cas de tout le personnel), c'est tout simplement parce qu'ils quittent leur pays d'origine et ça, tout le monde ne le ferait pas ; cela engendre beaucoup de problèmes qu'il ne faut pas négliger. Beaucoup finissent par retourner chez eux faute de s'adapter à l'exil.

    • Martin Paul le 12.10.2014 18:47 Report dénoncer ce commentaire

      Au boulot à l'usine

  • annn le 01.10.2014 18:18 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Allez hop encore journée sans travail pour des fonctionnaires car si je me trompe les contractuelles ont pas le droit le jour la faire la grève ... La vie est belle

  • Sigefroid le 01.10.2014 14:35 Report dénoncer ce commentaire

    Viviane Reding. 500 000 euros de dédommagements pour dégager du poste de commissaire (et comme commissaire ce n'était déjà pas triste et pour avoir fait quoi?) et continuité de juteux revenus comme député UE qui en plus bénéficie de jeton de présence quand elle daigne aller s'assoir dans l'hémicycle pour lire ses mails. Qui parmi nous reçoit tous les matins, quand il passe la porte de son bureau, un jeton de présence pour le remercier de daigner venir bosser et ça en plus de son salaire? Et si mes souvenirs sont bons, la même a un passé judiciaire à Luxembourg? Pleurons sur la victime!

    • Eliane Charabot le 04.10.2014 16:55 Report dénoncer ce commentaire

      Effectivement les hauts fonctionnaires sont exagérément favorisés ; mais ce ne sont pas eux qui vont faire grève !