Selon Claude Meisch

17 décembre 2013 18:08; Act: 17.12.2013 19:19 Print

«Les élèves pourront choisir s'ils sont croyants»

LUXEMBOURG - Le remplacement des cours de religion dans les écoles par un cours de valeurs, prévues par le nouveau gouvernement, suscite la controverse.

storybild

Le gouvernement prévoit la suppression des cours de religion. (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

Le nouveau Premier ministre, Xavier Bettel, l'a confirmé lors de la présentation de son programme gouvernemental à la Chambre, la semaine dernière: dans l’enseignement fondamental et secondaire, les cours d'instruction religieuse et d'éducation morale et sociale seront remplacés par un cours unique d’éducation aux valeurs. L’objectif est d'unir les enfants et d’éviter une séparation selon la croyance. Un état de fait que critique vivement l’initiative citoyenne «Fir de Choix» qui exige le maintien du système actuel, et donc, des cours de religion, sur la base de la liberté de choix. Ils défendent l’idée que les étudiants doivent garder le droit de participer à une décision qui les concerne directement et d'opter pour l'un deux cours actuellement dispensés.

«Le libre choix actuellement garanti est l’expression d’un respect mutuel et d’une démocratie vivante», explique-t-elle dans la pétition lancée contre le projet du gouvernement. Elle s’interroge sur le type de valeurs qui y seront enseignées et remet en doute la possibilité d’offrir un cours neutre et harmonisé. «Les valeurs ne sont jamais neutres, lance-t-elle. Par conséquent, «l’État n’a pas le droit de s’en arroger le monopole». Un argumentaire qui est pourtant vivement critiqué par l'alliance des athées et des agnostiques qui leur reprochent de soutenir l'église catholique avec leurs propos.

Des sujets concrets pour le cours de valeurs

Pour eux, les cours de religion servent à l’évangélisation et ne correspondent plus à l'ère de notre temps. «L'État ne devrait pas influencer la croyance religieuse des enfants», écrivent-ils dans un communiqué. «Il en va du libre développement spirituel des enfants dans une société pluraliste». Contacté par L’essentiel Online, le ministre de l'Éducation nationale, Claude Meisch, souligne qu’il est important de bien définir le programme et d'assurer un enseignement de qualité.

«Ce cours portera à la fois sur les différentes religions mais aussi sur un échange de modes de pensée. Il abordera aussi des sujets concrets avec lesquels les enfants de différents âges pourront s'identifier et avec lesquels ils ont déjà été confrontés», explique-t-il. Un cours qui, selon lui, offrira plus de liberté aux enfants et aux adolescents. «Il permettra de laisser aux enfants le choix de savoir s'ils sont croyants ou pas».

(L'essentiel Online)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

Les commentaires les plus populaires

  • Elève le 19.12.2013 16:35 Report dénoncer ce commentaire

    Comment? Je peux choisir? Boff, moi je suis croyant ou bien je ne le suis pas! J'avoue que parfois j'ai des doutes, parfois je ne sais plus quoi croire, qui croire, à qui croire, mais je n'ai pas le choix.

  • tom van wissen le 18.12.2013 08:09 Report dénoncer ce commentaire

    pas oublier de faire aussi des cours de religion d'islam, hindusime et de juifs. sinon c'est de la discrimination grave, si seulement la secte de crétiens peuvent proposer des cours dans les écoles

  • patchwork le 17.12.2013 19:13 Report dénoncer ce commentaire

    Par eux-même, et de toute manière aller en cours de religion ou de morale laïque n'est pas dramatique en soi. La valeur morale de l'individu prime sur les ''chemins de traverse'' au finish.

Les derniers commentaires

  • Elève le 19.12.2013 16:35 Report dénoncer ce commentaire

    Comment? Je peux choisir? Boff, moi je suis croyant ou bien je ne le suis pas! J'avoue que parfois j'ai des doutes, parfois je ne sais plus quoi croire, qui croire, à qui croire, mais je n'ai pas le choix.

