Bâtiment au Kirchberg

12 février 2014 10:00; Act: 12.02.2014 10:49 Print

Le Jean-​​Monnet va être déserté à la fin de l'année

LUXEMBOURG - Édifié en 1975 pour une durée d'occupation de 25 ans, le bâtiment Jean-Monnet arrive en fin de vie.

storybild

Le Jean-Monnet a vieilli et la sécurité n'y est plus garantie. (photo: dr)

Sur ce sujet
Une faute?

«Il y a eu plusieurs fuites d'eau récemment et une partie des sanitaires était bouchée», explique Miguel Vicente-Nuñez, de l'Union syndicale, principal syndicat des agents et fonctionnaires européens au Luxembourg. Si on ajoute à ces éléments l'amiante découvert à l'imprimerie l'an dernier et les pannes d'électricité et de chauffage, la liste des problèmes de maintenance au sein du Jean-Monnet ne cesse de s'allonger.

«Nous pensions prolonger le bail et rester dans le bâtiment jusqu'à la construction du Jean-Monnet II, mais les réparations à effectuer étant importantes et le contrat d'occupation arrivant à échéance à la fin de l'année, nous préférons finalement chercher de nouveaux locaux», déclare Antonio Gravili, le porte-parole de la Commission européenne à Bruxelles, sur les questions de sécurité.

Ce dernier ajoute qu'aucun bâtiment assez grand n'est actuellement disponible pour accueillir près de 2 000 personnes. Il est donc probable que les fonctionnaires seront répartis sur plusieurs sites jusqu'à ce que la construction du Jean-Monnet II soit terminée, en 2020. En attendant, la direction des ressources humaines a stipulé qu'elle mettait tout en œuvre pour garantir la santé et la sécurité du personnel.

Emmanuelle Ravets

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

Les commentaires les plus populaires

  • Pro europe le 12.02.2014 10:29 Report dénoncer ce commentaire

    Encore un planning bien ficelé!

  • basil le 12.02.2014 12:12 Report dénoncer ce commentaire

    tiens c'est bizarre je vis depuis 21 ans dans ma maison, va bientot falloir en changer alors...nom d'une pipe , faut que j'économise

  • Enfin le 12.02.2014 11:50 Report dénoncer ce commentaire

    About time that the Commission has decided to move! The state of the Jean Monnet is disgusting.

Les derniers commentaires

  • Magdalena Rindone Leszko le 26.02.2014 20:46 Report dénoncer ce commentaire

    Il ne faut pas oublier un autre bâtiment occupée par les personnelle de la Commission Européen ou il y a des problèmes d'amiante. Il s'agit du bâtiment CPE- la garderie.

  • Jean, Mary le 13.02.2014 11:21 Report dénoncer ce commentaire

    Encore une raison pour solliciter le contribuable. Prenons une fois la sage decision : Europe go away . Les elections se presentent dans qqs semaines. Alors agissons.

  • Moaquito51 le 12.02.2014 19:36 Report dénoncer ce commentaire

    Faut pas oublier non plus que suivant les accords entre pays membres de l'UE les états nationaux, ayant sur leur territoire des institutions européennes, sont responsables des bâtiments. Faut donc aussi se tourner vers l'état luxembourgeois qui a promis pendant de nombreuses années de construire un Jean Monnet II, mais ne l'a jamais fait.

  • basil le 12.02.2014 12:12 Report dénoncer ce commentaire

    tiens c'est bizarre je vis depuis 21 ans dans ma maison, va bientot falloir en changer alors...nom d'une pipe , faut que j'économise

    • L'écolo le 13.02.2014 07:55 Report dénoncer ce commentaire

      C'est effectivement bizare en ces temps de recyclage.

  • Enfin le 12.02.2014 11:50 Report dénoncer ce commentaire

    About time that the Commission has decided to move! The state of the Jean Monnet is disgusting.

    • Sykozis le 12.02.2014 13:00 Report dénoncer ce commentaire

      Et que feront-ils de l'ancien bâtiment, le démolir? Ne serait-il pas plus sage de le restaurer? Je pense que certains ont trop d'argent dans leurs poches...

    • Charles Laxnes le 12.02.2014 17:22 Report dénoncer ce commentaire

      Restaurer un bâtiment bourré d'amiante, dont les structures en béton sont usées jusqu'à la corde, qui fuit de toutes parts et dont l'isolation et organisation sur tous les plans (sécurité notamment) respectent juste une règlementation vieille de 40 ans? Entre construire un bâtiment moderne (qui respectera sécurité et environnement en particulier) et la restauration d'une immense épave en train de couler, il n'y a malheureusement pas photo. Quant aux "certains ont trop d'argent dans leurs poches…", c'est un refrain connu et bien inutile, surtout quand on profite de la richesse du Luxembourg:-).

    • naafout le 12.02.2014 20:31 Report dénoncer ce commentaire

      on va encore donner de la confiture aux cochons,sauf que les cochons,a la fin,on peut les manger!on investit dans une societé quand elle est rentable,pas dans un trou sans fond,les pilers sont usés de vous etre appuyés contre?derniere chose ,a vous les ronds de cuir ,vous vous plaignez des consequences dramatiques de l'amiante(quoique vous ne risquez pas grand-chose dans vos bureaux),qui se plaindra de celles des OGM que vous autorisez actuellement??

    • Charles Laxnes le 12.02.2014 22:37 Report dénoncer ce commentaire

      Vous éprouvez le besoin de passer une frustration sur les "ronds de cuir", traditionnels méchants de service, c'est votre droit. Et oui, l'Europe prend parfois de mauvaises décisions, mais la plupart du temps via nos gouvernements qui suggèrent, décident et approuvent les lois européennes ! Quant au non "rentable" et au "trou sans fond", sachez que je viens d'une région française prospère qui contribue largement à soutenir des régions moins chanceuses (dont vous faites peut-être partie?), tout comme le fait l'Europe que vous critiquez trop facilement je pense. Bonne soirée et sans rancune.

    • Egalité le 13.02.2014 08:03 Report dénoncer ce commentaire

      Vivre dans un bâtiment vétuste et amianté n'est souhaitable pour personne, même pour la CE. La présence des institutions européennes a donné une dimension internationale au Luxembourg, ce dont il a tiré un bénéfice certain. Perdre les institutions en plus du secteur bancaire "généraliste" ne me semblerait pas très opportun pour quiconque a investi dans la pierre. Si le gouvernement n'y trouve pas son compte, il peut aisément demander aux institutions de se répartir ailleurs dans d'autres pays.

    • naafout le 13.02.2014 08:59 Report dénoncer ce commentaire

      donc je peux me permettre de critiquer cette aberration financiere.je ne passe pas mes frustrations ,(j'ai passé l'age)je ne fais que constater les consequences et le gaspillage engendrés par la creation d'une usine d'emplois fictifs en sur-effectif engouffrant des milliards d'euros,milliards qui seraient mieux utilisés en direct par les gouvernements .quant a la "region prospere,pourquoi venir au GDL et ne pas prosperer sur place??quand l'herbe est verte sur place,on ne deplace pas le troupeau...sauf pour l'engraisser plus rapidement