Nouveau président

25 avril 2014 16:57; Act: 25.04.2014 17:34 Print

Les défis d’Yves Maas à la tête de l’ABBL

LUXEMBOURG - L’assemblée générale de ce vendredi a confirmé l’arrivée d’Yves Maas en remplacement d’Ernst Wilhelm Contzen à la présidence de l'Association des banques et banquiers.

storybild

Yves Maas, 51 ans, est le représentant du Directoire du Crédit Suisse Luxembourg. (photo: Crédit Suisse)

Sur ce sujet
Une faute?

Yves Maas, 51 ans, né à Esch-sur-Alzette, est depuis mars 2012 le représentant du Directoire du Crédit Suisse Luxembourg et Country CEO de la banque au Grand-Duché. Marié, père de deux enfants, cet ancien champion national de tennis de table (7 titres obtenus dans les années 80) a rejoint le Crédit Suisse en 1999 et avait effectué auparavant ses études en Allemagne. Durant ses cinq dernières années de travail en Suisse, il était en charge des opérations banques privées hors du pays. «Je passais 50% de mon temps en voyage. J’ai voulu me stabiliser», indique-t-il, pour justifier son retour au Grand-Duché.

Ce vendredi, il a été nommé par l’assemblée générale à la tête de l’ABBL en remplacement de l’Allemand Ernst Wilhelm Contzen, 65 ans, président depuis 2010. L’autre changement notable dans la gouvernance concerne l’arrivée de Serge de Cillia à la place de Jean-Jacques Rommes aux fonctions de directeur général. Carlo Thill conserve pour sa part le fauteuil de vice-président.

Pour sa première intervention devant la presse, Yves Maas a dressé la liste des défis qui attendent la place financière du Luxembourg à l’aune des bouleversements réglementaires prévus dès le 1er janvier prochain. 2014 est considérée par l’ABBL comme «une année de transition» durant laquelle doivent s’amorcer les chantiers de «promotion des métiers du secteur financier luxembourgeois» et de «formation des personnels face à la nouvelle clientèle, moins nombreuse mais plus fortunée». «Il doit y avoir un élargissement de l’offre et des produits», a déclaré Yves Maas.

(PT/L’essentiel)