Gare de Luxembourg

15 octobre 2015 07:30; Act: 15.10.2015 09:16 Print

Des usagers excédés par l'opération de mardi

LUXEMBOURG - Les CFL justifient l'opération de contrôles, organisée mardi à la gare de Luxembourg, par la fraude estimée à 12% sur les lignes transfrontalières.

Voir le diaporama en grand »

op Däitsch
Sur ce sujet
Une faute?

Mardi après-midi, entre 3 000 et 4 000 usagers des trains à destination de la Lorraine ont été contrôlés lors d'une opération conjointe des CFL, de la SNCF et des forces de l'ordre. Si les Chemins de fer luxembourgeois indiquent ne pas avoir voulu «pénaliser les voyageurs», les esprits se sont néanmoins échauffés. 300 d'entre eux n'ont pas pu accéder au train car «ils n'avaient pas un billet valable», selon les CFL.

Tous ont dû s'acquitter du prix du trajet. Une «escroquerie» pour un lecteur de L'essentiel à qui on a demandé de présenter une «carte d'identité SNCF en plus de l'abonnement. Une règle qu'on ne nous a jamais expliquée», mais qui existe. Il s'agit en fait d'une preuve d'achat de l'abonnement transfrontalier. «Ce dernier n'est pas valable sur le territoire luxembourgeois sans ce papier», disent les CFL.

François Bausch surpris

La SNCF a annoncé que «les personnes qui ont payé ce billet supplémentaire seront remboursées». Des campagnes d'information vont être menées. Reste que l'opportunité d'un tel contrôle passe mal auprès de frontaliers déjà échaudés par des retards à répétition. Surpris par l'opération, le ministre des Infrastructures, François Bausch, a indiqué qu'elle n'avait pas été commandée par le ministère.

La fraude sur les lignes transfrontalières est estimée entre 10 et 12%, contre 2% sur le réseau luxembourgeois. «Car les contrôles sont moins fréquents», reconnaissent les CFL. Selon la SNCF, le manque à gagner est de «plusieurs centaines de milliers d'euros». Plus de 10 000 frontaliers lorrains utilisent le rail pour se rendre, chaque jour, au Luxembourg.

(Thomas Holzer/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Raison de râler le 15.10.2015 08:54 Report dénoncer ce commentaire

    10% de fraude, ça veut dire 90% de gens en règle ! Alors, c'est normal, non, que ça râle... Parce que 90%, c'est une majorité de gens en règle, qui doivent déjà supporter, comme déjà dit, l'incompétence de la SNCF, mais qui en plus, doivent payer pour les 10% de fraudeurs, quand ils ne sont pas pris en otages pendant les grèves. Ils ont raison de râler. Ceux qui trouvent ça très bien... Vous le regretterez. C'est en faisant payer la majorité pour les co*** d'une minorité qu'on perd petit à petit nos libertés.

  • Luxolulu le 15.10.2015 20:04 Report dénoncer ce commentaire

    C'est tout simplement un scandale, il n'y a pas d'autres mots! Des contrôles oui, mais une descente, voir un raide pour quelle raison? Recherche d'un terroriste, quelqu'un a fait une évasion fiscale ou bien un dangereux criminel voulait monter dans le train? Honte aux SNCF et honte aux CFL qui ont participé au lieu de les envoyer ch**. Honte aussi à notre police de participer à un tel triste spectacle! Tout cela pour un misérable ticket!! Ne parlez plus d'Erdogan, de Nethanyahou ou de Orban car vous ne valez guère mieux... ou bien s'agit il d'un avant goût de ce qui nous attend?

  • Lezours le 15.10.2015 08:03 Report dénoncer ce commentaire

    10 à 12 % de fraude sur les lignes transfrontalières, faut-il vraiment s'en étonner ? Usager de la ligne Hettange-Grande-Luxembourg depuis un an, j'ai été contrôlé seulement 3 fois, et le MPass sans lequel mon abonnement n'est pas valable ne m'a été demandé qu'une seule fois.... Alors, plutôt que d'en arriver à de tels contrôles sur le quai qui exacèrbent les tensions, que les contrôleurs SNCF fassent déjà leur boulot dans les trains... Ayant pris le train pendant des années de Bettembourg à Luxembourg, j'étais controlé quasiment chaque jour sur le réseau CFL, d'où seulement 2% de fraude CQFD

Les derniers commentaires

  • Darius le 16.10.2015 11:33 Report dénoncer ce commentaire

    Bausch n'en savait rien! Bon on pourrait même comprendre que les CFL font des actions sans l'avertir car personne ne le prend plus au sérieux! Par contre si la police a participé le ministre de l'intérieur devait être au courant! On n'en parle pas! Était il au courant ou pas? Si non il s'agit d'une faute grave de la police car cette action n'était pas une urgence et en plus elle été soigneusement préparée. Si le ministre était au courant il devrait s'expliquer sur le but de ce théâtre!

    • moimeme le 16.10.2015 16:32 Report dénoncer ce commentaire

      bien sur que ca a été préparé, la SNCF a meme dit que c'etait une opération prévue depuis longtemps justement pour qu'ils puissent se coordonner des 2 cotés !

  • vince le 16.10.2015 07:54 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    J'espère vraiment que l'on a chopé des resquilleurs,

  • Luxolulu le 15.10.2015 20:04 Report dénoncer ce commentaire

    C'est tout simplement un scandale, il n'y a pas d'autres mots! Des contrôles oui, mais une descente, voir un raide pour quelle raison? Recherche d'un terroriste, quelqu'un a fait une évasion fiscale ou bien un dangereux criminel voulait monter dans le train? Honte aux SNCF et honte aux CFL qui ont participé au lieu de les envoyer ch**. Honte aussi à notre police de participer à un tel triste spectacle! Tout cela pour un misérable ticket!! Ne parlez plus d'Erdogan, de Nethanyahou ou de Orban car vous ne valez guère mieux... ou bien s'agit il d'un avant goût de ce qui nous attend?

  • ginoboni le 15.10.2015 18:02 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    A part embêter les gens qui rentrent du travail (ils peuvent payer les pv).le mec qui paie deja pas le train il va payer amende ? Sûrement

  • Vive les CFL honte à la SNCF le 15.10.2015 16:38 Report dénoncer ce commentaire

    SNCF à nous de vous faire préférer le train !!!! Ah ah ah ... avec la SNCF tout est possible !!! C'est pour cette raison que je prends le train à Rodange et non à Longwy car avec les CFL il n'y a pas tous ces problèmes (grèves, retards systématiques, abonnements à prendre en début de mois etc...)