Drogue à Luxembourg-Ville

17 février 2016 16:31; Act: 18.02.2016 09:09 Print

Des opérations de police toutes les deux semaines

LUXEMBOURG - Ce mercredi, les ministres, la police et le parquet ont détaillé leurs solutions pour tenter d'enrayer le trafic de drogues dans le quartier de la Gare.

storybild

La criminalité organisée et le trafic de drogue dans le quartier de la Gare, à Luxembourg-Ville, étaient au cœur d’un échange de vues entre les députés, les ministres, la police et le parquet ce mercredi matin. (photo: scp)

  • par e-mail
Sur ce sujet
op Däitsch

Pas une semaine ne se passe sans évoquer le quartier de la Gare de Luxembourg. Ce mercredi matin, les problèmes du quartier ont ainsi été longuement débattus entre les députés des commissions juridique et de la force publique, Félix Braz (ministre de la Justice), Étienne Schneider (ministre de la Sécurité intérieure) et des représentants du parquet et de la police. Mais surtout les différents acteurs concernés - réunis en «task force» - ont présenté leur stratégie commune.

En plus du renforcement de la présence policière dans le quartier de la Gare (effectif depuis le 1er janvier), des actions d'envergure auront lieu «toutes les deux semaines» dans la capitale et cela tout au long de l'année 2016. L'accent est mis sur la capitale car «42% des délits criminels commis au Luxembourg se concentrent dans la capitale», a souligné Étienne Schneider.

Fermer les bistrots qui tolèrent le trafic

L'année dernière ce sont 107 trafiquants de drogues présumés qui ont été arrêtés à Luxembourg-Ville. Sur ces 107 suspects, 48 ont été jugés, 17 se trouvent en instruction, 40 en renvoi et une seule affaire a été classée, a détaillé le procureur général d'État, Martine Solovieff, également présente à cette réunion.

Pour enrayer le trafic, cette «task force» compte également intensifier les contrôles des bistrots qui sont supposés tolérer la présence de trafiquants. «Comme il est difficile pour les autorités de prouver qu’un cafetier est au courant de ces pratiques illicites, elles concentrent l’enquête sur d’éventuelles fautes constatées en matière fiscale, d’hygiène ou du droit de travail leur permettant de retirer l'autorisation de commerce», peut-on lire sur le site de la Chambre des députés.


(FR/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

Les commentaires les plus populaires

  • Sam fatigue le 17.02.2016 17:33 Report dénoncer ce commentaire

    pourquoi faire des actions qui n'ont qu'un impact minimal Légaliser, controler la vente et ramener de l'argent sous forme de taxe, voilà ce qui va débarrasser le quartier des dealers cela permettra d'avoir un budget annuel bouclé et une situation controlée meme les USA font marche arrière sur leur politique que la plupart du monde s'empresse de suivre ...

  • Bob P. le 18.02.2016 07:34 Report dénoncer ce commentaire

    Liberalisez les drogues. Vente des drogues par l'état. De toute façon si on veut avoir des drogues on les aura. Au moins si l'état vent les drogues, toute la criminalité autour de la vente et de l'achat des drogues sera enrayée

  • Datze'Mich le 17.02.2016 18:00 Report dénoncer ce commentaire

    Quel gaspillage d'argent et d'effectif.

Les derniers commentaires

  • Eul6ced le 07.03.2016 12:32 Report dénoncer ce commentaire

    Quesque mon chien fait sur cette photo ???

  • Nomi le 18.02.2016 13:43 Report dénoncer ce commentaire

    Les trafiquants disent Merci pour l'annonce du planning des contrôles !!!!!

  • Snoop Dogg le 18.02.2016 13:25 Report dénoncer ce commentaire

    La drogue est déja assez chère comme cela ici. Ca va être encore pire. Comme toujours c'est le consommateur qui paie.

  • Frisqounette le 18.02.2016 12:54 Report dénoncer ce commentaire

    Le manège des dealers et des lieux dont les cafés sont connus depuis des années... Maintenant les contrôles vont se faire toutes les deux semaines.. La police prend rendez vous avec les dealers et les avertis... Cela le laisse le temps de s'organiser, maintenant les revendeurs vont née deux jours et vacances par mois.

  • Lara le 18.02.2016 12:40 Report dénoncer ce commentaire

    C est sur que de faire un article pour donner les details des actions futures de la police conernant le traffic de drogue a la gare c etait une tres bonne idee. C est comme de mettre un panneau publicitaire rue de strasbourg pour signaler aux trafficants que la semaine prochaine la police va faire une descente... les trafficants resteront chez eux ce jour la car ils savent aussi lire le journal. pffff C est sur que comme ca, le trafic risque pas de s arreter. L info c est bien, mais parfois c est mieux de garder ce genre d info secret.