  • Mandy le 19.12.2013 08:16 Report dénoncer ce commentaire

    Je vous signale que ceux qui sont pour le choix peuvent signer une pétition sur www bien sûr puis pourlechoix.lu Ce n'est pas de la propagande mais tout simplement une information.

  • Grand Blanc le 18.12.2013 22:57 Report dénoncer ce commentaire

    du spirituel. Ne nous oubliez pas dans vos cours, nous les para-, sous- et extraterrestres, car nous avons aussi nos croyances et nous sommes bien parmi vous.

    • Le Lion du Nord le 19.12.2013 10:32 Report dénoncer ce commentaire

      Mais le problème est que nous ne savons rien sur vous et que vous même vous ne vous montrez que très rarement! (Parfois lors des élections et parfois sur certains commentaires ici même) Alors vous comprenez, nous on ne peut pas faire des cours sur vous! Allez trouver M. Meisch et parlez avec lui. Moi je serai d'accord

    • Hybrid le 19.12.2013 23:29 Report dénoncer ce commentaire

      Vous ne savez rien sur eux parce que les gouvernements et médias ne le permettent pas. Mais l'information est-là, notamment sur internet, à Washington, aux Nations-Unies. Il suffit de gens cultivés, des éducateurs, pour éliminer les fausses informations afin de faire paraître les vraies. Et que savez-vous vraiment sur l'existence d'un Dieu ? Il y a bien davantage de témoins fiables et preuves scientifiques de l'existence de nos créateurs. Et chacun connait le subconscient qui le dirige, l'esprit reptilien et la métamorphose du foetus humain.

  • Sigefroid le 18.12.2013 15:48 Report dénoncer ce commentaire

    beaucoup d'interventions ci-dessus est l'absence totale de culture historique, artistique ou philosophique. Il n'est pas ici le lieu de lancer une polémique mais ces quelques post montrent bien ce que beaucoup deviennent: des tubes digestifs sans passé, ni futur et même sans présent! La déchéance de l'école y est sans doute pour beaucoup, mais personne n'est obligé de vivre stupide, même si l'école a failli! Le Christianisme est le terreau dans lequel s'enracine l'Occident et que l'on soit "croyant" ou pas, en connaître son histoire, ses grandeurs et ses aléas, est un devoir d'intelligence!

    • Dirk Tree le 18.12.2013 16:27 Report dénoncer ce commentaire

      C'est le message que j'essayais également de faire passer, je ne peux donc qu'être d'accord avec vous. Mais manifestement, beaucoup semblent dire ici que les racines de nos contrées ne leur sont pas importantes. Elles le sont pour moi : les pieds dans la terre, pas dans le sable.

    • Sigefroid le 18.12.2013 18:42 Report dénoncer ce commentaire

      Quand Auchan est devenu le seul idéal de vie, il ne reste plus de grandes motivations pour valoriser sa cervelle! Le cerveau reptilien suffit pour se gaver et vivre comme des larves! Ce sont les mêmes qui revendiqueront plus de droits, de démocratie, de liberté mais sans le moindre argument cohérent pour justifier leurs revendications! La pensée religieuse reste fondamentale dans l'exercice de la pensée, non pas la puérile avec un Dieu barbu et des récits symboliques, mais celle qui élève l'humain dans la transcendance et ne le réduit pas à n'être qu'un objet à enrichir des actionnaires!

  • Erémite le 18.12.2013 14:51 Report dénoncer ce commentaire

    Pourquoi supprimer les cours de religion à l'école, supprimons l'école et la messe est dite!

    • Sigefroid le 18.12.2013 15:51 Report dénoncer ce commentaire

      C'est déjà fait. Elle n'est plus qu'une usine à employés décérébrés clé sur porte et "compétents" au sens de la bureaucratie UE c'est à dire sans talents, ni aptitudes, ni dispositions! Une machine à "flexitude" pour employer un néologisme à la mode chez les "intellectuels" UE autoproclamés.