Pastafarisme au Luxembourg

07 mai 2015 14:45; Act: 07.05.2015 15:36 Print

«Le Monstre de spaghetti volant a créé l'univers»

LUXEMBOURG - L’Église pastafarienne, qui voue un culte aux pâtes et à la bière, veut aussi être subventionnée par l’État. L'archevêque Strozzapreti explique pourquoi.

storybild

Les adeptes du pastafarisme croient en l’existence d’un dieu ressemblant à un monstre constitué de spaghettis et de boulettes de viande.

op Däitsch
Une faute?

«Moi j'ai toujours été pastafarien car j'ai toujours aimé les pâtes à la bolognaise», confie très sérieusement l'archevêque Strozzapreti de l'Église Pastafarienne du Luxembourg, connu sur Facebook sous le nom de Sainte Église Luxembourgeoise du Monstre de spaghetti volant. Aucun dogme, aucun interdit, un dieu fait de spaghettis et de boulettes de viande, une ironie à toute épreuve... La religion pastafarienne peut sembler tentante. D'ailleurs, sur Facebook, elle compte plus de 1 200 adeptes dont Corinne Cahen, ministre de la Famille, Sven Clement, président du PiratePartei ou encore Eugène Berger, député DP.

Les noms illustres, l'archevêque Strozzapreti n'en a que faire. Pour l'instant, son éminence pastafarienne a d'autres chats à fouetter. Depuis que plusieurs religions du pays ont obtenu un conventionnement avec l'État, son «équipe pastorale» a décidé d'envoyer la sauce. «Nous estimons remplir les mêmes critères. Notre religion existe depuis plus de 1 000 ans. C'est en effet en 963 que le Monstre de spaghetti volant a créé l'univers. Il est d'ailleurs toujours parmi nous. Les preuves de son existence sont irréfutables», justifie-t-il. C'est donc en toute logique que son église a envoyé lundi une lettre ouverte à Xavier Bettel, ministre des Cultes, pour «obtenir une reconnaissance officielle et une enveloppe financière».

Des pâtes et de la bière!

L'enveloppe financière permettrait à l'Église pastafarienne de créer des lieux de cultes où les croyants pourraient manger des pâtes sans se cacher. «Nos croyants sont actuellement obligés de manger des spaghettis clandestinement chez eux ou de se les payer de leur propre chef dans des restaurants originaires d'un pays assiégé par le Vatican», confie l'archevêque - de son vrai nom Jörg Wimpfheimer. L'Église estime «qu’un budget annuel de 7,5 millions d'euros suffirait», histoire de vivre comme un coq en pâte(s)!

Du coté des valeurs, l'Église pastafarienne a fait la paix avec l'imperfection de notre monde. Il faut dire que quand le Monstre de spaghetti volant a créé l'univers, il était ivre, donc tout s'explique. Quand les Pastafariens meurent, s'ils ont été sages, ils vont au paradis où les attend une usine à stripteaseur/se et un volcan à bière. Sur Terre, ils n'ont que deux revendications: des pâtes pour tous et aucune taxe sur la bière.

Ces quelques lignes vous font rire? Attention! Ne dites surtout pas à l'archevêque que sa religion est «cocasse» ou encore moins «ridicule», le monsieur n'est pas très bonne pâte(s). Impossible de lui décocher un sourire. «La religion est un sujet sérieux», lance-t-il. «Notre créateur est pris à la légère car c'est un monstre fait de spaghettis mais il n'est pas plus ridicule que le dieu tout-puissant défendu par nos confrères», s'énerve l’archevêque. Xavier Bettel sera-t-il du même avis? Affaire à suivre...

(Fatima Rougi/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Commentaires sélectionnés

En tant que pratiquant de la religion Jedi, je soutiens totalement les revendications des Pastafariens. Nous les minorités religieuses sommes totalement bafouées face aux monopoles des 3 religions monothéistes. C'est une honte! Il faut que cela cesse. Nous aussi avons le droit de pouvoir pratiquer dignement notre religion, sans discrimination. Quand je me promène dans la rue avec mon sabre laser les gens me regardent d'une drôle de manière, je me sens aggressé dans ma foi. C'est du jediismophobie caractérisé. J'espère au moins que notre philisophie sera enseignée à l'école. – Minorités bafouées

Les commentaires les plus populaires

  • Le limaçon le 07.05.2015 15:41 Report dénoncer ce commentaire

    Hein?...c'est vraiment pas mal...oui....voilà !

  • Maxx le 07.05.2015 16:54 Report dénoncer ce commentaire

    Pas plus ridicule qu'une autre. Très bonne idée. Histoire de montrer qu'il n'y a strictement aucune raison que l'Etat subventionne des cultes.

  • Soddom Gomorrah le 07.05.2015 16:08 Report dénoncer ce commentaire

    Je suis effondré par une blague d'aussi mauvais goût. Vous ne pouvez mettre sur le même niveau le cahéchisme avec une blague pareille. Est-ce-qu'ils ont des Eglises, un pape, des prêtres??????? C'est la fin de toute vie, vous allez tous bruler en enfer.

Les derniers commentaires

  • Ben963 le 29.09.2016 14:27 Report dénoncer ce commentaire

    après une mure réflexion je viens d'adopter ce culte .. je suis plus heureux depuis

  • geilé@tous le 15.07.2015 16:46 Report dénoncer ce commentaire

    Mdr les coms moi aussi j'aime beaucoup cette religion;)

  • farfelux le 16.06.2015 16:48 Report dénoncer ce commentaire

    et la religion du fric made in luxembourg

  • orecchiette le 13.06.2015 06:53 Report dénoncer ce commentaire

    ramen

  • geilé le 11.05.2015 12:05 Report dénoncer ce commentaire

    euh je croyais que dzeuse été un chanteur avec de superbes chansons...