Bien d'exception

24 février 2016 18:45; Act: 25.02.2016 12:05 Print

Le château de Schengen a été vendu

SCHENGEN - Le château où ont été négociés les célèbres accords de Schengen, en 1985, a été cédé à la société Regus, pour un montant de 11 millions d’euros.

storybild

Le château de Schengen appartient désormais à la société Regus. (photo: DR Engel & Völkers)

  • par e-mail
op Däitsch

Le château de Schengen a été vendu 11 millions d’euros, a indiqué ce mercredi l'agence immobilière Engel & Völkers. Mis sur le marché il y a un an et demi, l'ensemble de la propriété a été acquis par la société Regus, spécialisée dans la location de bureaux et de salles de conférence. Jusqu'ici, la propriété appartenait à la Congrégation des Sœurs de Sainte Elisabeth. C'est d'ailleurs pour cela qu'il a fallu que la vente soit autorisée par l'Archevêque du Luxembourg et même par le Vatican, rapporte l'agence immobilière dans un communiqué de presse.

La propriété de 1,3 hectare comprend cinq bâtiments, dont le célèbre château qui dispose de 5 100 m² de surface habitable. Entre 2000 et 2014, ce dernier a été exploité comme hôtel de charme 4 étoiles. La partie hôtelière comprend d'ailleurs 36 chambres de tailles diverses, 11 salles de conférence (de 20 à 100 personnes), divers salons avec terrasse et un restaurant donnant sur un grand jardin, au sein d’un parc avec vue sur la Moselle et les vignes.

Le château de Schengen a été construit en 1390 mais une grande partie a été démolie en 1812 pour construire un nouveau bâtiment. À partir de 1939, le château servira de centre de vacances. C’est là qu'ont été négociés les accords de Schengen, en 1985.

(L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

Les commentaires les plus populaires

  • Grincheux le 25.02.2016 08:34 Report dénoncer ce commentaire

    Il faudrait y loger tous les réfugiés et les sans abris du pays, charité chrétienne oblige, mais les bonnes soeurs préfèrent de toucher le pognon en vendnt le château. Mais pourquoi faire avec tant de magot maintenant?

  • Joël Prinet le 25.02.2016 14:27 Report dénoncer ce commentaire

    Des dons mes soeurs, des dons.....

  • Lux le 25.02.2016 07:38 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Un château à l'abandon, comme les accords de Schengen..

Les derniers commentaires

  • Jean Neymar le 25.02.2016 19:04 Report dénoncer ce commentaire

    Tenez vous en aux faits on parle ici d'une vente, un point c'est tout ! Et pourquoi exiger de l'église ce que tout le monde musulman se refuse à faire pour ses frères en religion malgré des fortunes indécentes ?

  • Joël Prinet le 25.02.2016 14:27 Report dénoncer ce commentaire

    Des dons mes soeurs, des dons.....

    • Jean Neymar le 25.02.2016 19:24 Report dénoncer ce commentaire

      Charité bien ordonnée commence par soi-même !

  • Grincheux le 25.02.2016 08:34 Report dénoncer ce commentaire

    Il faudrait y loger tous les réfugiés et les sans abris du pays, charité chrétienne oblige, mais les bonnes soeurs préfèrent de toucher le pognon en vendnt le château. Mais pourquoi faire avec tant de magot maintenant?

    • Jean Neymar le 25.02.2016 19:23 Report dénoncer ce commentaire

      Et l'état continue à ne rien faire....La séparation de l'église et de l'état qu'ils disaient !!!

  • Manudelux le 25.02.2016 07:41 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    La charité chrétienne vous connaissez ?

    • Jean Neymar le 25.02.2016 19:17 Report dénoncer ce commentaire

      Pourquoi exiger de l'église de réaliser ce que les états sont incapables d'assumer ?

  • Lux le 25.02.2016 07:38 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Un château à l'abandon, comme les accords de Schengen..

    • Jean Neymar le 25.02.2016 19:21 Report dénoncer ce commentaire

      Tout ce que le Goeres Group Lux qui gérait les lieux avait en mains a toujours fini en ruine et en eau de boudin ! Schengen, La Tourelle Stadtbredimus etc....etc....