À Mersch

17 janvier 2015 13:04; Act: 19.01.2015 11:41 Print

Le lycée Ermesinde intrigue les parents

MERSCH - Plus de 200 visiteurs sont déjà venus, ce samedi matin, pour les portes ouvertes de ce qui avait été conçu comme un lycée-pilote.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

Sven a encore un an et demi devant lui avant d'intégrer le secondaire, mais lui et ses parents n'ont pas attendu pour profiter des portes ouvertes du lycée Ermesinde Mersch, qui se tiennent ce samedi. «L'établissement a une très bonne réputation», avance sa maman. Rien que dans la matinée, ils étaient plus de 200 visiteurs à se renseigner ou déposer une demande d'admission.

Conçu il y a dix ans comme un lycée pilote, Ermesinde continue d'intriguer, mais de manière positive. «La philosophie du lycée et la liberté laissée aux élèves semble très intéressante», apprécie Jean-Marc, le papa de Véronique, 11 ans. Dans l'enceinte, des élèves en tee-shirts jaune guident les visiteurs, d'autres en blouses blanches leur montrent des expériences scientifiques, d'autres encore leur servent à manger dans le café. Car le lycée possède ses propres «entreprises» utilisées au quotidien. Le département photo par exemple illustrera des ouvrages qui iront à la bibliothèque ou les affiches des spectacles du lycée.

Et ce n'est pas le seul domaine où les élèves sont mis a contribution. «À côté des matières classiques comme les maths ou les langues, nous avons des matières interdisciplinaires», explique Lily, 16 ans. «Et nous devons nous engager dans deux cours. Ce qui signifie que nous en savons plus que les autres élèves et nous aidons les enseignants. Je suis engagée en anglais et éducation aux valeurs», illustre-t-elle. Sa camarade Lara, 15 ans, est au Lycée depuis 3 ans. C'est un peu loin de Clervaux où elle habite. Mais elle tenait à ce lycée. En classique, elle s'intéresse à la biologie et la médecine. Elle ne sait pas encore dans quelle branche elle s'orientera ni quelle université elle intégrera à la sortie. «Mais les projets personnels que nous avons à rendre m'aideront à identifier ce que je veux faire», sourit-elle.

(Séverine Goffin)